Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Un scellement chimique... avec ou sans perçage

Un scellement chimique... avec ou sans perçage

Septembre 2012
Le Particulier Pratique n° 382, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)
  • Des chevilles chimiques universelles
  • Des colles à choisir en fonction des matériaux

Pour fixer des objets très lourds – porte de garage, antenne parabolique, store banne, rampe d’escalier, par exemple –, mieux vaut choisir une fixation chimique, avec l’emploi de résine.

Des chevilles chimiques universelles

Ce système est multimatériau. Dans un mur plein, la résine est injectée, avec un pistolet à silicone, dans le trou, où une tige filetée est ensuite insérée. En séchant, le produit fait corps avec le matériau. Dans une paroi creuse, il faut placer un tamis dans le trou avant de mettre la résine. Celle-ci passe alors à travers les petits orifices du tamis et forme des filaments qui, en séchant, deviennent aussi durs que de la pierre et bloquent la fixation.

• Des résines pour les charges lourdes

Il existe plusieurs qualités de résines. La résine polyester, l’entrée de gamme, est destinée aux travaux d’intérieur. Molly a mis sur le marché des kits de résine méthacrylate, qui ne craint pas l’humidité ; ils peuvent donc être installés à l’extérieur. Le produit sèche très rapidement, en 1 h. Ces kits peuvent supporter des charges de 250 kg dans le parpaing creux à 1 000 kg dans le plein, en fonction du diamètre et de la longueur de la tige filetée.

• La cheville liquide pour les petits objets

Cette cheville, qui s’applique généralement à la seringue, est facile à poser. Elle comble le trou quelle que soit sa taille, ce qui permet aussi de colmater des orifices de perçage endommagés ou trop grands. Le système de fixation liquide Fill & Fix de Fischer convient à tous types de matériaux, creux ou pleins, en particulier ceux sur lesquels l’adhérence est difficile ou qui sont en mauvais état, à l’intérieur comme à l’extérieur, dans des endroits protégés des ultraviolets. Il sèche très vite après son application. La résine a été élaborée pour permettre la fixation d’objets légers : vis, anneaux et crochets de 2 à 6 mm de diamètre peuvent se visser directement dans le produit sec, comme dans du bois, sans avoir à repercer.
Les perçages existants rebouchés avec une cheville liquide sont réutilisables pour suspendre d’autres éléments. Par la suite, la résine pourra rester en place et servir à fixer un nouvel objet au même endroit ; il suffira d’employer des vis, des anneaux ou des crochets plus longs et/ou d’un diamètre supérieur. Enfin, cette résine bicomposant et sans solvant est recouvrable : elle est donc appropriée pour boucher les trous avant l’application d’une couche de peinture. Elle permet d’accrocher des lampes murales, des plafonniers, des cadres, des détecteurs de mouvements, de petites étagères, des porte-serviettes, des armoires à glace légères, des boîtes aux lettres, des tringles à rideaux…

Des colles à choisir en fonction des matériaux

La dernière solution, qu’adoptent certains consommateurs depuis plusieurs années, est l’emploi de colles, ce qui dispense de percer.

• Des limites à connaître

Il existe plusieurs types de formulations. Le mastic néoprène est l’ancêtre des colles d’aujourd’hui. Il convient à l’intérieur et à l’extérieur sous abri, mais n’est pas aussi résistant dans le temps que les produits récents. Ce type de colle, qui a conquis toute une génération de bricoleurs, est toujours commercialisé (le mastic Fixation multi-usages de Sader, par exemple), mais a des limites. Il n’est pas approprié au polystyrène, au polyéthylène ni au polypropylène. Quant aux colles acryliques, elles nécessitent, pour que l’adhérence soit optimale, que l’une des deux surfaces à assembler soit absorbante ; par exemple, du bois sur du carrelage. Si elles ne peuvent pas être utilisées à l’extérieur ni sur tous les supports, elles sont malgré tout très puissantes : la colle Fixer sans percer express de Sader résiste jusqu’à 100 kg/cm2 de surface encollée, mais ne convient pas au collage des miroirs, du polyéthylène et du polypropylène.
Les colles les plus récentes, les MS polymères, conviennent à tous les types de matériaux sur n’importe quel support, poreux ou non, y compris sur une surface bloquée ; par exemple, du métal sur du carrelage. Ces produits sont plus chers, mais plus efficaces que ceux d’ancienne génération. Fixation Pro MS 118 de Bostik prend en 5 secondes.

• Prudence dans la mise en œuvre

Les industriels n’ont pas hésité à parler de “scellement chimique” à propos de ces colles et encourageaient, à grand renfort de publicités évocatrices, les bricoleurs à les utiliser pour fixer des objets lourds, comme des étagères. Aujourd’hui, certains craignent qu’elles ne causent des accidents, si l’utilisateur ne respecte pas strictement le mode d’emploi. Pour que ce type de produits soit efficace, il faut : que le support soit propre, dégraissé et sec ; que l’objet à suspendre soit maintenu entre 20 et 50 secondes en fonction du type de colle et qu’il ne soit pas utilisé immédiatement après la pose ; que le produit sèche au moins 24 h, l’objet devant être étayé pendant ce temps. Afin d’aider le consommateur à trouver le produit le mieux adapté aux travaux qu’il veut réaliser et à s’en servir correctement, les fabricants ont créé des sites internet : abc-coller.com des marques Sader et Bostik, toutcoller.com et pattex.fr de Henkel.

Isabelle Coune


Mots-clés :

BRICOLAGE , TRAVAUX




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier