Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Maison individuelle > Déterminez vos options et votre contrat

Déterminez vos options et votre contrat

Mai 2012
Le Particulier n° 1073, article complet.
Auteur : FRASNETTI (Pascal)

Quelle que soit la formule choisie, le contrat d’intervention doit mentionner sa durée (un an renouvelable en général), ses conditions de résiliation, le coût de l’intervention, les modalités de garde des clés, les consignes précises en cas de déclenchement de l’alarme et les mesures de gardiennage de votre domicile en cas d’effraction. Attention, le déplacement d’une équipe de sécurité est souvent gratuit en cas d’effraction mais payant si ce n’est pas le cas (69 € chez BNP, 79,90 € chez Diagral…). Mais, « si le tarif est trop élevé, le particulier peut très bien signer deux contrats chez deux prestataires différents : l’un pour la télésurveillance et l’autre pour l’intervention », rappelle Luc Jouve.

Reste enfin à relier votre centrale au centre d’intervention. Mais toutes les solutions ne se valent pas. Première d’entre elles : relier l’équipement à la ligne téléphonique classique (ou réseau RTC). Une solution idéale pour tous les clients dont le réseau téléphonique n’a pas encore été ouvert à la concurrence (opération dite « de dégroupage »), sauf si votre domicile est isolé et que le voleur peut accéder aux câbles non enterrés pour les sectionner. Deuxième solution : les clients passés au dégroupage peuvent souscrire une offre accessible via la box de leur abonnement ADSL ou fibre. Les fournisseurs d’accès internet Orange, SFR et Bouygues l’ont bien compris et proposent ce service payant (environ 20 € par mois). « Nous ne recommandons pas la solution de la box, estime pourtant Luc Jouve. Car en reliant une installation à la box, la ligne peut sauter lorsque la box se remet automatiquement à jour ou en cas de coupure de courant. » Dans ce cas, un branchement de secours est parfois prévu. Celui-ci peut passer par le réseau GSM (connexion par satellite) utilisé pour les téléphones portables (option à 4,50 € par mois chez EPS en souscrivant à la formule Confort, 4,90 € par mois chez Bouygues Télécom). Quant aux installations passant entièrement par le réseau GSM, le risque réside dans le brouillage de la fréquence par le cambrioleur. Mais les prestataires se sont adaptés et proposent des liaisons sur deux fréquences différentes pour l’empêcher. Et l’alarme se déclenche en cas de brouillage. Il faut compter de 20 à 40 € par mois pour l’abonnement à la télésurveillance par GSM. Il vous faudra parfois débourser en plus un forfait d’installation (environ 100 €). Si vous déménagez, la réinstallation est souvent gratuite. Diagral propose un système original : vous pouvez préférer à son abonnement traditionnel (27 €/mois) le forfait Liberty Carte, un crédit de 36 jours de télésurveillance utilisables quand vous voulez à 49,90 €, et vous pouvez ensuite racheter un week-end (6,90 €) ou une semaine (14,90 €) supplémentaire.


Mots-clés :

ALARME ANTI VOL , CAMBRIOLAGE , LOGEMENT , SECURITE , TELESURVEILLANCE , VOL




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier