Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > L'immobilier ancien connaît un début d'embellie depuis l'été

L'immobilier ancien connaît un début d'embellie depuis l'été

L'immobilier ancien connaît un début d'embellie depuis l'été
Décembre 2009
Le Particulier n° 1043, article complet.

Les acheteurs ont retrouvé, depuis cet été, le chemin des agences immobilières et des études notariales. La chute des prix conjuguée à la baisse des taux d’intérêt des crédits immobiliers a, semble-t-il, eu raison de leurs incertitudes.

Ce regain d’intérêt entraîne une décélération de la baisse des prix. Celle-ci, selon la Fnaim, n’est plus que de – 4,8 % entre les troisièmes trimestres 2009 et 2008. Soit beaucoup moins que les – 7,8 % enregistrés sur les 12 derniers mois. Quant à l’évolution mensuelle (entre août et septembre 2009) elle s’établit, toujours selon la Fnaim, à + 0,1 %. Cette tendance semble se poursuivre. À en croire le groupe PAP (De Particulier à Particulier), le prix des appartements aurait grimpé de 1,3 % en octobre dernier. Parallèlement, les ventes reprennent du tonus. Selon le réseau d’agences Century 21, les volumes des transactions ont progressé, entre les troisièmes trimestres 2008 et 2009, de 14 % au niveau national… et de 30 % en Île-de-France.

Les prix repartent à la hausse à Paris

« À chaque fois que les volumes se sont reconstitués, il y a eu auparavant, une baisse brutale des prix », explique Laurent Vimont, président de Century 21 France. Cette baisse n’est plus d’actualité dans un certain nombre de régions. « À Paris intra-muros, par exemple, les prix ont grimpé de 3 % entre le 1er semestre 2009 et le 2e semestre 2009 », souligne Laurent Vimont. Il constate aussi une hausse des prix en Alsace, Franche-Comté et Lorraine.

Un marché soutenu par les taux

Outre la chute des prix, l’inflexion des taux d’intérêt a également contribué à redynamiser le marché. Rappelons, en effet, que si les taux sont restés étales en octobre 2009, ils avaient préalablement baissé de près de 2 % sur les 12 derniers mois. Mais tous ces éléments plaident-ils en faveur d’une reprise pérenne ? « Le marché est convalescent : il se reconstituera seulement si les vendeurs restent raisonnables et les taux bas », analyse Laurent Vimont.


Mots-clés :

ACCESSION A LA PROPRIETE , LOGEMENT ANCIEN , MARCHE IMMOBILIER , PARIS , PRIX , PROVINCE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier