Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Placements immobiliers > Osez 3 produits originaux pour diversifier vos placements

Osez 3 produits originaux pour diversifier vos placements

Janvier 2013
Le Particulier n° 1080, article complet.
Auteurs : FERRON (Aurélien), LEROUX (Eric), VALIN-STEIN (Valérie)

Voici trois placements originaux et attractifs, à envisager pour diversifier votre patrimoine. Attention, tous comportent une dose de risque.

Prêt d’union

Risque : faible

Durée d’investissement : de 2 à 5 ans

Agréée par l’Autorité de contrôle prudentiel en 2011, la société Prêt d’Union (prêt-dunion.fr) se présente comme le premier établissement de crédit entre particuliers (10 millions d’euros prêtés en un an d’existence). D’un côté, une communauté d’emprunteurs souscrit des crédits à la consommation à des taux avantageux, souvent inférieurs de 1 à 2 points à ceux de marché. De l’autre, une communauté d’investisseurs prête son argent sur une durée convenue à l’avance, de 2 à 5 ans (il suffit de 1 000 € pour ouvrir un compte). Les intérêts d’emprunt versés par les premiers servent de rémunération aux seconds. Au milieu, Prêt d’Union gère les éventuels impayés, et se rémunère via les frais de dossier (de 2 à 2,5 % du montant emprunté) facturés aux emprunteurs, selon la durée et le montant du prêt.

Début décembre, les rémunérations proposées aux investisseurs atteignaient de 4 à 5,50 % par an, selon la durée du placement (voir Rendement d’un investissement de 1000 € dans le placement ’’prêt d’union’’). Mais ils ne touchent pas, comme avec un livret bancaire, 4 à 5,50 % par an de leur mise de départ. En réalité, ils sont remboursés, chaque mois, d’une partie du capital placé, et perçoivent des intérêts de l’ordre de 2,10 à 2,90 % par an de la somme placée. Comme le capital est progressivement remboursé, il peut être récupéré ou de nouveau placé, ce qui dope d’autant le rendement. Notez que les rendements indiqués sont des maximums. Si 1 % des emprunteurs ne faisaient plus face à leurs échéances, ne remboursant ni le capital restant dû, ni les intérêts promis, le rendement, pour les investisseurs, pourrait chuter d’un point. Pour l’instant, le taux de défaut n’est pas de 1 %, mais de 0,20 %.

Fiscalité : les intérêts versés sont imposés comme ceux d’un livret bancaire (voir Projet de loi de finances pour 2013 : la nouvelle fiscalité des revenus de placement). Sauf exception, ils sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu et subissent les prélèvements sociaux de 15,50 %. 

Notre conseil : plus rentable qu’un livret bancaire classique (mais soumis à la même fiscalité pénalisante), ce placement offre un complément attractif aux livrets réglementés (voir Pour vos liquidités profitez du nouveau plafond du Livret A). Il est toutefois moins liquide et comporte une petite dose de risque liée à d’éventuels impayés.

Energies-mix

Risque : de modéré à élevé

Durée d’investissement : de 6 à 8 ans

Le fonds commun de placement à risque (FCPR) Énergies-Mix (energies-mix.com) est ouvert à la souscription jusqu’au 31 mars 2013 avec une mise minimale de 5 000 €. Ce fonds s’apprête à investir dans une dizaine de projets de construction de centrales de production d’énergie renouvelable, barrages hydrauliques, fermes solaires ou unités de méthanisation, partout en Europe. Des projets relativement sécurisés, dans la mesure où les tarifs de rachat d’électricité par les opérateurs énergétiques locaux sont fixés à l’avance. Le fonds est géré par Equitis, spécialiste du capital investissement, conseillé par Financière de Champlain, société de gestion experte dans le développement durable. Attention, il sera impossible de racheter ses parts avant fin 2018, voire fin 2020, si la société de gestion décide d’allonger la durée de vie du produit. Ce fonds a pour objectif de rapporter 8 % par an à ses souscripteurs, avant impôts.

Fiscalité : si vous optez pour les parts « C » (FR0011220805) et les conservez au moins 5 ans, les plus-values éventuelles bénéficient d’un régime de faveur : elles sont exonérées d’impôt sur le revenu, mais soumises aux prélèvements sociaux de 15,50 %.

Notre conseil : le rendement potentiel est attractif, mais attention, le capital est bloqué au moins 6 ans et n’est pas garanti. < 

123Viager

Risque : modéré

Durée d’investissement : plus de 8 ans

Acheter un logement en viager consiste à payer au vendeur de 30 à 40 % de son prix de vente, le solde étant versé sous forme de rente viagère. Le vendeur peut ainsi continuer à vivre dans son logement tout en percevant un complément de revenu. Quant à l’acheteur, il bénéficie d’une décote de l’ordre de 20 % sur le prix d’achat d’un logement dont il sera pleinement propriétaire au décès du vendeur (voir Marché immobilier : comment acheter un bien en viager). Mais en achetant seul, on prend le risque de devoir payer la rente plus longtemps que prévu. Pour mutualiser les risques, une alternative consiste à acheter des parts de la sicav 123Viager (30 000 € de mise minimale) dont l’objectif est de disposer, à terme, d’un patrimoine de 100 à 300 logements. Cette sicav entend rapporter de 5 à 6 % par an à ses souscripteurs (sachant que les revenus ne sont pas distribués, mais capitalisés), hors revalorisation des logements achetés. Elle est gérée et distribuée par 123Venture (123venture.com).

Fiscalité : elle est identique à celle sur les valeurs mobilières. Les plus-values réalisées sont imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux de 15,50 % (voir aussi Anticipez une reprise des marchés avec des actions européennes).

Notre conseil : comme pour des SCPI (voir L’immobilier reste encore un placement attractif), mieux vaut conserver ses parts au moins 8 ans, pour amortir les frais d’entrée (8 %) et éviter de payer les frais de sortie (jusqu’à 5 % des sommes retirées en cas de sortie avant 8 ans). Attention, un mécanisme plafonne le montant des sommes pouvant être retirées chaque trimestre.

 


Mots-clés :

NO INDEX




Outils pratiques :

 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier