Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Gaz et plomb : des incidences financières limitées pour celui qui achète

Gaz et plomb : des incidences financières limitées pour celui qui achète

Juillet-Août 2012
Le Particulier n°1075, article complet.
Auteur : VALIN-STEIN (Valérie)

En revanche, de mauvais résultats aux diagnostics plomb et gaz n’ont guère d’incidence sur le prix du logement. Pour le plomb, l’obligation de réaliser des travaux reste exceptionnelle. « Elle n’existe que lorsque des cas de saturnisme ont été déclarés au préfet. En pratique, cela ne concerne que les logements insalubres ou très vétustes », note Isabelle Couetoux du Tertre. Par ailleurs, ce diagnostic ne porte pas sur les canalisations – dont le remplacement pourrait se révéler très coûteux – mais seulement sur les peintures intérieures ou extérieures (balustrades ou garde-corps, par exemple). Repeindre un logement dans lequel a été détecté de la peinture au plomb ne générera pas de surcoût spécifique. Il faudra toujours compter, suivant les entreprises, de 35 à 50 €/m2 de mur. Quant au diagnostic gaz, ses incidences financières se révèlent, là aussi, limitées. « La remise en état n’est obligatoire qu’en cas de danger grave et immédiat. Et, dans ce cas, c’est au vendeur de s’en charger avant de céder son bien. L’acheteur prudent pourra parfois, à la lecture du diagnostic, changer tout ou partie des tuyaux de gaz en cuivre, mais cela n’occasionne qu’une dépense limitée », explique Jean-Marc Moinard.

Les incidences financières de mauvais diagnostics étant très variables, les professionnels, à l’instar du nouveau président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) Jean-François Buet, conseillent aux vendeurs de demander des devis et de les présenter aux acheteurs potentiels. Si le propriétaire du bien sûr lequel vous avez jeté votre dévolu ne s’en est pas occupé faites réaliser vous-même des devis avant de vous décider. N’hésitez pas non plus, si vous avez des doutes sur la fiabilité et la compétence du diagnostiqueur, à solliciter des contre-diagnostics. Ils seront à votre charge, mais ne dit-on pas que deux précautions valent mieux qu’une ?

Valérie Valin-Stein


Mots-clés :

ACCESSION A LA PROPRIETE , AMIANTE , ASSAINISSEMENT AUTONOME , CREDIT D'IMPOT , DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE , DIAGNOSTIC TECHNIQUE , DIAGNOSTIC THERMIQUE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier