Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Le prix du tabac pourrait encore augmenter

Le prix du tabac pourrait encore augmenter

02/03/12 à 12:41 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Hausse du prix des cigarettes, interdiction de fumer dans les jardins publics, renforcement de la taxation des industriels... Toutes ces mesures sont proposées dans un rapport remis au ministre de la Santé, Xavier Bertrand, pour diviser par deux le nombre de fumeurs, d'ici 2025.

Le tabac "entraîne la mort de 60.000 personnes par an", selon le rapport remis au ministre de la Santé Xavier Bertrand, le 1ermars 2012. Pour lutter contre cette " crise sanitaire",  le député Yves Bur, auteur de ce document, vient de faire dix propositions pour réduire le tabagisme. Son objectif ? Faire passer le nombre de fumeurs sous la barre des 15%, d'ici 2025.

Parmi les mesures, une nouvelle hausse du prix du tabac est envisagée. Aucun paquet de 20 cigarettes ne pourrait être vendu en dessous de 7,50 euros. Un prix élevé du paquet s'avère en effet très souvent dissuasif pour les jeunes.

Vis à vis des fumeurs avérés, le rapport recommande une prise en charge gratuite des personnes en Affections de longue durée (ALD), les femmes enceintes et les bénéficiaires de la CMU. Il préconise également de faciliter l'accès au dispositif d'aide à l'arrêt du tabac, en donnant plus de visibilité au site internet tabac-info-service, par exemple.

D'autres propositions visent à renforcer les moyens de faire appliquer l'interdiction de vente aux mineurs, avec des opérations régulières de "testings" et des sanctions "dissuasives" pouvant aller jusqu'à la révocation de licence" dans les cas plus graves.  Le député est également favorable à la suppression des espaces fumoirs pour les établissements scolaires ou sur les terrasses de cafés et à l'élargissement de l'interdiction de fumer en présence d'un enfant. Cette prohibition pourrait d'ailleurs s'étendre à tous les lieux publics tels que les jardins ou les plages.

Concernant les buralistes, Yves Bur propose de ne plus lier leur rémunération au volume de ventes de produits du tabac. Les fabriquants sont même inviter à produire des "paquets neutres standardisés", afin de les rendre moins attractifs. La marque pourra indiquer son nom, "mais le reste du paquet sera destiné à véhiculer des messages sanitaires et des photos chocs beaucoup plus fortes". Pour plus d'efficacité, les paquets seront vendus "sous le comptoir", et non plus exposer à la vue du public.

Autre recommandation forte du rapport : taxer les cigarettiers au plus fort.  "L'industrie du tabac est la seule à ne pas payer pour les dégâts qu'elle génère", souligne Yves Bur. Les recettes de cette taxe sur le chiffre d'affaires des fabricants seraient affecter au financement de la prévention et de la prise en charge par la Sécurité sociale. 

Pour mettre en oeuvre une "véritable politique de réduction de la consommation de tabac", la création d'"une structure interministérielle spécifiquement dédiée à la lutte contre le tabagisme", est également proposée afin qu'elle ne se fasse plus "par à coups".

 Lire aussi :

 Stéphanie Alexandre

Liens externes :
  • Rapport du député UMP Yves Bur du 01/03/2012 : Propositions pour une nouvelle politique de lutte contre le tabac Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

PRIX , TABAC , TABAGISME




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier