Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Banque > Comment réagir en cas de baisse des revenus ?

Comment réagir en cas de baisse des revenus ?

Comment réagir en cas de baisse des revenus ?
26/11/13 à 07:44 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Licenciement, maladie ou décès... Ces accidents de la vie engendrent souvent une subite perte de revenus. Anticiper cette baisse peut sauver un budget en cas de difficulté.

Tout le monde peut tomber malade ou perdre son emploi, du jour au lendemain. Même si faire épargner n'est pas toujours facile, la Fédération française bancaire dévoile des astuces pour aider les usagers confrontés à ces difficultés.

Tout d'abord, économiser entre 1 à 3 % de son salaire permet de se constituer une épargne de précaution, souvent très utile, en cas de coup dur. Ces fonds serviront à couvrir les dépenses le temps de rétablir la situation. Si nécessaire, il faut mettre en place une épargne automatique. En fonction de la situation du client, l'autorisation de découvert peut être instaurée ou revue, même de façon temporaire. Si le découvert est utilisé et qu'il faut chercher des modalités pour le rembourser, un plan d'amortissement progressif peut être proposé par la banque.

Souscrire une assurance couvrant la perte d'emploi, notamment au moment de s'engager dans un crédit immobilier, permet aussi de prévenir une baisse des revenus.  Ainsi, en cas de chômage, c'est l'assureur qui prendra en charge le remboursement des mensualités tant que le souscripteur n'a pas retrouvé un emploi. Il est toutefois important de comparer les offres des différents établissements avant d'en sélectionner une.

Par ailleurs, certains prêts immobiliers sont modulables. Il est donc possible de diminuer le montant de la mensualité et d'en reporter le paiement pendant quelques mois.

Après une baisse de rémunération, il est dispensable de solliciter les allocations et aides financières possibles. Une personne éprouvant des difficultés particulières notamment en raison de l'insuffisance de ses ressources peut, par exemple, obtenir des tarifs sociaux sur ses factures d'eau, d'électricité et de gaz

Enfin, négocier avec ces créanciers (bailleurs sociaux, centre des impôts...) en vue d'obtenir des délais de paiement peut parfois  tout simplement suffire.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Mini-guide de la FBF du 05/11/2013 : Bien réagir en cas de perte de revenus Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

ASSURANCE CHOMAGE , BANQUE , EPARGNE , GARANTIE DES ACCIDENTS DE LA VIE , SALAIRE , SURENDETTEMENT




Outils pratiques :
Formalités et démarches

 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail