Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Automobile > Guide d'achat : Louer un véhicule utilitaire : une camionnette pour deux jours

Guide d'achat : Louer un véhicule utilitaire : une camionnette pour deux jours

Guide d'achat : Louer un véhicule utilitaire : une camionnette pour deux jours
Octobre 2011
Le Particulier Pratique n° 372, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Les grandes surfaces sont compétitives pour de courts trajets. Souscrire une assurance en supplément fait baisser le montant de la franchise.

Pour transporter des objets encombrants ou faire seul un petit déménagement, il faut une camionnette. Si personne dans votre entourage ne peut vous en prêter une, vous n’avez d’autre choix que de vous adresser à un professionnel de la location, enseigne spécialisée ou hypermarché. Pour analyser ce marché et comparer les offres, nous avons pris le cas d’une camionnette d’un volume compris entre 8 et 10 m3 (sauf pour demenagerseul.com, qui ne propose qu’un 12 m3), ce qui correspond à l’encombrement d’un studio d’environ 30 m². La durée de location retenue comme référence dans notre comparatif court sur 2 jours, avec des calculs en semaine et en week-end ; tous pour le mois de novembre 2011.
Ces précisions sont importantes, car les prix varient en fonction de la taille du véhicule, de la durée de la location et de la période de réservation. Par exemple, un même type de véhicule loué à la rentrée, en septembre, peut coûter jusqu’à deux à trois fois plus cher qu’en période creuse. De même, plus vous réservez à l’avance, plus vous avez de chance d’obtenir un prix avantageux. Les tarifs que nous avons relevés (voir le tableau p. 36) correspondent aux dates suivantes : du mardi 15 au jeudi 17 novembre 2011 et du samedi 19 au lundi 21 novembre, pour une réservation effectuée fin août. Dans les deux cas, les véhicules sont pris en charge et rendus entre 8 et 10 h le matin (chez certains loueurs, une prise en charge le vendredi soir fait monter le prix). Nous n’avons pas tenu compte des promotions et autres remises en cours, celles-ci pouvant ne plus être d’actualité au moment de la parution de notre magazine.

Les grandes surfaces sont compétitives  pour de courts trajets

Il est très difficile de comparer les offres, toutes ne recouvrant pas les mêmes services. Nous pouvons, cependant, dégager quelques grandes tendances. Notre relevé de prix montre que – à l’exception de France Cars et de Leclerc, dont les tarifs ne varient pas en fonction des jours de la semaine –, il est plus intéressant de louer en semaine que le week-end. Si nous avons exclu les promotions de notre tableau, nous avons, toutefois, constaté que réserver en ligne permet d’obtenir des tarifs préférentiels. Ce sont ces tarifs que nous avons pris en référence dans notre comparatif. Toutes les grandes enseignes spécialisées fonctionnent de la sorte. En revanche, il est impossible de réserver un véhicule sur les sites Internet des supermarchés. Vous devez vous rendre sur place pour accéder au service de location d’utilitaires. Cela dit, les tarifs de la grande distribution sont déjà relativement bas, principalement pour des locations de courtes durées et pour de petits trajets. Attention, cependant, les magasins des enseignes U, Intermarché et Leclerc sont indépendants, les prix peuvent donc varier d’un supermarché à l’autre.
Dans tous les cas, le contrat signé avec le loueur porte sur une durée et un kilométrage. Si vous deviez dépasser le plafond pour lequel vous avez payé, chaque kilomètre supplémentaire vous serait alors facturé entre 0,09 € (Leclerc) et 0,26 € (Rent a Car) suivant les enseignes. Par conséquent, évaluez bien les distances que vous allez parcourir afin de choisir la meilleure option kilométrique. De même, n’oubliez pas d’inclure le carburant (et le prix des péages, majoré pour cette catégorie de véhicules) dans le budget de votre déplacement. Enfin, faites le plein avant de rendre le véhicule, sinon le remplissage du réservoir vous sera compté au prix fort.

Souscrire une assurance en supplément fait baisser le montant de la franchise

Autre volet très important avant de signer son contrat de location, les assurances. On a rarement l’habitude de conduire un véhicule aussi encombrant. D’ailleurs, les loueurs se prémunissent contre l’inexpérience du conducteur en exigeant qu’il ait, au minimum, 21 ans et qu’il soit titulaire du permis de conduire depuis au moins un an. Certains, comme demenager.com et France Cars, vont même jusqu’à 25 ans et 5 ans de permis.
Dans toutes les enseignes de location, vous aurez à supporter une franchise en cas d’accident sans tiers identifié responsable ou de vol. Si vous ne souscrivez pas une assurance supplémentaire, généralement proposée par les loueurs (moins souvent par les grandes surfaces), vous en serez de votre poche. Ne comptez pas sur les services liés à votre carte bancaire : s’ils s’appliquent aux voitures standard, ils excluent, en général, les véhicules utilitaires. Contracter une assurance optionnelle ne représente qu’un léger surcoût, que nous vous conseillons d’accepter. Sinon, cela pourrait vous revenir bien plus cher, au final, en cas de catastrophe.

Benoit Henri


Mots-clés :

AUTOMOBILE , LOCATION




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier