Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Mode d'emploi après la taille ou la tonte : que faire des déchets végétaux ?

Mode d'emploi après la taille ou la tonte : que faire des déchets végétaux ?

Mode d'emploi après la taille ou la tonte : que faire des déchets végétaux ?
Mai 2013
Le Particulier Pratique n° 390, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Bien que l’automne soit la saison la plus propice à l’élagage, car les arbres sont au repos (voir LPP n° 387), nous sommes nombreux à les tailler aux mois de mai et juin, quand leur branchage se déploie. Les personnes qui possèdent un grand jardin peuvent laisser les déchets végétaux se décomposer dans un coin. Les autres doivent trouver une solution pour s’en débarrasser. Nous vous présentons les différentes possibilités.

J’utilise les services municipaux

Les municipalités mettent leur déchetterie à la disposition des résidants ; l’accès est gratuit, sur présentation d’un justificatif de domicile. C’est à vous d’aller y déposer vos rebuts végétaux. Lorsqu’il s’agit de petites quantités, le coffre de votre voiture peut suffire. Pour ne pas salir ni détériorer l’intérieur de votre véhicule, procurez-vous des sacs spéciaux – épais, renforcés par endroits et munis de poignées –, vendus en grande surface de bricolage, en jardinerie et sur les sites de jardinage. Leur prix varie entre 5 et 10 € pièce, suivant leur contenance et leur résistance. 

Si vous devez transporter de grosses quantités de résidus, le plus pratique est d’utiliser une remorque. Y ajouter des ridelles grillagées permet d’augmenter considérablement sa capacité. Ces parois coûtent entre 200 et 500 € dans les magasins d’accessoires automobiles et sur les sites internet spécialisés. Si vous ne coupez vos arbustes que très épisodiquement, vous pouvez louer l’ensemble remorque et ridelles grillagées pour quelque 70 € la journée dans les magasins Kiloutou. 

Certaines communes proposent un service d’enlèvement à domicile des déchets végétaux, au même titre que les ordures ménagères ; ce qui vous évite de vous rendre à la déchetterie. Dans la majorité des cas, vous devez emballer vos végétaux dans des sacs en papier ou en plastique transparent, afin que les agents de propreté puissent en identifier le contenu, et assembler les branches en fagots. En général, les branchages ne doivent pas dépasser 1 m de long (2 m dans certaines communes), pour un diamètre compris entre 5 et 10 cm. 

Que ce soit en déchetterie ou pour le ramassage à domicile, sont admis comme déchets végétaux, ou “verts”, les tontes de pelouses, les tailles de haies, les résidus d’élagage, de débroussaillement, d’entretien de massifs floraux et les feuilles mortes. Les gros branchages, les troncs et les souches ne sont pas considérés comme tels. Les bâches et les sacs en plastique, les cendres, les pots de fleurs, la terre, les pierres et les cailloux n’entrent pas, non plus, dans cette catégorie. Ces derniers peuvent, cependant, être jetés avec les ordures ménagères s’ils sont en petite quantité. (Voir également "Ce que dit la loi") 

Je fais appel à une entreprise spécialisée

Si vous faites entretenir votre jardin par un professionnel, vous n’avez évidemment pas à vous soucier de l’enlèvement des déchets ; l’entreprise s’en occupe généralement, sauf dans le cas d’un très gros volume. Cela dit, rien ne vous empêche de faire appel à elle pour désencombrer votre terrain des résidus même si vous vous chargez de la tonte et de la taille. En général, le tarif dépend du volume à traiter, et il est souvent possible de régler la facture en chèque emploi-service lorsque la société est agréée. 

Vous pouvez aussi demander au professionnel de broyer vos déchets végétaux sur place. Il se déplacera alors avec son propre broyeur. Vous pourrez ainsi récupérer le broyat pour l’utiliser en paillage ou pour le composter plus facilement. Si vous devez vous débarrasser d’une très grosse quantité de résidus, vous trouverez sur internet des entreprises spécialisées dans le ramassage de déchets (gravats, végétaux, ferraille…). Le prix de leur prestation est calculé en fonction du volume ou du poids de végétaux à enlever. Comptez environ 200 € pour 5 m3 ou 2 000 kg. 

Je recycle les déchets végétaux dans mon jardin 

La dernière façon de vous débarrasser de vos résidus consiste à les recycler. L’idéal serait de les entreposer dans un coin du jardin en attendant qu’ils se décomposent, mais cela prend beaucoup de temps et n’est pas très esthétique. Si vous préférez une solution plus radicale, équipez-vous d’un broyeur électrique de végétaux. Il en existe de nombreux modèles, à des prix très variés. Ne vous laissez pas tenter par une machine trop bas de gamme : elle pourrait manquer de puissance et être quasi inutilisable. Avant de choisir, renseignez-vous sur le diamètre maximal de coupe et sur la vitesse de rotation du système de broyage, deux critères primordiaux pour que le broyeur soit efficace. 

Nous avons testé le AXT 25 TC de Bosch (500 €), un modèle électrique offrant l’une des plus grandes capacités de coupe du marché : il est capable de broyer des branches d’un diamètre allant jusqu’à 4,50 cm. Tous les résidus de la taille ont pu être transformés en copeaux, sans difficulté. Les branchages fins et moyens (jusqu’à 3 cm) sont réduits, sans aucun problème. Il est préférable de bien accompagner les plus gros afin qu’ils ne restent pas coincés dans la mécanique. Pour bien vérifier les possibilités du broyeur, nous y avons également introduit des branches d’un diamètre supérieur à celui annoncé par le constructeur (4,50 cm). Elles sont passées sans encombre, mais nous avons senti qu’il valait mieux s’en abstenir car elles risqueraient d’abîmer le mécanisme.

L’AXT 25 TC est l’une des rares références du marché à être équipée d’un bac récupérateur. Il est ainsi aisé de vider les copeaux dans un sac ou directement dans le jardin. Nous avons ainsi pu pailler un parterre de fleurs et recouvrir une allée de terre afin d’éviter la formation de flaques en cas de grosses pluies. Si vous ne souhaitez pas conserver le broyat, vous pouvez le mettre à composter pour obtenir un engrais riche en matière organique.

Benoit Henri


Mots-clés :

DECHET , ELIMINATION DES DECHETS , MILIEU VEGETAL




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier