Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Economies d'énergie > Lave-linge, la nouvelle donne

Lave-linge, la nouvelle donne

Lave-linge, la nouvelle donne
Février 2012
Le Particulier Pratique n° 376, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

Première donnée rassurante, tous les lave-linge lavent parfaitement. En effet, la nouvelle étiquette énergie, obligatoire depuis le 20 décembre dernier, impose que l’efficacité de lavage soit de classe A. Une information qui disparaît d’ailleurs puisque cette classe est devenue le standard.

Blancheur prouvée

Afin d’apprécier leur performance de lavage, les lave-linge ont été soumis à des essais normalisés. Ceux-ci ont été menés sur des pièces de coton ayant subi un nombre identique de lavages, conservées dans des conditions précises de température et d’humidité, froissées et placées dans le tambour toujours de la même façon. Le linge testé était couvert de taches types : un mélange d’huile minérale et de noir de carbone, de chocolat et de lait, ainsi que du sang de bœuf et du vin rouge. À l’issue du lavage, la réflectance a été mesurée au moyen d’un instrument de laboratoire qui relève le degré du blanc.
Avec cette étiquette, de nouvelles classes sont créées (A+, A++ et A+++) pour accompagner les progrès des appareils. Enfin, des programmes de référence sont retenus pour l’évaluation des machines en tenant compte des conditions réelles d’utilisation : coton à 40 °C et à 60 °C, en charge totale ou partielle.

Deux programmes bientôt garantis

En juin 2012, les notices des appareils devront indiquer que les deux programmes de référence précités sont les plus performants à 40 °C et à 60 °C pour du linge en coton “normalement sali”, en termes de consommations d’énergie et d’eau. Elles mentionneront également les consommations en mode veille et en fin de cycle, la durée du cycle en charge totale ou partielle, les taux d’humidité résiduelle après essorage. Elles recommanderont les détergents à utiliser selon la température de lavage.
Fin 2012, les industriels devront signaler, sur les bandeaux de commande, les programmes à 40 °C et à 60 °C servant à évaluer les appareils. À la fin de l’année prochaine, les lave-linge devront être dotés d’un programme de lavage à 20 °C, clairement identifié sur les appareils.

Top ou frontal

Le top (ouverture par le dessus) constitue une exception française. Il permet de gagner de la place – les modèles font alors 40 ou 45 cm de large, au lieu de 60 cm pour les frontaux –, mais la capacité de charge est plus limitée. La largeur du hublot des lave-linge à ouverture frontale va de 30 cm à plus de 40 cm : plus elle est grande, plus l’appareil est facile à remplir, surtout s’il s’ouvre à 180°.

Étiquette énergie

L’étiquette a changé de formulation : la consommation d’énergie est maintenant annoncée par an (en comptant 220 cycles annuels) ; un robinet bleu représente la consommation d’eau en litres par an ; le sigle Kg sur un tee-shirt correspond à la capacité de charge de la machine ; un tee-shirt essoré classe l’efficacité d’essorage ; un haut-parleur associé à un hublot indique le niveau sonore pendant le lavage ; un autre avec une spire, celui de l’essorage.

Vitesse d’essorage

Certains lave-linge vont jusqu’à 1 200 ou 1 400 tours/minute. Cette donnée est particulièrement importante si vous utilisez un sèche-linge : du linge bien essoré réduira significativement la durée du cycle de séchage, d’où une économie d’électricité non négligeable.

Les programmes

Plus l’appareil est élevé en gamme, plus les programmes sont nombreux : laine, soie, baskets…
Les programmes courts (45 min) ne sont pas spécialement économiques, contrairement aux cycles “super éco”, qui durent 4 h, avec de longs trempages à froid.

Touche “rinçage +”

Elle permet d’ajouter un rinçage au programme afin d’éliminer toute trace de lessive, une option utile pour les personnes souffrant d’allergie de contact ou dans les régions où l’eau est très douce. Pour éviter cette surconsommation d’eau, certains industriels ont doté leurs appareils d’un indicateur de surdosage ou d’un réservoir de lessive liquide qui dose automatiquement la quantité de produit en fonction de la charge de linge.

Isabelle Coune


Mots-clés :

ECONOMIE D'ENERGIE , ETIQUETAGE , LAVE-LINGE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier