Toute l’information juridique et pratique pour agir

Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Forfaits mobiles à bas prix : diviser votre facture par deux

Forfaits mobiles à bas prix : diviser votre facture par deux

Forfaits mobiles à bas prix : diviser votre facture par deux
Mars 2012
Le Particulier n° 1071, article complet

En cassant les prix lors de son arrivée sur le marché, Free, 4e opérateur de téléphonie mobile bouleverse le secteur. Un à un, ses concurrents répliquent avec des forfaits très compétitifs. Comparez les nouvelles offres, enfin moins chères et plus lisibles.

Il y aura un avant et un après 10 janvier 2012 dans le secteur de la téléphonie mobile. Le jour où Free a lancé ses offres mobiles en cassant le monopole de ses concurrents Bouygues Telecom, Orange et SFR. « Les pigeons, c’est vous ! a répété Xavier Niel, l’iconoclaste P-dg de Free. Vous qui payez depuis des années vos abonnements beaucoup trop cher. » La façon dont, en 3 jours, les trois grands opérateurs du secteur ont été capables de baisser, voire de diviser leurs prix par deux, pour stopper l’hémorragie d’abonnés en partance chez Free semble lui donner raison. Pourtant, l’arme secrète du nouveau venu, baptisée « l’offre idéale » reste imbattable : appels illimités vers les fixes et les mobiles, SMS et MMS illimités et accès à internet mobile (3 Go de transfert de données) pour 19,99 € par mois (15,99 € pour les abonnés à la Freebox). Chiffres à l’appui, ce forfait fut, l’espace de quelques jours, 25 % moins cher que l’offre à bas coût la plus proche, celle de Sosh, et plus de quatre fois moins cher que les forfaits classiques de SFR, Orange ou Bouygues Telecom ! Xavier Niel a également attaqué le tarif social mobile lancé par ses concurrents en partenariat avec les pouvoirs publics. « 40 minutes d’appels et 40 SMS facturés 10 € par mois, mais c’est scandaleux ! », s’est-il emporté en présentant son propre forfait social, cinq fois moins cher. Celui-ci propose 60 minutes d’appels + 60 SMS pour… 2 € mensuels ! Gageons que les petits consommateurs et adeptes des cartes prépayées y trouveront vite leur compte. Cette offre est même gratuite pour tout abonné à la Freebox. Free invente ainsi le premier forfait mobile à 0 € (dans la limite d’un forfait gratuit par abonnement à la Freebox).
Après avoir décroché de haute lutte sa licence de téléphonie mobile en 2008, le quatrième opérateur tient aujourd’hui sa promesse de « diviser par deux la facture mobile des Français ». Fort d’un portefeuille de 4,8 millions d’abonnés à la Freebox, Free vise rapidement une part de marché de 10 % et espère bien la voir grimper à 25 % avant 2015 : une ambition colossale. L’opérateur s’en donne les moyens : une armée de quelque 1 000 nouveaux collaborateurs a été assignée à l’offre de téléphonie mobile, dont 850 répartis dans des centres d’appels clients et 150 techniciens. Face à l’offensive, SFR (32,9 % du marché) et Orange (40,5 %) semblent mieux protégés que Bouygues Telecom (17,5 %). En tout cas, la concurrence s’en trouve enfin dynamisée, pour ne pas dire dynamitée ! N’oublions pas qu’avec quelque 68,5 millions d’utilisateurs de mobiles qui acquittent une facture mensuelle moyenne de 38 € (TTC), le secteur a de quoi attiser les convoitises.


Outils pratiques :
Papiers à conserver

Mots-clés : ABONNEMENT , OPERATEUR , PRIX , TELEPHONE MOBILE


Les nouveautés de la boutique

Bouygues Immobilier
 
Préparez votre retraite

Un conseiller vous accompagne pour anticiper et compléter vos revenus

Recommandé par

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière enquête charges de copropriété

Bannière Bouygues Immobilier v2

Pavé rencontres patrimoniales du Particulier 2014

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail