Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Guide d'achat : des tables faciles à vivre, sans nappe et sans taches

Guide d'achat : des tables faciles à vivre, sans nappe et sans taches

Septembre 2009
Le Particulier pratique n° 349, article complet.
Auteur : BARRON (Edwige)

Le choix n’est plus cornélien. Les tables actuelles sont à la fois esthétiques et pratiques, les matériaux contemporains se prêtant à ce double jeu. Il faut dire que ce meuble est devenu tendance, que ce soit dans la cuisine ou dans le séjour. Le buffet lui-même réapparaît à ses côtés (de ligne pure et ­compacte, évidemment pas Henri II). C’est ce que dévoile Maurice Lavesvre, directeur de Cinna, l’un des grands intervenants du secteur. La table fait le lien entre la cuisine et le séjour, précise Christophe Gazelle, de l’Institut de promotion et d’études des professionnels de l’ameublement (Ipea), l’organisme qui prend le pouls du secteur français du meuble.
Elle est généralement carrée ou rectangulaire, plus rarement ronde, forme qui a dominé dans les années 1980. Symbole de convivialité, elle s’accompagne de plus en plus souvent de rallonges, pour inviter les amis, alors qu’il y a 30 ans on n’y avait recours que pour les grandes tablées familiales. La rallonge, qui règne partout, donne l’occasion aux designers de créer d’astucieux mécanismes ; même la table d’outdoor (comprenez qui va du jardin à l’intérieur) de Fermob en possède. La table adopte de nouvelles dimensions pour accueillir des convives plus grands et plus corpulents, mais aussi par goût esthétique, un grand volume rythmant une pièce.
Le consommateur aime que le plateau puisse rester nu, ne soit pas trop fragile et qu’il se nettoie d’un coup d’éponge. Le bois verni, de nouvelles laques, grumeleuses et antirayures, des matériaux synthétiques, le béton, le métal traité, mais aussi le médium (MDF) remplissent cette mission. Tour de table.

Bois ou métal, vernis ou laqués mais pas antirayures

Les tables en bois massif, simplissimes, sont maintenant revêtues d’un vernis mat velouté, imperceptible, donnant l’illusion parfaite de l’aspect ciré et le protègeant des taches d’eau et de gras. Les meilleurs vernis sont des polyuréthanes, qui résistent aux UV et donc ne jaunissent pas avec le temps. Toutefois, pensez à utiliser un bon dessous-de-plat (en feutre design ou en résine molle) afin de ne pas rayer la surface à la longue. De même, des sets s’imposent pour éviter les griffures éventuelles des couverts.

Le métal, galvanisé, patiné ou oxydé

Ce matériau est entré dans la maison par le biais du mobilier industriel et des meubles de jardin utilisables indifféremment dedans et dehors. L’acier peut être galvanisé (traité en surface avec une projection de zinc à 450 °C) ; alors, il ne craint pas la rouille, mais un liquide versé dessus le tache. De toute façon, seuls les pieds peuvent l’être, car galvaniser un plateau de table, grande structure plane, le déformerait. Aussi, Tolix, le spécialiste du meuble de métal, peint ou vernit ses plateaux – certains sont réalisés en béton léger, le Ductal – afin qu’ils résistent à tout. Le métal laqué, qui ne craint que les rayures, est de plus en plus utilisé par les designers de tables à manger, comme en témoignent les créations récentes de Xavier Lust et de Jean Nouvel. Sachez, toutefois, que métal n’est pas forcément synonyme d’inaltérabilité. Certains éditeurs s’intéressent, au contraire, à l’évolution naturelle du matériau, à la patine qu’il peut prendre avec le temps, et même, chez les designers les plus hardis, à son oxydation. Ces réalisations doivent, alors, être cirées.

Béton, céramique, verre, pratiques mais cassables

Les designers adorent expérimenter les nouveaux matériaux, comme le béton, d’abord confiné aux éviers, aux plans de travail ou au jardin. Ce matériau – naguère d’avant-garde – peut adopter le poli du marbre, recevoir un décor floral, un motif “croco” impressionnant… Il ne s’agit évidemment pas de béton ordinaire, mais de Ductal, beaucoup plus fin, qui rend un son presque métallique, ou de BFUP, un béton très fluide, facile à imprimer. Tous deux contiennent des plastifiants.

Le béton, minéral, un peu sauvage et très séduisant

Préférez-le, là encore, dans une finition vernis mat, beaucoup plus facile à vivre que le béton ciré, souvent proposé. Sinon, vous en perdriez tous les avantages. Revêtu d’un vernis mat perlant, comme chez Taporo, ce matériau noble, qui ne pèse pas plus lourd que le bois massif (il a la même densité), ne craint pas la chaleur. Pour ne pas rayer le vernis, on se gardera de le nettoyer avec une poudre abrasive. Si les chants sont ébréchés, il est possible de le polir légèrement à la ponceuse électrique, car il est teinté dans la masse (le béton se prête à de beaux coloris pastel).

La solidité de la céramique, la discrétion du verre

A côté du béton, la céramique apparaît, cette année, comme le revêtement novateur des tables contemporaines. Ce matériau possède des qualités appréciables – solidité, facilité d’entretien, résistance à l’eau – et un beau velouté quand il emprunte l’aspect “biscuit”. Les plaques à base de silice utilisées pour couvrir les tables sont très minces (3 mm d’épaisseur) et ne craignent ni la chaleur ni les rayures, sauf si vous griffez le dessus avec un ustensile métallique très pointu ou un clou. Ces rayures peuvent, cependant, être estompées en frottant.
Quant au verre, qui était un peu passé de mode, il revient en force, grâce à ses deux principaux atouts : sa transparence et sa discrétion. S’il s’agit de verre trempé, soyez prudent, car en cas de rayure ou d’ébréchure, il peut exploser subitement en mille morceaux ; ce qui est dangereux si vous venez de déposer une soupière brûlante sur la table. Autre reproche à lui faire : il marque facilement. La grande évolution des tables en verre, c’est leur souplesse, puisqu’elles comportent désormais des rallonges ; il en est ainsi pour l’Euréka de Cinna (voir p. 38) et pour l’impressionnante Ray+ de Bartoli design (4 736 €, 180 x 90 x 75 cm, distribuée par Silvera).

Plastique et bois composites, des matériaux sans façon

On commence à connaître le mobilier en plastique de Kartell, qui s’intègre dans tous les intérieurs en y mettant une pointe de fantaisie. Il s’avérera très pratique si vous recevez souvent enfants et petits-enfants. Citons également, fabriqués dans le même matériau, les meubles de l’éditeur Magis, vendus par Sabz. Ces tables présentent l’avantage d’être faciles à vivre, les plastiques – polycarbonate et polyester – n’ayant pour seuls défauts que de se rayer et de fondre si la chaleur est très élevée. L’usage d’un dessous-de-plat est vivement conseillé.

Les bois composites, des matériaux aux qualités inégales

En allant du moins solide au plus résistant, on passera des tables en simples panneaux de particules (gros copeaux de bois agglomérés), reconnaissables à leurs chants en placage collé, au médium, composé de particules plus fines et donc plus dense. Compressé à plus haute température, il peut être usiné sur les tranches pour faire, par exemple, des gorges, des chants biseautés, des cannelures. Le stratifié, constitué de papier compressé à très haute pression (100 kg/cm2) sur lequel sont collées deux feuilles de MDF ou de panneaux de particules, plaqué sur les deux faces, est encore plus robuste, mais parfois un peu épais. Il sert, notamment, à fabriquer du matériel de bureau, très sollicité. Assez proche du stratifié, le multipli (fines lamelles de bois, du bouleau souvent), est le matériau fétiche d’Alvar Aalto, dont les tables inaltérables sont diffusées en France par Silvera (Artek).
Tous ces matériaux peuvent être plaqués de bois ou recouverts de mélamine, une résine très dure, mais sur laquelle il ne faut pourtant pas laisser stagner l’eau trop longtemps, car la surface risquerait de gonfler. Le stratifié, lui, supporte l’eau stagnante.

Edwige Barron


Mots-clés :

EQUIPEMENT DOMESTIQUE , MEUBLE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier