Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Investissement locatif > Trésorerie : les produits les plus sûrs resteront peu rentables

Trésorerie : les produits les plus sûrs resteront peu rentables

Janvier 2012
Le Particulier n° 1068, article complet.
Auteurs : FERRON (Aurélien), FRASNETTI (Pascal), VALIN-STEIN (Valérie)

Cela fait déjà 3 ans que les placements de trésorerie ne rapportent plus grand-chose. En cause, une conjoncture économique morose. Pour tenter de relancer l’économie, la Banque centrale européenne maintient à des niveaux très faibles son taux directeur sur lequel sont indexés la plupart de ces placements de court terme. Après avoir grimpé à 1,5 % en juillet 2011, celui-ci a, depuis, été abaissé pour atteindre aujourd’hui 1 %. À moins que l’activité ne redécolle (une hypothèse peu probable en 2012), il y a donc peu de chances que les rendements s’améliorent, à commencer par ceux des comptes à terme, des livrets bancaires ou des Sicav monétaires. Les performances de ces dernières resteront non seulement très modestes (elles n’ont rapporté que 0,85 % sur les 10 premiers mois de l’année 2011, en moyenne), mais il faut, en plus, y soustraire 24 % d’impôt sur les plus-values et 13,5 % de prélèvements sociaux.
Les épargnants ont plutôt intérêt à placer leur épargne de précaution sur des livrets réglementés exonérés d’impôt, dont le rendement dépend de l’inflation, ou à acheter des parts sociales de leur banque mutualiste, traditionnellement rentables. Il est ensuite envisageable, en complément, de souscrire les bons livrets bancaires que le Crédit mutuel Centre-Est-Europe (LDD Triplex) ou le Crédit agricole (CodeBis) réservent à leur clientèle ; ou encore les superlivrets des banques en ligne comme BforBank, CortalConsors, ING Direct ou Monabanq. Attention, les intérêts de ces livrets subissent de plein fouet la hausse de la fiscalité. Ils sont donc désormais soumis aux prélèvements sociaux de 13,50 % et à l’impôt sur le revenu. En cas d’option pour le prélèvement forfaitaire libératoire, les gains sont amputés de 37,50 % (voir Les hausses d'impôts frappent tous les revenus).

 


Mots-clés :

ASSURANCE VIE , BOURSE , INVESTISSEMENT LOCATIF , LIVRET D'EPARGNE , LOCATION MEUBLEE , LOGEMENT ANCIEN , PLACEMENT AURIFERE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier