Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Retraite > Retraite de base > A l'occasion du débat sur la réforme des retraites, j'ai cru comprendre que l'âge légal du départ en retraite ne serait plus 60 ans. Actuellement salarié du privé, je m'inquiète. Qu'en est-il exactement ?

A l'occasion du débat sur la réforme des retraites, j'ai cru comprendre que l'âge légal du départ en retraite ne serait plus 60 ans. Actuellement salarié du privé, je m'inquiète. Qu'en est-il exactement ?

Octobre 2003
Le Particulier n° 969, article complet.
La récente loi réformant les retraites (loi n° 2003-775 du 21.8.03) ne remet pas du tout en cause le droit de partir à la retraite à 60 ans pour les salariés du privé. Elle prévoit simplement la possibilité pour ceux qui ont acquis 160 trimestres de cotisations à cet âge-là (et qui, par conséquent, peuvent bénéficier d'une retraite de base à taux plein) de continuer à travailler. À compter du 1er janvier 2004, ceux qui feront ce choix verront le montant de leur pension majoré de 0,75 % par trimestre travaillé supplémentaire, soit 3 % par an.

J'ai entendu dire que la durée de cotisation allait être allongée. Je compte prendre ma retraite au début de l'année prochaine, serai-je pénalisé par cette mesure ?

Absolument pas : l'allongement de la durée de cotisation ne vous concerne pas, pas plus que les salariés du secteur privé prenant leur retraite d'ici à 2008. Depuis le 1er janvier 2003, en effet, le calcul des pensions est effectué sur la base de 160 trimestres d'assurance (soit 40 ans) et ce jusqu'en 2008. Cette durée correspond à l'ensemble de votre vie active, quel que soit le régime dans lequel vous avez cotisé (régime général des salariés, régime des professions indépendantes...). C'est cette durée d'assurance qui permet de déterminer le taux de votre pension (voir notre Spécial Retraite de septembre 2001, p. 100). En revanche, cette durée sera allongée d'un trimestre par an, de 2009 à 2012.

J'ai dû arrêter mon travail quelques années pour m'occuper de mon enfant handicapé. Je risque donc de ne pas avoir les 160 trimestres requis. Comment puis-je connaître précisément ma durée d'assurance ?

En demandant un relevé de situation individuelle (ou relevé de carrière) à la caisse d'assurance vieillesse. Sur ce document sont reportés les salaires soumis à cotisation, les trimestres validés selon le montant des salaires soumis à cotisation et éventuellement les trimestres assimilés (maladie, maternité, invalidité, accident du travail, chômage, service militaire), ainsi que les majorations de durée d'assurance. À ce sujet, la loi réformant les retraites a introduit une nouvelle majoration de durée d'assurance au profit des parents d'enfants handicapés, percevant l'allocation d'éducation spéciale et son complément (art. L. 351-4-1 nouveau du code de la Sécurité sociale). À partir du 1er janvier prochain, votre durée d'assurance sera majorée d'un trimestre par période d'éducation de 30 mois, dans la limite de 8 trimestres. Pour obtenir votre relevé de carrière, vous pouvez le faire par courrier adressé à votre caisse régionale d'assurance vieillesse ou vous rendre auprès d'un point accueil retraite (tél. : 0 826 826 700, 0,15 €/mn). Il est également possible de le demander par Internet, sur le site www.retraite.cnav.fr.

Mots-clés :

ASSURANCE VIEILLESSE , RETRAITE , RETRAITE COMPLEMENTAIRE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier