Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Banque > Livret A et livret de développement durable : le relèvement du plafond de versement enfin effectif

Livret A et livret de développement durable : le relèvement du plafond de versement enfin effectif

Livret A et livret de développement durable : le relèvement du plafond de versement enfin effectif
Octobre 2012
Le Particulier n° 1077, article complet.

Avec leurs plafonds de dépôt relevés, Livret A et Livret de développement durable restent incontournables pour épargner sans risque. Contrairement aux assurances vie en euros et aux Sicav monétaires.

Promis par le gouvernement, le plafond de versement sur le Livret A doit passer de 15 300 € à 19 125 € le 1er octobre, puis à 22 950 € d’ici à la fin de l’année. De même, le Livret de développement durable (LDD) doit voir son plafond doubler, de 6 000 € à 12 000 € (décrets n° 2012-1056 et 2012-1057 du 18.9.12). Un couple avec 2 enfants, à la tête de 4 Livrets A et de 2 LDD (ce dernier étant réservé aux personnes majeures) pourra épargner sur ces produits jusqu’à 115 800 €, contre 73 200 € jusqu’à présent. Autre bonne nouvelle pour les épargnants, le gouvernement a écarté la proposition de la Cour des comptes de soumettre aux prélèvements sociaux les intérêts perçus sur les sommes excédant les plafonds du fait d’une capitalisation des intérêts. Livret A et LDD continuent donc de rapporter 2,25 % par an, net d’impôts, sur la totalité de leur montant.

Un gain de 86 € par an

Ce relèvement des plafonds reste à relativiser. D’abord, peu d’épargnants sont susceptibles d’en profiter. Fin 2011, seuls 8,5 % des Livrets A atteignaient le plafond de 15 300 €, selon la Banque de France. Ensuite, placer 3 825 € (correspondant à la première hausse de 25 % du plafond) à 2,25 % net ne permet d’obtenir que 86 € d’intérêts supplémentaires sur un an. Et si l’on considère que les 3 825 € placés ont été retirés d’un autre compte rapportant ne serait-ce que 1 % net par an (comme sur un livret bancaire classique), le gain réel serait alors inférieur à 48 €.
Cela ne fait pas, en revanche, l’affaire des banques, contraintes de reverser à la Caisse des dépôts et consignations jusqu’à 65 % (variable, selon les établissements) des sommes déposées sur ces livrets défiscalisés. Selon ses propres calculs, le Crédit agricole va ainsi être privé de 3 milliards d’euros de liquidités dès 2013.

L’assurance vie concurrencée

Alors que les Français alimentent fortement leur Livret A (13,3 milliards d’euros de janvier à juillet 2012), ils se détournent de l’assurance vie (4,3 milliards en moins sur cette même période), dont le rendement des fonds en euros ne cesse de s’éroder depuis 10 ans. Pour Jean-François Bay, directeur général de Morningstar France, il se pourrait même que leur rendement atteigne péniblement 2 % en 2013, après prélèvements sociaux. Moins que l’actuel niveau du Livret A.


Mots-clés :

ASSURANCE VIE , LDD , LIVRET D'EPARGNE , LIVRET D'EPARGNE POPULAIRE , LIVRET DE DEVELOPPEMENT DURABLE , SICAV




Outils pratiques :
 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier