Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Envoyer des photos par internet : vos images dans la boîte

Envoyer des photos par internet : vos images dans la boîte

Envoyer des photos par internet : vos images dans la boîte
Septembre 2013
Le Particulier Pratique n° 393, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Lors d’un séjour touristique ou d’une fête de famille, nous avons tendance, avec le numérique, à multiplier les clichés, et à les partager.

Il existe des sites internet où déposer un album (voir La vie en ligne : offrez le web à vos photos), mais nous préférons souvent transmettre nos photos par e-mail. Se pose alors la question du poids du fichier joint. Certes, nous ne sommes plus à l’ère du modem 56 kilobits par seconde (kbps), qui mettait plusieurs minutes pour transférer une image de 700 kilooctets (ko). Aujourd’hui, grâce à l’ADSL et à la fibre optique, les débits sont beaucoup plus rapides, mais si les images prises avec les appareils photo récents sont de meilleure qualité qu’auparavant, elles sont également plus lourdes. Alors, comment faire pour envoyer des clichés réalisés avec un appareil à 12 mégapixels (définition de 4 000 x 3 000 pixels [px]) ? Voici différentes pistes à explorer.

L’e-mail, un choix qui a ses limites

Le moyen le plus courant pour transmettre une photo par internet est de la joindre à un e-mail. C’est facile et efficace… quand cela fonctionne. Qui n’a jamais reçu un message d’erreur l’informant que l’envoi n’a pu être effectué, car la pièce jointe était trop lourde ? En effet, les fournisseurs d’accès à internet (FAI), tout comme les services d’e-mail en ligne, limitent l’émission et la réception de pièces jointes. Ainsi, Orange restreint l’envoi à 20 mégaoctets (Mo) et SFR à 10 Mo, tandis que les trois principaux acteurs du marché du webmail – Yahoo! Mail de Yahoo!, Gmail de Google et Outlook.com de Microsoft (voir LPP n° 390) – placent la barre à 25 Mo. C’est suffisant pour transférer une dizaine de photos de 2 Mo chacune. Encore faut-il que les boîtes de réception des destinataires acceptent un tel poids, car la capacité de réception est quelquefois inférieure à celle d’envoi, et diffère en fonction du FAI ou du service de webmail utilisé.

Compresser le fichier au préalable pour en réduire le poids

Pour être certain que les images arriveront à destination, il suffit d’en diminuer le poids. Ce dernier est très simple à vérifier : un clic droit sur le fichier ou le dossier concerné permet d’accéder au menu propriétés et à la taille de l’image, exprimée en kilooctets ou en mégaoctets. Il est possible de réduire la définition de l’image, qui sera ainsi moins lourde. Avant de procéder à cette opération, il est important de savoir ce que le ou les destinataires comptent faire des photos : veulent-ils juste les regarder sur écran ou souhaitent-ils les imprimer ?
Dans le premier cas, il n’est pas nécessaire que le fichier soit très lourd pour obtenir un affichage d’une qualité honorable. Vous pouvez donc en diminuer définitivement la taille afin de faciliter l’envoi. Une fois sur l’icône du fichier, un clic sur le bouton droit de la souris vous amène à envoyer vers, puis destinataire. La fenêtre joindre les fichiers vous permet alors de choisir le poids du fichier à transmettre. Par exemple, une image de 1 305 x 979 px pesant 980 ko peut être réduite : en 1 280 x 1 024 px, pour un poids de 384 ko ; en 1 024 x 768 px, pour 230 ko ; en 800 x 600 px, pour 140 ko ; en 640 x 480 px, pour 90 ko. Plus la taille du fichier est petite, plus son poids est faible, et moins sa qualité est bonne. L’image passera très facilement par e-mail, mais le destinataire devra se contenter de la regarder sur son écran ; il ne pourra pas obtenir une impression de qualité.

Compresser les images à l’envoi et les décompresser à la réception

Pour que la photo ne soit pas dégradée, il faut pouvoir la compresser juste le temps de l’envoi, puis lui rendre sa taille d’origine. Les systèmes d’exploitation de Microsoft – Windows XP, Vista et 7 – comme les dernières versions de Mac OS d’Apple incluent un logiciel de compression mettant les fichiers au format “.zip” (Stuffit Expander), qui autorise ensuite la décompression. Faites un clic droit sur le fichier ou le dossier à compresser pour accéder à envoyer vers et sélectionnez dossier compressé sous Windows, et compressé sous OS. L’opération est quasi instantanée. Par exemple, un dossier contenant neuf photos et d’un poids total de 7,38 Mo ne pèsera plus, après la compression, que 4,86 Mo. La décompression – qui va rendre aux fichiers leur poids original –consiste à extraire ces derniers du dossier compressé, puis à les envoyer vers le dossier où vous souhaitez les ranger.
Il existe d’autres formats de compression, tels “.rar” ou “.ace”, mais pour décompresser les fichiers et récupérer les données à leur poids initial, il faut installer un logiciel, comme WinRAR (35,64 € sur win-rar.com) ou WinAce (gratuit sur winace.com). Ces programmes sont, le plus souvent, en téléchargement gratuit dans leur version d’essai ou limitée, et payant dans leur version complète.

Utiliser un service d’envoi de gros fichiers

Si votre boîte e-mail refuse les pièces jointes lourdes, vous pouvez avoir recours aux services en ligne de transfert de gros fichiers. Le principe consiste à faire transiter vos données, pendant un certain temps, sur un espace de stockage en ligne. Vous y envoyez vos fichiers, et le destinataire reçoit, par e-mail, un lien qui lui permet de les récupérer en les téléchargeant. La plupart des sites de transfert mettent à disposition ­gratuitement une version bridée de leurs services (voir tableau ci-dessus).
Nous avons pris, pour notre exemple, wetransfer.com. Sur la première page du site, la fenêtre ajouter fichiers vous permet de rechercher, sur votre disque dur, ceux que vous souhaitez envoyer. Saisissez ensuite l’adresse e-mail du ou des destinataires, ainsi que la vôtre afin de recevoir la confirmation de l’envoi. Vous pouvez, le cas échéant, accompagner ce dernier d’un message personnel. Enfin, cliquez sur transfert.
De leur côté, les destinataires vont recevoir un e-mail ayant pour objet we transfer. Ce courrier contient l’éventuel message personnel, la date d’expiration de la disponibilité des données en téléchargement et un bouton télécharger. Il leur suffit de cliquer sur ce dernier pour aller directement sur le site wetransfer.com afin de récupérer les fichiers. La marche à suivre est particulièrement simple et, surtout, très bien expliquée. Une fois que les destinataires ont téléchargé les dossiers compressés dans leur ordinateur, ils n’ont plus qu’à les décompresser, en suivant la procédure que nous avons indiquée.
Certains services de webmail, tels que Gmail et Yahoo! Mail, incluent une fonction similaire dans leur boîte de courrier électronique. Au moment de joindre un fichier, surtout s’il dépasse 25 Mo, vous pouvez basculer sur Google Drive (jusqu’à 10 Go) pour Gmail ou sur Dropbox pour Yahoo! Mail.

Benoit Henri


Mots-clés :

COURRIER ELECTRONIQUE , INTERNET , PHOTOGRAPHIE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier