Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Les armoires à vin...une solution en appartement

Les armoires à vin...une solution en appartement

Octobre 2013
Le Particulier Pratique n° 394, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)
  • Mono ou multitempérature
  • Encastrable ou à pose libre
  • Souffler le chaud et le froid
  • Clayettes fixes ou réglables

Les armoires à vin, ou caves d’appartement, constituent une bonne solution de repli quand il est impossible d’aménager une vraie cave. Elles sont souvent confondues, à tort, avec des réfrigérateurs. Il s’agit, en fait, d’appareils spécifiques, capables de chauffer en hiver s’ils sont installés dans un local sans chauffage afin de maintenir une température constante dans leur enceinte. Ils sont équipés d’une sécurité antifroid, d’arrivées d’air et de dispositifs antivibrations : des joints en caoutchouc désolidarisent le bloc-moteur de l’enceinte. Il en existe différents types.

Mono ou multitempérature

La cave de vieillissement, monotempérature, permet au vin de vieillir et de se bonifier dans des conditions de conservation régulées grâce à la stabilité de la température (autour de 12 °C) et de l’hygrométrie (entre 60 et 80 %), à la bonne circulation de l’air et à l’absence de vibrations.
La cave de mise en température offre la possibilité de conserver les bouteilles à température de dégustation.
La cave combinée, multitempérature (deux ou trois zones de températures autonomes), est conçue pour stocker diverses sortes de vin sur plusieurs étages à des températures différentes, associant ainsi conservation et mise en température. Cette dernière catégorie, polyvalente, est la plus pratique.

Encastrable ou à pose libre

Pour bien choisir une armoire à vin, il faut, d’abord, évaluer la quantité de bouteilles à stocker, car il existe des appareils de toutes les tailles et pour toutes les configurations : compacts (la VKB 1812 de Liebherr accueille 66 cols, H 89 x L 60 x P 61,30 cm) ; encastrables dans une colonne de cuisine (SP XV A 24 de Scholtès) ; en pose libre, à glisser sous un plan de travail (Candy propose deux modèles, un de 60 cm de large et un de 30 cm pour les espaces réduits) ; de grande capacité (jusqu’à 230 bouteilles pour la Gamme Oxygen d’Artevino). Des pieds réglables permettent de compenser les irrégularités du sol et d’amortir les vibrations. Si l’appareil est intégré dans une cuisine, ses dimensions doivent être légèrement inférieures à celles de la niche pour que l’air puisse circuler.
En ce qui concerne l’esthétique, l’éventail est également très large : porte pleine (collection Oneo’Deco d’EuroCave) ou vitrée ; clayettes en bois orientables à l’horizontale ou à la verticale pour présenter les bouteilles (Showcave gamme professionnelle d’EuroCave). Les vitres doivent être traitées ­antiultraviolets de manière à protéger les vins de la lumière.

Souffler le chaud et le froid

L’étiquette énergie des caves à vin précise également leur niveau acoustique, en décibels. Comme pour les réfrigérateurs, la classe climatique de l’appareil doit être adaptée à la température de la pièce où il est installé (la classe SN-ST est la plus large, de + 10 à + 43 °C). Une bonne cave doit fournir une température homogène et être capable de revenir rapidement à la température de consigne après ajout ou retrait d’une bouteille. Une régulation électronique gère la température. La fonction “hiver automatique” (Liebherr, La Sommelière, Climadiff) active un flux d’air chaud qui réchauffe l’enceinte dès que la température externe devient inférieure à la température interne. Chez Liebherr, une arrivée d’air frais permanente est assurée par un brasseur d’air et un filtre à charbon évite les odeurs. Par mesure de sécurité, les appareils de Gaggenau, Transtherm, La Sommelière et d’EuroCave sont munis d’une alarme qui se déclenche en cas de dysfonctionnement ou de porte laissée ouverte. Certaines armoires sont équipées d’une serrure qui protège vos bouteilles des prélèvements indélicats.

Clayettes fixes ou réglables

Avant d’acheter une armoire à vin, vérifiez la robustesse des clayettes : elles doivent être capables de supporter de lourdes charges. L’acier a l’avantage de ne pas dégager d’odeur, de ne pas rouiller et de ne pas se déformer. Le bois, apprécié pour son aspect esthétique, ne doit pas dégager d’odeur. L’aménagement intérieur a également son importance : assurez-vous que la cave peut accueillir le plus de formes de cols possible, que l’accès aux bouteilles est facile et leur repérage aisé. Les clayettes doivent être conçues de façon que les bouteilles soient bien calées. Celles des modèles standard sont étudiées pour recevoir 12 bouteilles de bordeaux tête-bêche, ce qui pose des problèmes pour y stocker d’autres formes (vins d’Alsace ou magnums, par exemple). Un appareil à clayettes réglables autorise un choix illimité d’agencements ainsi que l’optimisation de  l’espace, tout en assurant une bonne circulation de l’air. Des clayettes coulissantes montées sur glissières télescopiques facilitent l’accès aux bouteilles et la lecture des étiquettes. Certaines caves à porte pleine sont pourvues d’un tableau de cave (Avintage, Transtherm) qui permet d’identifier l’emplacement de chaque bouteille.


Mots-clés :

CAVE , EQUIPEMENT DOMESTIQUE , VIN




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier