Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Les informations sur les remboursements réels des soins sont mal communiquées

Les informations sur les remboursements réels des soins sont mal communiquées

Septembre 2012
Le Particulier n° 1076, article complet.
Auteur : FRASNETTI (Pascal)

Les mutuelles profitent largement du faible niveau de connaissances des étudiants en matière de santé. D’abord, le niveau de remboursement est généralement indiqué selon le pourcentage de la base du tarif conventionnel de l’Assurance maladie. Mais combien d’étudiants savent qu’une couverture à 100 % ne garantit pas un remboursement intégral ? Et qui sait encore qu’une couverture à 300 % sur l’optique, telle qu’elle est proposée par la Smerag (mutuelle étudiante des Dom) ou la MGEL (mutuelle étudiante de l’Est) dans leurs contrats haut de gamme limite le remboursement des lunettes à un maximum d’une trentaine d’euros ? Fin 2011, l’association UFC Que Choisir avait publié un appel pour que les mutuelles et assureurs publient le tarif du remboursement en euros des dix actes les plus fréquents, afin de faciliter les comparaisons. Les mutuelles étudiantes ne suivent pas cette recommandation. Pire, « la plupart des brochures mettent en avant des remboursements qui correspondent à la seule prise en charge de la Sécurité sociale. Autant ne rien indiquer sur le contrat », évoque Ludovic Champenois, responsable du département assurances de personnes pour GMF Assurances.


Mots-clés :

ASSURANCE MALADIE COMPLEMENTAIRE , ENFANT , ETUDIANT , MUTUELLE , SECURITE SOCIALE




Outils pratiques :
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier