Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Fish dependence day

Fish dependence day

Janvier 2013
Le Particulier Pratique n° 386, article complet.

Vos arguments sur le choix des poissons, dans le numéro de décembre, étaient sévères… mais justes. Le consommateur peut en effet agir, par ses achats, sur les ressources de la mer et le bon renouvellement des stocks. J’ai entendu parler à ce propos du “Fish dependence day”. Que recouvre cette notion ?

C ’est un indicateur mis en place par l’association citoyenne New Economics Foundation. Une date fictive et symbolique marquant le moment où la production de poissons, crustacés, coquillages et autres fruits de mer (capture et élevage en eaux de mer et en eaux douces) d’un pays ne suffit plus à couvrir sa consommation et où il doit commencer à en importer. Au sein de l’Union européenne, cette autosuffisance ne cesse de se réduire, malgré les outils de gestion mis en place (PCP, politique commune de la pêche, notamment). D’où une dépendance accrue à l’égard des pays tiers.

Au Portugal, en Espagne, en Italie, trois pays disposant d’un large accès aux eaux européennes, elle cesse dès le mois d’avril. En France, elle a cessé le 21 mai (le 8 avril sans l’aquaculture) en 2012 - soit deux mois plut tôt qu’en 2010 et trois mois et demi plus tôt qu’en 1990. Seuls les Pays-Bas, l’Irlande, l’Estonie et la Lettonie sont autosuffisants toute l’année : ils produisent plus qu’ils ne consomment.


Mots-clés :

POISSON




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier