Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Location > La GRL à la peine

La GRL à la peine

La GRL à la peine
Mai 2012
Le Particulier Immo n° 286, article complet.

Le dernier bilan chiffré de la Garantie des risques locatifs offre peu d’espoir à ce produit.

Selon les derniers chiffres de l’Association pour l’accès aux garanties locatives (APAGL), grand ordonnateur de la (GRL), cette assurance contre les loyers impayés a porté, au cours des deux années 2010-2011, sur 300 000 baux. Parmi les bénéficiaires, on trouve 62 % de « ménages isolés » dont deux tiers de familles monoparentales. Le taux moyen d’effort (montant du loyer par rapport au revenu) à l’entrée dans les lieux est de 35 %, mais le risque de dégradation est fort, sachant que les deux tiers des locataires sont en situation d’emploi précaire (CDD ou intérim). De ce fait, le taux de sinistralité est important : 4,5 % de loyers impayés en taux annuel net moyen pondéré, en 2010 et 2011, et le taux de souscription, bien inférieur aux objectifs.Si les bailleurs gérant directement leur bien ont plutôt fait bon accueil à la GRL (36 % parmi les assurés GRL contre 15 % en garantie loyers impayés traditionnelle (GLI)), les professionnels restent, pour leur part, très réticents. Comme le déplore Jean-Jacques Denizard, président de l’APAGL : « Force est de constater que les assureurs se refusent à diffuser largement la GRL, la réservant majoritairement aux ménages dont les taux d’effort sont compris entre 33 et 50 %. Ce faisant, ils amoindrissent l’effet de mutualisation du produit ; ce qui, à terme, le fragilise. » Résultat, les GLI continuent à prospérer, face aux mauvais résultats techniques de la GRL, qui ont conduit les assureurs à faire passer la prime au-delà de 3 % du loyer. Et à imposer une franchise de six mois, pour les locataires dont le taux d’effort est inférieur à 28 %, non éligibles à une compensation financière des pouvoirs publics, en cas de sursinistralité. Une fusion GLI-GRL permettrait à l’APAGL de tenir les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixés pour la fin 2014 : 235 000 nouveaux contrats par an, soit 700 000 venant s’ajouter aux 300 000 actuels. Plus 800 000 GLI transformées en GRL, soit un total de 1,8 million de logements assurés.


Mots-clés :

ASSURANCE LOYER IMPAYE , GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS , GRL




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier