Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Assurance vie > Résilier son vieux contrat

Résilier son vieux contrat

Juin 2012
Le Particulier n° 1074, article complet.
Auteur : LEROUX (Eric)

La deuxième solution qui s’offre aux assurés est plus radicale : fermer le vieux contrat et réinvestir l’épargne dans une nouvelle assurance vie plus performante. En raison de la perte des avantages fiscaux attachés à ces anciens contrats, elle est à manier avec prudence et nécessite de bien faire ses comptes, notamment en fonction des objectifs patrimoniaux poursuivis. Dans le cas où vous n’avez pas besoin de votre argent dans les 8 ans à venir, vous avez tout à gagner à fermer votre ancien contrat pour en ouvrir un plus moderne et plus rentable, par exemple un produit vendu sur internet sans frais d’entrée. Ils ont rapporté de 3,6 à 3,7 % l’an dernier, pour leurs fonds en euros garantis (voir le n° 1071 du Particulier, p. 34). Avec un écart de rendement de 1 % par an au rythme actuel, dans 8 ans, vous serez à la tête d’un capital supérieur de près de 10 %, si le différentiel reste le même, et vous subirez la même fiscalité. Il n’existe alors aucune raison d’hésiter.

Si vous avez besoin de votre épargne avant 8 ans, le changement sera moins favorable, car les gains futurs compris dans votre épargne seront alors imposés dès le premier euro, au taux de 35 % si le contrat a moins de 4 ans, et de 15 % s’il a entre 4 et 8 ans (sans tenir compte d’un probable durcissement de la fiscalité : voir p. 10). En raison du taux élevé appliqué durant les 4 premières années, le changement n’est pas très avantageux : une rémunération à 3,6 % ne vous laissera réellement que 2,02 % après impôts et prélèvements sociaux, soit à peu près autant que votre vieille assurance vie. Le jeu n’en vaut donc pas la chandelle. 

En revanche, si votre épargne est immobilisée au moins 4 ans, vous pouvez encore espérer être gagnant, puisqu’un rendement de 3,6 % vous procurera un gain net de 2,64 % (3,6 % taxés à 28,5 %, dont 13,5 % de prélèvements sociaux et 15 % de prélèvement forfaitaire libératoire), soit mieux que la plupart des vieux contrats. Le gain au terme sera cependant minime : 3 % de mieux environ au bout de 5 ans (si votre ancien contrat rapporte 2,2 % avant prélèvements sociaux) ; de 4 à 5 %, au bout de 7 ans. C’est peu, mais toujours bon à prendre, surtout pour les assurés qui voudraient ma­nifester leur mé-contentement à leur assureur.


Mots-clés :

ASSURANCE VIE , BANQUE , MARCHE FINANCIER , PLACEMENT FINANCIER




Outils pratiques :
 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier