Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Economies d'énergie > Fioul domestique : faites jouer la concurrence

Fioul domestique : faites jouer la concurrence

Juillet-Août 2010
Le Particulier n° 1051, article complet.
Auteur : FERRON (Aurélien)

Nombre de logements équipés : 3,6 millions Origine du pétrole brut Norvège : 15% Russie : 14% Kazakhstan : 11% Arabie Saoudite : 9% France : 1%

Distributeurs(1) - Compagnies pétrolières : 64 % - Indépendants : 30% - Grandes surfaces : 3%

(1) parts de marché

Comme pour les carburants des automobiles, le fioul domestique est obtenu par raffinage de pétrole brut, opération majoritairement réalisée en France, et uniquement par des entreprises privées (Total, Exxon Mobil, Ineos, Petroplus…). Même si plus aucune construction neuve ne fait le choix du fioul comme mode de chauffage, le marché de la distribution s’avère disputé.

Comment les prix sont-ils fixés ? 

Le prix du fioul domestique évolue en permanence, en fonction du prix du baril de pétrole, et donc de la consommation mondiale, de la découverte de gisements ou des tensions géopolitiques… D’un mois, voire d’une semaine sur l’autre, le coût de remplissage d’une cuve de 1 000 litres peut varier de plusieurs dizaines, voire centaines d’euros (les distributeurs s’engageant à faire payer le prix fixé à la commande). En mai dernier, il fallait compter 735 €, en moyenne, pour remplir une cuve de 1 000 litres, contre 543 € un an auparavant et près de 1 000 € pendant l’été 2008. À la sortie des raffineries, le prix du fioul est très proche de celui des carburants pour automobiles (autour de 0,55 € le litre en mai dernier) et sa composition quasi identique à celle du gazole. La différence de prix à la vente (de 0,73 €, en mai, pour le fioul, à 1,17 € pour le gazole) ne s’explique, en fait, que par le poids des taxes, à savoir la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) et la TVA.

Comment faire baisser la facture ?

Avant de passer commande, une première solution consiste à effectuer un tour du marché, car le prix du fioul varie en fonction du distributeur, sachant que la livraison est toujours incluse dans le prix au litre. En l’absence de bases de données officielles (alors qu’il en existe pour les carburants auto sur www.prix-carburants.gouv.fr), il faudra appeler les revendeurs les plus proches de son domicile (très rares sont ceux à afficher leurs prix sur internet). Les économies ne sont pas négligeables : nous avons fait le test, le 19 mai dernier, en contactant 10 distributeurs différents (pétroliers, indépendants et grandes surfaces) pour une commande de 1 000 litres de fioul à livrer à Colombes, en région parisienne. Nous avons constaté des écarts de coût de 7 % soit, pour notre commande, un différentiel de 50 €. Les distributeurs les moins chers étant essentiellement les grandes surfaces. Sur une année, et sachant que la plupart des foyers consomment de 1 500 à 2 500 litres de fioul par an, on peut réaliser 125 € d’économie en ciblant le distributeur le moins cher.
Deuxième solution : regrouper ses commandes. Vous pouvez, par exemple, vous organiser entre voisins ou passer par une association, voire la mairie (certaines organisent ce service). Grâce aux économies qu’ils réalisent sur le transport, en ne se déplaçant qu’une seule fois, tous les distributeurs accordent des baisses de tarifs si le volume commandé est conséquent. Les fournisseurs que nous avons interrogés nous ont proposé des prix inférieurs de 4 % du prix au litre, en moyenne, pour une livraison de 8 000 litres au lieu de 1 000. Un indépendant nous a même accordé, après négociation, une remise de 10 %. À Marzy, en périphérie de Nevers, François Gaudry propose, 2 à 3 fois par an, à une cinquantaine d’habitants de son voisinage de passer une commande d’un volume de 5 000 et 20 000 litres (contact : marzyfioul@gestion-conseil.fr). La réduction accordée est de 5 à 10 %, soit jusqu’à 100 € d’économie pour le remplissage d’une cuve de 1 000 litres. Les habitants doivent toutefois être présents le jour de la livraison. De plus, les adresses de livraison doivent être situées dans un même quartier, une même commune, voire dans un rayon de moins de 10 à 15 kilomètres de distance (ces critères varient selon les distributeurs et le type d’habitat). Celui qui organise la commande groupée doit prendre en charge la logistique, envoyer les différentes adresses au distributeur et s’assurer que tout le monde sera présent lors de la livraison. Dernière solution : opter pour un fioul de qualité ordinaire, même si la qualité supérieure (facturée 3 à 4 % plus cher) est censée limiter l’encrassement des brûleurs et chaudières, mieux résister au froid, être moins corrosif ou moins polluant. En revanche, ne comptez pas sur la prime à la cuve, mise en place en 2005 pour les ménages non imposables : d’un montant de 200 € en 2008, elle n’a pas été reconduite l’hiver dernier.


Mots-clés :

ELECTRICITE , FACTURE , FIOUL DOMESTIQUE , GAZ NATUREL , GPL , PRIX




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier