Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Impôt sur le revenu > Les revenus immobiliers des non-résidents fiscaux sont soumis aux prélèvements sociaux

Les revenus immobiliers des non-résidents fiscaux sont soumis aux prélèvements sociaux

21/08/12 à 16:12 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Les contribuables non-résidents fiscaux possédant un bien immobilier en France verront leurs revenus immobiliers, assujettis aux prélèvements sociaux sur les revenus du capital de 15,5 %, à partir 1er janvier 2012 pour les loyers et du 17 août 2012 pour les plus-values immobilières.

Les plus-values immobilières et les loyers appartenant aux étrangers ou aux expatriés français, qui ne sont domiciliées fiscalement en France, déjà soumis à l'impôt sur le revenu, seront désormais assujettis aux prélèvements sociaux au taux global de 15,5 % (voir : Les prélèvements sociaux passent à 15,5 %).

Cette taxation est applicable aux revenus fonciers perçus depuis le 1er janvier 2012. En revanche, seules les plus-values enregistrées à partir du 17 août 2012 sont concernées.

Le rendement attendu de cette mesure au titre de 2012 s'élève à 50 millions d'euros et à 250 millions d'euros en 2013.

Lire aussi:

 Service :

Stéphanie Alexandre

Liens externes :
  • Loi n° 2012-958 du 16/08/2012 de finances rectificative pour 2012 (LFR 2012 (2)), JO du 17 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE , CRDS , CSG , EXPATRIATION , PAYS ETRANGER , PLUS-VALUE IMMOBILIERE




Outils pratiques :

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier