Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Transmission > Succession > Les morts ont aussi un droit à l'oubli sur internet

Les morts ont aussi un droit à l'oubli sur internet

23/11/12 à 17:37 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Les héritiers peuvent exiger que les données personnelles d'un défunt présentes sur les sites internet et les réseaux sociaux, soient supprimées.

De son vivant, la loi Informatique et Libertés protège l'internaute, en lui offrant la possibilité d'effacer ses données personnelles, laissées sur internet. Mais après le décès, qui peut en demander la suppression ?

Les héritiers, en justifiant de leur identité, peuvent exiger du responsable d'un site internet ou d'un réseau social - Facebook, twitter ou autres - qu'il prenne en considération le décès, dans les données personnelles du défunt non actualisées. Le responsable du site doit alors s'exécuter, sans frais.

Ces mesures seront reprises dans le projet d'habeas corpus numérique que le ministre de la Justice présentera prochainement.

Lire aussi :

» Google ne respecte toujours pas la vie privée des internautes

Stéphanie Alexandre

Liens externes :
  • Rép.min. n° 4933, JOAN du 13/11/2012 : Internet, défunt, données personnelles Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

DECES , INTERNET , LIBERTES PUBLIQUES , PROTECTION DE LA VIE PRIVEE




Outils pratiques :
Papiers à conserver


Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier