Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Copropriété > Les petits syndics s'y mettent aussi

Les petits syndics s'y mettent aussi

Février 2013
Le Particulier Immobilier n°294, article complet.

 

Les contrats tout compris ont d’abord été proposés par quelques poids lourds du secteur, poussés à se remettre en question et mus par le souci de retrouver grâce auprès de copropriétaires de plus en plus mécontents. Conscients, par ailleurs, que la fonction de syndic est une activité phare drainant des clients vers la transaction et la gestion locative et ne s’essouffle pas, même en temps de crise. Certes, parmi leurs propres troupes, certains traînent encore un peu les pieds. Les contrats ne sont pas toujours standard d’un cabinet à l’autre, même s’ils portent le nom de la même enseigne. Force de l’habitude ou crainte de ne pas s’y retrouver financièrement, certains sont parfois réticents à appliquer strictement les consignes reçues. Pour sa part, Christian Seignouret, DG en charge de l’administration de biens chez Foncia, est formel : la trame du contrat est nationale et le mot d’ordre : « On ne change rien. » Mais les vieilles habitudes ont parfois la vie dure… Les réseaux opérant avec des franchisés, tel Century 21, ont encore moins de possibilités pour imposer un cadrage à leurs agences et les contours de leurs contrats sont parfois flous, tandis que le chiffrage en est absent, la fixation des tarifs étant laissée à la discrétion de chaque structure. Mais ces déclinaisons locales ne jouent pas forcément au désavantage des copropriétaires, qui auront peut-être plus de latitude pour négocier.

Pour ce qui est des grands réseaux qui n’ont pas, à ce jour, dégainé leur propre contrat tout compris, comme Citya, ils disent « y réfléchir ».

Les indépendants, plus réactifs, s’adaptent rapidement à la demande de leur clientèle : « Ayant été sollicités à plusieurs reprises en 2012 pour des formules tout inclus, nous venons de mettre au point un contrat [qui réalise un sans-faute dans notre comparatif, ndlr] proposé depuis le début de l’année », explique Émile Alarcon, à la tête de trois cabinets à l’enseigne d’Europe Immo Conseil. Sans compter les Monsieur Jourdain du forfait tout inclus, syndics adeptes, avant tout, de la simplicité, qui ont ramené depuis longtemps leur liste de prestations particulières à ce qu’ils estiment être le strict nécessaire à facturer : comme GTS Immobilier à Tours (37), Collet-­Beillon-Grimaud à Grenoble (38), Administrer Autrement (AA) à Paris ou encore le cabinet Haméon à Ivry-sur-Seine (94). 

La limite de l’exercice et le point faible du tout inclus ? La difficulté à trouver le bon compromis entre la préoccupation des syndics risquant d’y perdre s’ils acceptent un immeuble particulièrement difficile à gérer (surtout si un forfait/lot est annoncé d’emblée comme ont accepté, sportivement, de le faire les syndics mentionnés dans notre tableau) et la crainte des copropriétaires redoutant de se voir défavorisés par cette mutualisation des coûts. Pour autant, les contrats ont déjà un impact sur les syndics qui ne les pratiquent pas, en tant que facilitateurs de négociation. Rien n’interdit, en effet, à un conseil syndical, de mettre en concurrence des syndics ne pratiquant que les contrats classiques et d’autres, proposant un contrat tout compris. Et si, finalement leur préférence se porte sur les premiers, de demander au syndic présélectionné de proposer, à son tour, un contrat tout compris en s’inspirant de celui de son confrère. Sans oublier qu’un contrat, qu’il soit ou non tout compris, ne préjuge pas du niveau de qualité des prestations à venir. Le type de contrat et le montant des honoraires ne sont que des paramètres du ratio qualité-prix attendu par les copropriétaires.

Françoise Juéry

 


Mots-clés :

CONTRAT , COPROPRIETE , HONORAIRE , SYNDIC DE COPROPRIETE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier