Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > Une étude pointe du doigt les disparités du pouvoir d'achat immobilier des ménages

Une étude pointe du doigt les disparités du pouvoir d'achat immobilier des ménages

06/07/10 à 16:20 par VALIN-STEIN (Valérie)

Selon le baromètre établi conjointement par l'Université Paris-Dauphine et le Crédit Foncier, ce sont les familles monoparentales, les couples avec enfants et les locataires qui ont le pouvoir d'achat immobilier le plus faible.

 

« Une mesure inédite du pouvoir d'achat immobilier», c'est ainsi que Laurent Batsch, président de l'Université Paris-Dauphine définit CapAcIm Dauphine-Crédit Foncier, un nouvel indicateur visant à évaluer le pouvoir d'achat immobilier des familles françaises. En effet, contrairement aux indicateurs existants, CapAcIm, ne mesure pas la capacité d'achat immobilière en mètres carrés habitables mais en fonction de la part de la population hexagonale susceptible d'acquérir un logement correspondant à ses besoins (un studio pour un célibataire, un deux pièces pour un couple, un trois pièces pour une famille avec un enfant...). Outre sur la base clients du Crédit Foncier, l'étude s'appuie sur les enquêtes « emploi » et « patrimoine » de l'Insee ainsi que sur les statistiques immobilières des notaires.

 

L'étude relève l'impact non négligeable du statut d'occupation. Ainsi, au 4e trimestre 2009, 54 % des ménages franciliens propriétaires pouvaient espérer acquérir un logement susceptible de leur convenir, dans Paris, contre seulement 16 % des ménages locataires. La structure familiale est aussi à l'origine d'inégalités...immobilières. Toujours au 4etrimestre 2009, il apparaît que ce sont les couples sans enfant ainsi que les célibataires (respectivement 60 % et 40 %) qui sont dans la position la plus favorable pour acquérir un logement sur Paris. Enfin, sans grande surprise, les écarts de prix entre les différentes communes d'Île de France génèrent, eux aussi, de profondes disparités. Ainsi, fin 2009, si seulement 26 % des ménages étaient susceptibles d'acquérir un logement à Neuilly sur Seine (92) ils étaient, en revanche, 75 % à pouvoir acheter à Saint-Denis (93) ou à Meaux (77) ! À noter, l'étude qui porte aujourd'hui sur la seule région parisienne, sera élargie dès l'automne 2010, à l'ensemble du territoire.

 

Valérie Valin-Stein

 

Liens externes :
  • Baromètre Dauphine-Crédit Foncier du 06/07/2010 : L’indicateur CapAcIm permettra de mesurer le pouvoir d’achat immobilier Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

ACCESSION A LA PROPRIETE , BUDGET DES MENAGES




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier