Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Rubrique essai : Le caméscope HDR-PJ260VE de sony : vos vidéos en projection directe

Rubrique essai : Le caméscope HDR-PJ260VE de sony : vos vidéos en projection directe

Rubrique essai : Le caméscope HDR-PJ260VE de sony : vos vidéos en projection directe
Septembre 2012
Le Particulier Pratique n° 382, article complet.

Zoom : optique 30x. Zoom : numérique 350x. Grand-angle : oui. Stabilisateur d’image : optique. Écran : tactile, 3 pouces de diagonale (7,50 cm). GPS : oui. Télécommande : oui. Prise casque : non. Prise micro : oui. Sorties : USB, HDMI.

Sony : 01.55.90.34.34, sony.fr.

Avec l’arrivée sur le marché des smartphones et des appareils photo multifonctions (photo et vidéo), les caméscopes séduisent de moins en moins les consommateurs. Pourquoi s’encombrer de plusieurs matériels quand un seul combine toutes les fonctionnalités ? Pourtant, les amateurs de vidéo vous le certifieront, il n’y a rien de mieux pour réussir de belles images qu’un véritable caméscope : optique de qualité, zoom puissant, bonne prise en main…, les arguments ne manquent pas. Il n’empêche, les ventes continuent à baisser.
Le principal inconvénient des caméras réside dans la difficulté à partager in situ les images réalisées. Du fait de sa taille, leur écran sert exclusivement au cadrage – de très nombreuses références sont dépourvues de viseur –, excluant donc toute séance de visionnage collectif sur-le-champ. Pas question non plus d’envoyer un film Full HD par e-mail aux participants d’un week-end entre amis, comme on le fait avec des photos. Pour que tout le monde profite du film, il faut se rassembler autour d’un ordinateur ou d’un téléviseur, mais on ne dispose pas forcément de cet équipement sur le lieu du tournage. Sony apporte la solution. Le constructeur nippon a eu l’idée d’intégrer à son caméscope HDR-PJ260VE un vidéoprojecteur miniature qui vous permet de regarder vos vidéos où que vous soyiez. Nous avons testé cet appareil. Voici les résultats de notre essai.

Une gamme complète avec vidéoprojecteur

L’appareil que nous avons essayé n’est pas le seul de cette catégorie : Sony commercialise toute une série de caméscopes Full HD intégrant un vidéoprojecteur. Le DHR-PJ260VE se situe en milieu de gamme. Si votre budget est un peu plus serré, vous pouvez opter pour le HDR-PJ200E (379 €), mais son équipement et son niveau de performance sont inférieurs. À l’inverse, le HDR-PJ580VE (850 €) et le HDR-PJ740VE (1 400 €) sont plus élaborés, mais en ce qui concerne la projection, on reste dans les limites d’un picoprojecteur.

Un caméscope à part entière

Bien qu’équipé d’un système de projection, le HDR-PJ2620VE n’en reste pas moins un caméscope classique : ce n’est ni un pocketcam ni un minicaméscope, moins performants (voir LPP n° 368). Compact (12 x 6 x 6,50 cm) et léger (320 g sans la batterie), il offre une bonne prise en main grâce à une sangle de maintien réglable. Point de viseur sur ce modèle, le cadrage s’effectue directement sur l’écran de 3 pouces de diagonale (environ 7,50 cm).
Son interface tactile permet de naviguer très facilement dans les menus, simplifiés et intuitifs.
Les images sont stockées dans un espace interne de 16 Go, puis par une extension sur une carte mémoire Memory Stick (Pro Duo et Pro HG-Duo) ou Secure Digital (SD, SDHC, SDXC). Le HDR-PJ2620VE intègre un zoom optique de 30x pour prendre des plans serrés et un stabilisateur d’image qui gomme les effets de bougé lors du tournage. Bref, il possède la technologie d’un caméscope de sa gamme.

Les services d’un picoprojecteur

Une seule touche sert à mettre la fonction projection en route. Après avoir sélectionné une séquence vidéo à l’aide de la molette du zoom (l’écran tactile étant désactivé), il suffit de la lancer pour qu’elle apparaisse sur un mur ou un drap tendu. La taille de l’image varie selon la distance entre la zone de projection et l’emplacement du caméscope – plus cette distance est grande, moins l’image est de qualité. De plus, le picoprojecteur étant équipé de lampes à leds d’un flux lumineux de 13 lumens, beaucoup moins puissantes que celles d’un vidéoprojecteur classique (voir LPP n° 367), il est préférable de visionner dans la pénombre, voire dans l’obscurité totale. Le système de haut-parleurs 5.1 intégré au caméscope distille un son d’un niveau suffisant pour ce type de visionnage. Le vidéoprojecteur fonctionne avec la batterie du caméscope ; il a une autonomie de 80 min (contre 5 h en position enregistrement).

Benoit Henri


Mots-clés :

CAMESCOPE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier