Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Et la prairie fleurie ?

Et la prairie fleurie ?

Septembre 2012
Le Particulier Pratique n° 382, article complet.

Votre article, très pédagogique, du mois dernier sur la restauration d’une pelouse abîmée ne nous laisse aucun espoir : pour un beau gazon, il faut mettre de l’huile de coude… Mais qu’en est-il de la prairie fleurie ?

Une prairie fleurie est à réserver aux zones les moins fréquentées du jardin, car elle supporte mal le piétinement. Il existe maints mélanges combinant, suivant les cas, des graminées, des légumineuses, des vivaces basses, des annuelles naines… Les fleurs peuvent être de couleurs variées ou d’une seule dominante. La préparation du sol est identique à celle d’une pelouse de graminées. Retourner la terre et éliminer les restes de végétation avant de semer est vivement conseillé. Ensuite, l’entretien se résume à un fauchage à 10 cm de hauteur, en fin d’été, même si certains préconisent deux ou trois fauches échelonnées entre juin et septembre.


Mots-clés :

JARDIN PRIVATIF , JARDINAGE




Outils pratiques :
Indices & chiffres

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier