Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Une cave existante... aménagée dans les règles de l’art

Une cave existante... aménagée dans les règles de l’art

Octobre 2013
Le Particulier Pratique n° 394, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)
  • Une température stable
  • Une ventilation permanente
  • Un taux d’humidité suffisant
  • De bons modules de rangement

Il est possible d’améliorer une cave existante, voire de transformer un cellier ou une remise en cave à vin. La première étape consiste à obtenir une température correcte. C’est pourquoi il faut éviter de placer dans le local des appareils qui produisent de la chaleur, comme un congélateur.

Une température stable

Si la pièce n’est pas isolée, il faut poser sur les murs des isolants répondant à des exigences spécifiques : être insensibles à l’humidité, imputrescibles, peu inflammables et ne pas être consommables par les insectes et les rongeurs. Le polystyrène expansé et la mousse de poly­uréthane respectent ces critères (voir LPP n° 377). L’isolant est recouvert d’un parement qui le protège et garantit sa tenue dans le temps. Évitez les plaques de plâtre qui ne supportent pas l’humidité et optez pour celles de type Fermacell.

L’isolation du plafond de la cave

Si le plafond de la pièce est en béton, il est possible d’ancrer directement l’isolant en sous-face. S’il est en bois, des plaques isolantes semi-rigides seront fixées entre les poutres. Il faut également isoler toutes les canalisations des réseaux de chauffage et d’eau chaude qui traversent la cave.
Pour le plancher, qui doit supporter le poids des étagères à bouteilles, il est impératif d’utiliser un isolant résistant à la compression (du verre cellulaire, du polyuréthane ou du polystyrène extrudé), que vous recouvrirez d’un panneau de bois aggloméré ou d’une chape.

Isoler la porte ou la changer

La porte existante peut être conservée à condition de coller un isolant sur toute la surface de l’ouvrant et un joint isolant sur le dormant. Une solution plus radicale consiste à la remplacer par un modèle ayant une âme en polyuréthane (voir LPP n° 381), plus isolant. Fondis propose une porte de cave isolante, Winemaster, qui s’ouvre soit de gauche à droite, soit de droite à gauche pour s’adapter à toutes les configurations. Si votre cave renferme de grands crus, vous pouvez opter pour une porte de sécurité, comme la KSi-F d’Hörmann, anti-intrusion, qui, en plus d’être isolante, possède un verrouillage multiple et est protégée contre la perforation.

Une ventilation permanente

L’aération de la cave est indispensable et indissociable de l’isolation afin d’éviter les problèmes de moisissure. Un soupirail entrouvert ne sert que de sortie d’air. Pour avoir une ventilation naturelle, il faut poser des grilles dans la partie non enterrée des murs ; par exemple, la Neolia de Nicoll, équipée d’une moustiquaire empêchant le passage des insectes sans réduire celui de l’air. Afin d’amener l’air frais jusqu’au niveau du sol de la cave, il convient de réaliser, en plus, une sorte de cheminée entrante, au moyen d’un tube en PVC sur l’extrémité extérieure duquel est clippée une grille (voir Aménagement d’une cave). S’il s’agit d’une pièce aménagée, il faut percer des ouvertures pour créer une entrée d’air basse et une sortie d’air haute, si possible sur des murs opposés de façon à assurer une circulation d’air. Un filtre à charbon placé sur l’entrée d’air absorbe les mauvaises odeurs. En règle générale, ne stockez rien d’odorant – fuel, produits ménagers, et même fruits et légumes – dans la cave à vin. En effet, ce dernier respire à travers son bouchon et s’imprégnerait donc de leurs émanations. 

Un taux d’humidité suffisant
Il faut aussi réguler le taux d’humidité. Vous pouvez le contrôler grâce à un hygromètre, que vous trouverez en magasin de bricolage. Si ce taux est trop faible – cela arrive parfois en hiver quand l’air est sec –, poser un bac rempli d’eau sur le sol le fera remonter. Si le problème est récurrent, utilisez un ­humidificateur de cave (Hygromaster de Fondis, par exemple). Inversement, lorsque l’air est trop humide, un déshumidificateur chimique (Rubson) ou électrique (Air Naturel, Rowenta) peut l’assécher. Installer un climatiseur de cave (Inoa d’EuroCave, gamme Winemaster de Fondis) permet de réguler à la fois le taux d’humidité et la température. Cette solution n’est pertinente que si la cave est isolée. Le choix de l’appareil dépend du volume du local. Le climatiseur se fixe sur l’un des murs, ce qui nécessite de percer la paroi pour passer des gaines, car l’air chaud est rejeté à l’extérieur de la cave, dehors de préférence, ou, quand ce n’est pas possible, dans une pièce bien ventilée. Si la cave est très humide, il faut raccorder la sortie arrière des condensats à l’évacuation des eaux usées. Le climatiseur comprend un filtre, qui doit être nettoyé régulièrement. Fondis propose une porte de cave intégrant un climatiseur (Wine PC 15), adaptée aux petites caves (15 m3).

De bons modules de rangement

Lorsque les conditions optimales de conservation du vin sont réunies, vous pouvez ranger vos bouteilles. Celles-ci doivent être stockées horizontalement. Vous trouverez en magasin de bricolage ou dans les enseignes spécialisées des modules à empiler en fonction de vos besoins. Les éléments métalliques sont les plus économiques. Ceux en terre cuite régulent l’humidité. Si vous les choisissez en bois, veillez à ce que l’essence résiste à l’humidité (chêne, acajou, teck…). Le Modulorack d’EuroCave offre la possibilité de conserver les bouteilles de vin dans leur caisse d’origine grâce à son système de clayettes coulissantes. Si vous souhaitez organiser des dégustations dans votre cave, vous pouvez opter pour le Modulosteel d’EuroCave, qui permet de ranger les bouteilles en “mode présentation”. Ce modèle convient aux caves voûtées ou basses de plafond, car les consoles peuvent être placées à mi-hauteur. De nombreuses sociétés peuvent aménager votre cave avec des rangements sur mesure.
Enfin, évitez de stocker vos précieuses fioles à proximité d’une chaudière, d’un lave-linge, etc., car les vibrations risquent de troubler le processus de maturation du vin. De même, si votre maison est située près d’une voie ferrée ou d’une route très fréquentée, pensez à ajouter des patins en caoutchouc à vos casiers à bouteilles.


Mots-clés :

CAVE , EQUIPEMENT DOMESTIQUE , VIN




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier