Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Le store... pour doser aussi chaleur et lumière

Le store... pour doser aussi chaleur et lumière

Novembre 2013
Le Particulier Pratique n° 395, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)
  • À enroulement, à bandes, plissé…
  • Quel mécanisme à la manœuvre ?
  • Bien évaluer les indices optiques

En plus de préserver votre intimité, certains stores assurent une protection solaire, en fonction de la toile choisie. Vous en trouverez en magasin de bricolage, dans des dimensions standard. Si celles-ci ne correspondent pas exactement à celles de vos huisseries, mieux vaut passer par un réseau de storistes et commander un modèle sur mesure (de Franciaflex, Luxaflex ou Mariton) qui s’intégrera à votre intérieur.

À enroulement, vénitien, à bandes, plissé…

Il existe plusieurs types de stores. Pour choisir, vous tiendrez compte de la configuration des fenêtres, notamment, de l’espace disponible au-dessus de l’huisserie.
Le store à enroulement présente un faible encombrement une fois relevé. La toile et le mécanisme peuvent être dissimulés dans un coffre avec une barre de charge assortie. Ce type de store peut s’adapter à une grande baie vitrée. Luxaflex propose des modèles XXL aux tissus sans couture de 3 m de large permettant de couvrir jusqu’à 12 m2 de surface. Le RolloTmax de Mariton mesure jusqu’à 3,50 m de large, sur une hauteur de 3,50 m. Le store Extra Manuel par treuil de Franciaflex va jusqu’à 4 m de large, pour 3 m de haut.
Le store vénitien permet d’orienter les lames pour moduler la quantité de lumière pénétrant dans la pièce. Il existe en différents matériaux. En bois, il apporte une touche d’exotisme, mais est très encombrant une fois replié (environ 25 cm). En aluminium, il présente un encombrement moindre, et ce matériau inaltérable est idéal dans une cuisine ou une salle de bains. La collection Select de Franciaflex fait preuve d’originalité : lames en plexiglas – dont il est possible de panacher les couleurs –, en cuir ou à décor givré. Les stores vénitiens en bois de Luxaflex se démarquent également par leur finition “laque piano”. À mi-chemin entre stores vénitiens et stores en tissu, les Voiles vénitiens Silhouette, du même fabricant, sont composés de lamelles souples de tissu flottant entre deux voiles. Ils permettent un dosage subtil de la lumière et évitent l’effet moiré, désagréable. Ils protègent également des rayons ultraviolets (UV).
Le store à bandes verticales, appelé aussi store californien, convient aux vastes surfaces vitrées (vérandas, grandes baies). Il est possible de couvrir jusqu’à 6 m de large avec un seul store et, au-delà de cette largeur, d’en placer deux côte à côte – se repliant à gauche pour l’un et à droite pour l’autre –, qui donnent l’impression d’un unique store. Le store californien s’adapte à toutes les configurations et à toutes les formes de fenêtres, mais aussi aux rails inclinés (pour les sous-pentes) et cintrés. Il offre quatre types de repliements : à gauche, à droite, aux deux extrémités ou central. Les bandes orientables à 180°, qui permettent de doser la lumière, existent en plusieurs largeurs (Mariton, par exemple, en propose en 127, 89 et 63 mm) et matériaux (PVC, aluminium ou tissu). Différents tissus, unis ou à motifs, et coloris peuvent être associés sur un store.
Le store plissé s’ajuste très bien aux formes spéciales (les triangles vitrés en toiture de véranda, notamment), d’autant que certains modèles ont un revêtement nacré ou aluminisé qui renvoie la lumière et la chaleur. Il peut être posé à la verticale ou en toiture, fonctionner du haut vers le bas, du bas vers le haut ou dans les deux sens et est très compact une fois replié. Il est idéal dans une salle de bains ou lorsque les fenêtres donnent sur la rue. Le Jour/Nuit de Franciaflex est opaque en partie basse pour préserver l’intimité de la pièce et offre, en partie haute, une luminosité naturelle, sans éblouissement.
Le store bateau apporte une note d’élégance à un intérieur. Encombrant une fois replié (environ 25 cm), il nécessite un espace suffisant pour ne pas gêner l’ouverture de la fenêtre. De nombreuses options décoratives sont possibles : lambrequin en forme de pointe ou de vague, œillets… Le textile peut être fixé par un Velcro, ce qui est pratique pour le nettoyage. Si vous souhaitez une occultation plus prononcée, optez pour un modèle avec doublure. Luxaflex propose une finition avec ouverture du store du haut vers le bas et du bas vers le haut.
Les panneaux japonais, montés sur des rails à plusieurs voies, glissent les uns derrière les autres et sont parfaits pour les grandes baies vitrées.

Quel mécanisme à la manœuvre ?

Les stores se posent de différentes façons : directement sur le mur, au-dessus de l’huisserie ; au plafond ; “en tableau” si la fenêtre se situe dans une niche. Tout dépend de l’espace disponible autour de la fenêtre et de l’encombrement du store. Certains modèles se posent même, sans percer, directement sur la vitre (voir "Et aussi... des solutions sans percer"). Il faut veiller également à ce que la poignée de la fenêtre ne gêne pas la manœuvre du store. La patte de fixation des modèles de la gamme Select de Franciaflex s’adapte à toutes les configurations grâce à sa saillie réglable. Pour chaque catégorie de stores, vous pouvez opter pour différents types de manœuvres : chaînette en plastique ou métallique, remontée lente, treuil, pour les stores à enroulement ; poignée pour une ouverture haute et basse du store, cordon sans fin pour les plus grandes fenêtres ou manivelle pour les modèles de toit, s’il s’agit de stores plissés ; cordon ou manivelle, pour les stores vénitiens.
Les stores premiers prix ne sont jamais motorisables, contrairement aux modèles haut de gamme. Vous aurez le choix entre motorisation filaire – que vous mettez en route en appuyant sur un bouton – et radio, pilotée avec une télécommande. En rénovation, la difficulté réside dans la nécessité de trouver une source d’alimentation électrique à proximité du store. La motorisation est donc à réserver aux grandes baies vitrées ou à celles qui sont peu accessibles, sous une toiture de véranda par exemple. Il existe, sur le marché, des commandes à un canal, qui gèrent un seul store, ou multicanaux, capables d’en piloter plusieurs en même temps. Luxaflex offre la possibilité de manœuvrer trois stores rouleaux XL avec une seule commande. Il propose aussi un couplage de plusieurs stores avec un aligneur, dispositif permettant une jonction parfaite des stores. Enfin, sachez que l’installation d’un système de motorisation coûte encore cher : plusieurs centaines d’euros pour un seul store.

Bien évaluer les indices optiques

Pour obtenir la luminosité souhaitée, il faut tenir compte des indices optiques des toiles.
Le coefficient d’ouverture donne le pourcentage de trous rapporté à la surface. Par exemple, grâce à ses orifices, le Soltis 86 de Serge Ferrari assure une visibilité totale vers l’extérieur et préserve l’apport de lumière naturelle, tout en protégeant du rayonnement solaire. Ce coefficient doit être en corrélation avec la teinte, car, à taux d’ouverture égal, un tissu sombre laisse filtrer moins de lumière qu’une toile claire.
La transmission lumineuse visible (TV) indique la quantité de lumière qui passe à travers le store. Dans un bureau, on évitera une toile trop claire, qui diffuse la lumière et devient éblouissante quand elle est frappée par les rayons du soleil. Des textiles en fibre de verre sont adaptés aux milieux humides, comme les salles de bains. Par exemple, la gamme de tissus obscurcissants Dim Out (Nature 1310 et Privacy 1277) de Mermet assure intimité, de jour comme de nuit, et apport de lumière naturelle ; les toiles M-Screen 8503 et M-Screen 8505 de la gamme Screen Design, du même fabricant, résistent encore mieux à l’humidité grâce à leur enduction de PVC, mais ne sont efficaces que dans la journée.
Quatre niveaux d’occultation sont utilisés par Mariton pour classer ses textiles. ­“Transparent”, le tissu, semblable à un voilage, permet de voir, à travers, le visage d’une personne. “Semi-transparent”, il permet de distinguer une forme (par exemple, une silhouette), mais pas les détails. Les tissus de ces deux niveaux ne masquent pas entièrement ce qui se passe à l’intérieur de la pièce dès que la nuit tombe et qu’une lampe est allumée. Pour éviter cet inconvénient, il faut opter pour un textile “semi-occultant”, qui ne laisse voir, de l’extérieur, que la lumière. Quant à l’“occultant”, il empêche toute visibilité dans un sens comme dans l’autre. Afin que vous puissiez vous rendre compte de la différence entre ces quatre catégories de textiles, Mariton a mis en ligne un logiciel (http://12troisdemo. mariton.fr) qui permet de visualiser le store de votre choix sur vos fenêtres ou vos baies vitrées. Il vous suffit, pour cela, de télécharger une photo de votre pièce. Vous avez également la possibilité de juger de la luminosité de la pièce en manœuvrant le store. L’application prend même en compte la transparence des tissus.
Un indice de confort pour chaque tissu technique a été créé par Monsieur Store afin d’aider ses clients dans leur choix. Il se fonde sur trois critères : la protection contre la chaleur, la transparence et l’occultation. Plus l’indice est élevé, plus les points mesurés sont performants.
L’alternance de bandes ajourées et opaques sur certains stores à enroulement (Facette et Night & Day de la collection Select de Franciaflex, stores rouleaux Twist de Luxaflex) permet de jouer sur la transparence grâce à un système de double tissu. Les bandes se juxtaposent pour laisser passer la lumière ou glissent les unes sur les autres pour la filtrer, jusqu’à l’occulter.


Mots-clés :

FENETRE , VITRAGE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier