Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Décryptage : pêche durable, le rôle des grandes surfaces

Décryptage : pêche durable, le rôle des grandes surfaces

Décryptage : pêche durable, le rôle des grandes surfaces
Novembre 2009
Le Particulier pratique n° 351, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

Sous la pression des écologistes, c’est au tour d’Auchan, après Intermarché et Carrefour, de promouvoir une pêche responsable.

Vous ne trouverez plus de requin à Auchan. Que ce soit au rayon frais, surgelé ou en conserves, le groupe a stoppé ses approvisionnements dans les 12 pays où ses magasins sont implantés, y compris en Chine et à Taïwan, gros consommateurs de ce poisson. Ce grand prédateur a un rôle de régulation de l’écosystème des océans, mais sa faible fécondité le rend particulièrement sensible à la surpêche. Les captures de requins, notamment de jeunes n’ayant souvent pas eu le temps de se reproduire, ont été multipliées par trois en 50 ans.
Après le thon rouge de Méditerranée ou l’empereur, déjà retirés des étals de plusieurs enseignes, le requin vient allonger la liste des espèces faisant l’objet d’une campagne. Une vingtaine de plans d’actions pour sa sauvegarde ont été lancés dans le monde, mais très peu sont réellement mis en œuvre. L’Europe elle-même fait figure de mauvais élève puisque le sien a été adopté en février 2009, alors que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en fait la demande depuis 1999. Les scientifiques estiment que, si la pêche continue au rythme actuel, dans 40 ans le requin aura disparu de la planète.
Les organisations non gouvernementales se mobilisent : Shark Alliance réclame l’interdiction du finning (découpe des ailerons sur les requins vivants, rejetés ensuite à la mer)  ; Greenpeace fait pression pour obtenir l’arrêt de la pêche de grand fond, qui fait de gros dégâts : d’énormes filets ramassent tout sur leur passage, et près de 80 % des prises étant inutiles sont remises à la mer.
Le cas du requin est emblématique de la pression sur les ressources halieutiques, une des préoccupations du Grenelle de la mer. Parmi les engagements à tenir : développer les procédés de pêche durable et protéger les espèces en danger (notamment en ne renouvelant pas les licences de pêche au requin taupe), interdire le finning et inscrire les espèces commerciales menacées à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Pour autant, la France a voté contre la proposition de l’Union européenne d’interdire le commerce international du thon rouge, rejetée en septembre. La route sera donc longue pour réussir à réguler la gestion des ressources halieutiques, tant la question est sensible et les intérêts divergents.
Reste au consommateur à éviter d’acheter les espèces menacées (voir “L’état des ressources”) et à leur préférer celles de la saison ou moins demandées (julienne, thon germon, grondin…). Vous pouvez aussi privilégier les produits labellisés. Le référentiel environnemental du Marine Stewardship Council (MSC) pour une pêche durable, très présent dans les Carrefour, est fondé, en partie, sur le Code de conduite pour une pêche responsable du FAO. La mention “pêche durable” a été ajoutée pour faciliter la lecture du logo et en accroître la visibilité. La marque collective Pêcheur responsable, propriété de FranceAgriMer, garantit des pratiques respectueuses des ressources halieutiques.

Isabelle Coune


Mots-clés :

ALIMENTATION , GRANDE SURFACE , PECHE , POISSON , PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier