Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > 6 ordinateurs tout-en-un haut de gamme : le confort d'un grand écran

6 ordinateurs tout-en-un haut de gamme : le confort d'un grand écran

6 ordinateurs tout-en-un haut de gamme : le confort d'un grand écran
Mars 2013
Le Particulier Pratique n°388, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Le marché des ordinateurs a considérablement changé ces dernières années. La féroce concurrence des portables (laptops) a porté un coup d’arrêt au développement des configurations dites de bureau (desktops). Cependant, les premiers n’offrent pas le confort d’utilisation ni, quelquefois, la puissance des seconds, pourvus d’un large écran et d’un véritable clavier. Les constructeurs ont donc imaginé de concilier la commodité d’un desktop avec la compacité et le design d’un laptop. Cette famille d’ordinateurs a été baptisée tout-en-un (all-in-one).

Le concept est simple : tous les composants sont rangés dans l’écran ; il ne reste que la souris et le clavier sur votre espace de travail. Ces appareils ont mis du temps à s’imposer auprès du grand public, en raison, surtout, de leur prix élevé. Seul Apple avait réussi cet exploit lors du lancement de son iMac, décliné dans toutes les couleurs, mais encore équipé, à l’époque, d’un écran cathodique. Depuis, il existe des ordinateurs tout-en-un pour toutes les bourses et tous les usages.

Pour ce test, nous n’avons retenu que des modèles haut de gamme : cinq (Acer, Apple, Asus, Dell et Lenovo) ont une diagonale d’écran de 27 pouces ; le Hewlett-Packard est un 24 pouces. Deux grands constructeurs, Samsung et Sony, sont absents de notre sélection puisque, à ce jour, ils ne proposent que des références dont les surfaces d’affichage sont inférieures à 24 pouces.

Toujours un bel objet

Les tout-en-un haut de gamme ont plusieurs atouts : non seulement ce sont de beaux objets, mais ils sont également ­puissants, ergonomiques et pratiques. Comme leur nom l’indique, ces appareils se composent d’un seul bloc : un gros écran, généralement assez lourd – entre 9,50 kg (Apple) et 16 kg (Dell) pour les versions de 27 pouces et 7 kg pour le 24 pouces de Hewlett-Packard –, trônant sur un pied.

Une fois l’ordinateur posé sur votre espace de travail et branché à une prise de courant, seul le câble de raccordement au secteur est visible, ce qui est bien moins laid que de voir une forêt de fils pendant entre l’écran et l’unité centrale. Cependant, cinq des six modèles possèdent un bloc d’alimentation (transformateur), un peu comme celui des ordinateurs portables, assez encombrant et peu discret. Dans ce domaine, c’est Apple qui est le plus sobre : un unique câble électrique relie l’appareil à la prise.

Pour allumer votre ordinateur, vous aurez, parfois, à chercher un peu le bouton marche-arrêt, certains fabricants le dissimulant afin de ne pas nuire au design de l’appareil. Sur l’iMac, il est placé au dos de l’écran, en bas à gauche. Il faut donc passer la main derrière l’ordinateur pour le démarrer ; il suffit d’en prendre l’habitude. L’Acer est dépourvu de bouton mécanique. La mise en marche de l’Aspire 7600U-003 s’effectue en appuyant le doigt quelques secondes sur l’icône tactile située en haut à droite du cadre de l’écran. L’emplacement du système d’allumage des autres modèles, est plus classique : il se trouve sur la tranche droite du Dell et du Lenovo, sur le dessus de l’Hewlett-Packard et en bas à droite de l’Asus.

Plus ou moins ergonomique

La connectique est satisfaisante sur tous les modèles (voir 6 ordinateurs tout-en-un haut de gamme : caractéristiques techniques), mais son emplacement sur l’ordinateur a aussi son importance. Dell, Hewlett-Packard, Lenovo et Acer ont eu la bonne idée de la répartir en deux endroits : une partie à l’arrière de l’écran, difficile d’accès, pour les périphériques sédentaires (imprimante, disque dur externe…) ; sur l’un des côtés de l’écran, bien plus accessible, pour les appareils nomades (smartphones, baladeurs MP3, appareils photo), que l’on branche et débranche sans cesse. Apple ne s’est pas embarrassé de ce genre de considérations, toutes les prises se situent à l’arrière de l’écran. Il faut donc systématiquement le retourner dès que l’on souhaite raccorder un périphérique. Sur l’Asus, des prises sont présentes sur un des côtés de l’écran, mais elles sont protégées par une trappe, qu’il faut ouvrir chaque fois que l’on veut effectuer un branchement. Ce n’est vraiment pas pratique, à moins de la laisser ouverte.

Nous avons également étudié l’ergonomie du pied, car les tout-en-un pesant lourd, nous estimons que, une fois installé sur le bureau, ils n’en bougeront plus. Les fabricants sont donc censés avoir imaginé une solution permettant d’adapter au mieux la position de l’écran. À vrai dire, nous avons été un peu déçus sur ce point. Il n’est jamais possible de régler l’appareil en hauteur ni de le faire pivoter de gauche à droite. On peut seulement le faire basculer d’avant en arrière. Par conséquent, le champ de manœuvre est assez restreint. L’écran du Lenovo et du Dell peuvent, tout de même, passer très facilement de la position verticale à l’horizontale afin de faciliter l’utilisation des fonctions tactiles de Windows 8.

Des configurations au top, mais quelques lacunes

Les composants, dalle ou carte graphique, sont extrêmement performants (voir “Les points clés d'un tout-en-un"). Ces appareils offrant une image d’excellente qualité, il serait dommage de ne pas y regarder de films, ou même la télévision. Or, tous les modèles n’ont pas de lecteur de CD-DVD-Blu-ray (HP et Apple font l’impasse sur ce dispositif, misant sur la dématérialisation des supports), et seulement trois marques, Acer, Asus et Lenovo, ont intégré un tuner TNT HD dans leur configuration, que l’on pilote avec une télécommande, pour plus de confort. Asus est le seul fabricant à fournir un petit caisson de basses externe qui restitue au mieux l’ambiance sonore de vos films ou de vos albums musicaux. En ce qui concerne le rendu audio, ce constructeur prend la première place. Il est suivi de près par Apple et Dell, qui, sans l’aide d’un périphérique externe, réussissent à offrir un son bien équilibré entre les basses, les médiums et les aigus. Lenovo et Acer sont largement distancés, leurs haut-parleurs étant corrects, sans plus.

Il est difficile de trouver la configuration parfaite, y compris dans le haut de gamme, chaque référence ayant ses petites imperfections. Prenons l’exemple de l’ET2701/INTI d’Asus. Sur sa fiche technique, il n’y a rien à redire : un processeur puissant, une mémoire vive suffisante, un disque dur véloce, une bonne carte graphique et un équipement adapté à sa catégorie. Pourtant, certains détails déçoivent. Alors que tous les autres constructeurs ont porté une attention particulière à leur clavier et à leur souris – une mention spéciale est à décerner à Apple dans ce domaine –, Asus présente un clavier en plastique du plus mauvais goût. La finition générale de son appareil est, d’ailleurs, du même tonneau. Nous attendons bien mieux d’un ordinateur vendu près de 2 000 €, d’autant que, là aussi, la concurrence a fait des efforts. Il faut le reconnaître, Apple reste un maître en la matière : les lignes épurées de l’iMac et le métal gris de la coque de son écran sont du plus bel effet. Nous avons aussi apprécié que Lenovo et Hewlett-Packard intègrent les composants dans le socle de l’écran, ce qui permet d’avoir une dalle extrêmement fine.

Vous l’aurez compris, dans cette catégorie de prix, la puissance et le niveau d’équipement ne varient que très peu d’une référence à l’autre. Ce sont le design, la finition et les périphériques qui feront pencher la balance.

Benoit Henri

 


Mots-clés :

ORDINATEUR




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier