Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Téléphone/Mobile/TV/Internet : faut-il regrouper ses forfaits ?

Téléphone/Mobile/TV/Internet : faut-il regrouper ses forfaits ?

Téléphone/Mobile/TV/Internet : faut-il regrouper ses forfaits ?
Septembre 2013
Le Particulier n° 1088, article complet.
Auteur : FRASNETTI (Pascal)

Vous pouvez aujourd’hui ajouter un forfait mobile aux services de la box ADSL ou fibre. Vous paierez votre accès à internet, vos chaînes de télévision et vos abonnements de téléphone fixe et mobile sur une seule facture. Selon votre profil, ces offres quadruple play sont plus ou moins avantageuses.

Depuis l’apparition de la première Freebox fin 2002, les offres des fournisseurs d’accès internet (FAI) ont largement évolué. Outre l’accès au web, elles ont rapidement intégré les appels illimités vers les téléphones fixes, puis un bouquet de chaînes de télévision, d’où leur surnom de forfait « trois en un » ou triple play. Jusqu’en 2009, ces offres ne proposaient pas d’abonnement de téléphone portable. Mais les principaux FAI, comme Orange, SFR ou Bouygues Telecom, également opérateurs de télécommunication mobile, voyant l’explosion du marché de la téléphonie mobile (73 millions d’abonnements en France en mars 2013) ont flairé un filon prometteur. En ajoutant un forfait mobile à leur abonnement, ils ont créé un nouveau service : le quadruple play.

Une seule facture, un seul interlocuteur

À la fin 2011, seulement 11 % des foyers français avaient opté pour une offre de ce type. Mais un an plus tard, le taux avait grimpé à 24 %, selon l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Regrouper ses abonnements offre plusieurs avantages. Le client ne reçoit plus qu’une seule facture, et en cas de souci d’installation ou de fonctionnement, un même numéro de téléphone permet de résoudre le problème, la plupart des FAI ayant regroupé leur service clientèle mobile et internet.

Un abonnement de 30 à 78 € par mois pour quatre services

Lorsque vous souscrivez une offre quadruple play, le FAI vous confie une box (sauf si vous êtes déjà équipé dans le cadre d’un abonnement triple play). Les services sont identiques à ceux des abonnements triple play (voir Internet, TV, téléphone : décryptez les nouvelles offres). Environ 150 chaînes de télévision sont disponibles et il est possible de souscrire des bouquets payants en complément. Vous pouvez appeler les fixes en illimité, en France et à l’international (100 destinations). Côté internet, le débit théorique de la ligne ADSL peut grimper jusqu’à 20 ou 25 Mo, à condition de se situer à proximité du central téléphonique de l’opérateur (le débit baisse fortement au-delà de 2 km de distance). Attention, tous les opérateurs ne proposent pas la fibre optique, plus rapide (débit minimal de 100 Mo), dans une offre quadruple play. Elle n’est pas accessible chez SFR. Bouygues ne l’intègre que dans 4 des 12 forfaits de sa gamme Ideo (à partir de 47,89 €/mois). Et Orange la propose en option : « avec nos 4 forfaits quadruple play Open, la fibre est accessible pour 5 € supplémentaires par mois », précise Aurélie Stockpoeuf, directrice marketing unifié d’Orange France.

Ne vous attendez pas à bénéficier d’une box dernier cri avec ces abonnements. Pour réaliser des économies, les fournisseurs d’accès se contentent souvent de proposer un équipement d’avant-dernière génération. Chez Sosh, la marque low cost d’Orange, la LiveBox Play, sortie en février 2013, ne fait pas partie du package. Résultat, l’enregistreur TV est en option payante (3 €/mois pour 80 Go). Son concurrent, Red, filiale à bas coût de SFR, fournit une box identique à celle de l’offre triple play Multipacks, mais avec une version plus ancienne du décodeur TV. Le client n’a donc pas l’enregistreur numérique de 150 Go. Même les offres des opérateurs traditionnels ne proposent pas toujours le plus récent modèle de box. Seuls les 2 forfaits Open haut de gamme d’Orange, Open Play et Open Jet (à partir de 62,99 €/mois), intègrent la LiveBox Play. Avec les autres, l’accès à cette box est payant (29 € pour la LiveBox + 89 € pour le décodeur, frais non remboursés). L’offre est encore plus compliquée chez Bouygues Telecom, où 4 des 12 forfaits ne permettent pas de bénéficier de la dernière BBox Sensation et de son disque dur de 120 Go. Conséquence : si vous êtes déjà abonné et disposez de l’une de ces box haut de gamme, vous devrez la renvoyer à votre opérateur qui vous fournira, en échange, l’ancienne version compatible avec votre nouvel abonnement. Une démarche qui peut constituer un frein.
Les forfaits quadruple play les moins chers, à partir de 30 € par mois (360 €/an, voir L’économie réalisée en regroupant tous les forfaits) n’offrent que 1 ou 2 heures de communication mobile. Pour avoir droit aux appels illimités, il faut débourser 50 € par mois. Les abonnements les plus abordables sont également très pauvres en débit internet. Or, selon l’Insee, près de 40 % des utilisateurs d’internet se connectent avec leur téléphone portable et la moitié d’entre eux reçoivent ou téléchargent des applications audio ou vidéo. Une activité qui exige une connexion internet généreuse. Dans les forfaits quadruple play haut de gamme, les opérateurs proposent jusqu’à 5 à 6 Go de données échangées. Vous pourrez alors regarder jusqu’à 50 heures de vidéo par mois. Mais la facture grimpe vite : elle atteint de 65 à 78 € par mois. La lecture de vidéos sur son portable nécessite en plus un bon débit pour la réception. Seuls deux forfaits Orange permettent l’accès au réseau 4G qui offre un débit proche de 100 Mbit/seconde. Mais pour profiter de ce nouveau standard, le téléphone mobile doit, lui aussi, être compatible avec la 4G (c’est le cas, par exemple, des modèles Samsung Galaxy S4, Sony Xperia Z ou HTC One Silver...).

Toute la famille chez le même opérateur

Regrouper tous ces services sur une seule facture, via un abonnement unique, permet d’abord de réaliser des économies. L’abonnement quadruple play est, la plupart du temps, plus avantageux que de souscrire un abonnement triple play et un forfait mobile chez le même opérateur. Par exemple, l’offre Open d’Orange avec engagement sur 12 mois peut vous faire gagner jusqu’à 261 € par an par rapport à l’offre triple play équivalente et un abonnement de téléphone portable (voir L’économie réalisée en regroupant tous les forfaits). La raison est simple : les opérateurs proposent une remise de 4 à 12 € par mois sur le prix de l’abonnement mobile. Le forfait Carré 2 h de SFR passe ainsi de 14,99 à 9,99 € par mois dans le cadre du quadruple play, tandis que Sensation Premium chez Bouygues Telecom baisse de 44,99 à 32,99 € par mois. Vous pouvez même multiplier les remises, en regroupant plusieurs forfaits mobile au sein de votre offre. SFR permet ainsi de souscrire jusqu’à 3 abonnements mobile supplémentaires, contre 4 chez Bouygues Telecom, et, chez Orange, vous pouvez même aller jusqu’à 5. L’occasion d’économiser plusieurs dizaines d’euros par mois pour des familles aux abonnements multiples. Les forfaits sont même adaptés à tous les besoins du foyer. « Nous proposons 3 forfaits 24 h/24 incluant les appels illimités, mais aussi un forfait bloqué, idéal pour les enfants », indique Éric Allombert, directeur marketing des offres postpayées Bouygues Telecom.

Avant de souscrire, faites attention aux différences de pratiques entre opérateurs low cost et traditionnels. Si vous avez besoin d’un service clients accessible gratuitement par téléphone ou de conseils d’un professionnel en boutique, seuls les seconds peuvent vous satisfaire. Mais, chez Orange, SFR ou Bouygues, vous serez obligés de vous engager pour 12 ou 24 mois. En contrepartie, vous pouvez bénéficier d’un téléphone subventionné renouvelable régulièrement. Par exemple, l’offre haut de gamme Open Jet d’Orange vous coûtera 74,99 € par mois en gardant votre mobile, 89,99 € par mois avec un nouveau mobile et un engagement de 24 mois et jusqu’à 95,99 € par mois avec un nouveau mobile et un engagement 12 mois. Au final, le client paie souvent cher le renouvellement de son mobile. Nos calculs (voir Guide : combien coûte réellement un téléphone subventionné ?) indiquent qu’il vaut mieux l’acheter indépendamment du forfait.

De fortes économies avec les opérateurs low cost

C’est avec les offres low cost sans engagement et uniquement accessibles sur internet que vous réaliserez les plus importantes économies. Sosh a lancé la sienne le 1er juin dernier. Pour 34,90 € par mois, le forfait comprend, en plus de la Livebox, 2 heures d’appels vers les fixes et les mobiles en France. Deux autres offres (à partir de 49,90 €/mois) intègrent les appels illimités vers la France. Red, la filiale low cost de SFR, a répliqué le 7 juin. « Nous avons simplement combiné nos offres box et mobile, sans modifier nos tarifs. Et nous obtenons les mêmes prix que Sosh », souligne Yann Carron de la Carrière, responsable marketing de Red. En effet, le forfait Red est accessible à partir de 34,98 € par mois, soit 8 centimes de plus que le premier forfait Sosh ! Et les prestations sont quasi identiques. Seules différences : sur l’offre de télévision, Red propose 14 chaînes supplémentaires, alors que Sosh intègre à ses 2 offres haut de gamme les SMS illimités vers l’Europe et les départements et régions d’outre-mer ainsi que les appels illimités vers les mobiles en France. Bouygues Telecom, le troisième opérateur historique, n’a pas réagi. Sa marque low cost B&You ne propose pas d’abonnement couplé à la box. Quant à Free, il n’a pas encore lancé de forfait quadruple play, même s’il offre un abonnement mobile de 2 h par mois à tous ses clients Free Box Révolution (pour les autres, ce forfait est vendu 2 € par mois). À noter, en revanche, que les opérateurs low cost, contrairement aux classiques, ne proposent pas le regroupement de plusieurs abonnements mobile.
Enfin, il faut aussi s’intéresser aux forfaits quadruple play des opérateurs virtuels dits MVNO (Mobile Virtual Network Operator) ne possédant pas leur propre réseau. Après La Poste Mobile qui a proposé une première offre quadruple play s’appuyant sur la box de SFR, Virgin a lancé la sienne en avril 2012. Elle est actuellement la moins chère du marché : pour 29,98 € par mois, vous disposez de la box Virgin Mobile et d’un forfait mobile intégrant 2 h d’appels et une connexion internet limitée à 100 Mo. Virgin propose même le renouvellement du portable pour 10 € de plus par mois (20 € /mois pour un smartphone haut de gamme). Attention, en revanche, comme le forfait Power de Numericable, le forfait premier prix de Virgin n’intègre pas la messagerie multimédia (MMS). L’envoi de photos depuis le mobile sera donc facturé en plus (0,30 € le MMS).

Pascal Frasnetti


Mots-clés :

ABONNEMENT , INTERNET , OPERATEUR , TELEPHONE , TELEPHONE MOBILE , TELEVISION




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier