Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Téléphoner moins cher : la ligne à suivre dans la jungle des tarifs

Téléphoner moins cher : la ligne à suivre dans la jungle des tarifs

Septembre 2009
Le Particulier pratique n° 349, article complet.
Auteur : LABEY (Pierre)

Si les abonnés à Internet disposent aujourd’hui de forfaits à prix plancher avec appels illimités, parfois même à l’étranger, la facture de téléphone pèse toujours pour les réfractaires au Web. Il existe pourtant des solutions…

Nous l’avons presque oublié, mais il y a quelques années seulement, il n’existait qu’un opérateur téléphonique, le service public des PTT. C’était lui qui installait les lignes et qui en était totalement responsable. Avec l’ouverture de la concurrence dictée par Bruxelles, sont apparus d’autres opérateurs, comme Tele2 (le 4), Neuf (le 9), Cegetel (le 7), apparemment pas très rentables puisque aujourd’hui absorbés par Neuf SFR. Le RNIS, téléphone avec de multiples services de France Télécom, est lui aussi tombé en désuétude, comme le minitel. Internet a tout fait exploser, car il devenait possible de communiquer via la Toile, en bénéficiant de l’infrastructure développée pour le réseau à haut débit. Si le Web et la télévision passent, une communication téléphonique en plus, ce n’est rien.

France Télécom, le choix le plus simple pour les réfractaires à Internet

L’abonnement de base de l’opérateur historique de la téléphonie – aujourd’hui société privée –  coûte 32 € tous les 2 mois (16 €/mois), que vous téléphoniez ou pas. Pour adapter ses offres à la concurrence, France Télécom propose aussi des forfaits tout compris. Il vous suffit de faire la moyenne de vos six factures annuelles pour voir lequel est le plus intéressant pour vous. Pour 19 €/mois (abonnement compris), vous pouvez appeler 2 h/mois vers les fixes en France et passer 15 SMS/mois vers les fixes ou les mobiles (à condition que le fixe recevant dispose d’une technologie récente et de l’option SMS). Pour 29 €/mois, vous avez droit à 3 h d’appels/mois vers les fixes en France et à 15 SMS dans les conditions techniques mentionnées ci-dessus. Pour 39,90 €/mois, à l’illimité 24 h/24, 7 j/7 vers les fixes en France, y compris les Dom-Tom, et en Europe, plus les fixes et mobiles en Amérique du Nord, s’ajoutent 15 SMS/mois vers les fixes et mobiles en France métropolitaine.

Une box juste pour téléphoner

SFR recycle maintenant ses anciennes box restituées par les clients utilisant Internet pour offrir à des consommateurs qui ne souhaitent s’en servir que pour téléphoner des forfaits “SFR ligne fixe” (voir tableau ci-contre), incluant différentes durées de communication. C’est moins cher que France Télécom, sous réserve de ne pas conserver la ligne de l’opérateur historique. D’autres opérateurs sont récemment apparus, tels Akéo Télécom ou Endeis, utilisant la ligne France Télécom, mais leurs formules ne sont pas très intéressantes. De plus, Endeis, vendu en porte-à-porte, alimente bien des forums sur Internet sur lesquels il lui est reproché, notamment, d’abuser de la crédulité des personnes âgées ou de présenter comme préférentiels des tarifs en réalité plus chers.

L’illimité des fournisseurs d’accès Internet

Seuls les utilisateurs du Web ont intérêt à se tourner vers les fournisseurs d’accès Internet (FAI) et leurs offres en mode dégroupé. Tous les FAI promettent pour 30 €/mois, plus exactement 29,90 € – prix inférieur à celui de France Télécom –, l’accès à Internet, les appels illimités vers les fixes en France métropolitaine et (si le débit proposé est suffisamment important) un certain nombre de chaînes de TV gratuites ainsi que des bouquets de télévision payants. La plupart des opérateurs (sauf Orange) incluent dans leur forfait les appels “gratuits” vers les fixes à
l’étranger, ­jusqu’à 100 pays avec Bouygues Telecom ou Free : l’Europe bien sûr, ainsi que les états-Unis, le Canada, la Chine… mais jamais le Maghreb ni l’Afrique francophone.

Dégroupage partiel ou total ?

Deux solutions sont possibles, suivant l’équipement des lignes téléphoniques locales, c’est-à-dire la distance séparant votre habitation du point le plus proche desservi par la fibre optique, souvent le dernier central de distribution, à moins que vous ne résidiez dans une ville câblée. Soit vous avez accès au dégroupage total, soit vous ne l’avez pas. Pour le savoir, il suffit de tester votre ligne en tapant votre numéro de téléphone sur le site Internet du FAI (ou sur echosdunet.net pour comparer les différents FAI).
Si vous n’avez pas accès au dégroupage total, vous devez conserver votre ligne téléphonique de l’opérateur historique, mais vous pouvez aussi téléphoner via la box ADSL avec le numéro en 09 qui vous est attribué. Si vous en bénéficiez, toutes vos communications téléphoniques passent par la box ADSL, via le numéro en 09 ou en faisant “porter” votre ancien numéro sur cette nouvelle ligne. Contrairement à un téléphone classique, les voix sont numérisées et transmises avec un débit variable, d’où, quelquefois, une chute de qualité, un écho sensible pour l’un des interlocuteurs. L’effet est d’autant plus important quand toute la rue ou tout l’immeuble est en train de se servir de sa box ADSL, pour Internet, le téléphone et la télévision. Cela fait chuter le débit global, à moins que le quartier soit desservi par la fibre optique (villes câblées). Les répondeurs-enregistreurs fournis avec le service n’ont pas non plus très bonne réputation.

Orange, le plus cher

Choisir Orange, c’est rester chez France Télécom, puisque le premier est propriétaire du second. Cet opérateur est le seul à louer sa box (3 €/mois), ce qui met le prix de l’abonnement à 32,90 €/mois (+ 16 €/mois pour la ligne fixe). Il accepte, depuis peu, le dégroupage total, mais à 42,90 €/mois : vous n’économisez que 6 €/mois. Orange est donc systématiquement plus cher que les autres FAI. En fait, son unique point fort est que si vous gardez votre ligne téléphonique et si vous possédez une résidence secondaire avec également une ligne, vous pouvez y emporter votre box (après accord du commercial) et y téléphoner en illimité, mais aussi surfer dans les deux endroits sans avoir à paramétrer de nouveau votre ordinateur.

30 €, pourquoi dépenser plus ?

L’offre de Free (qui possède aussi Alice, avec les mêmes prestations en plus cher) est la plus alléchante puisque le tarif (29,99 €/mois) reste identique en mode dégroupé ou non, et que vous pouvez appeler vers 100 destinations étrangères. De plus, les clients de Free ont désormais la possibilité de surfer en nomade en se raccordant à l’une des Freebox voisines de leur lieu de séjour (alors désécurisée) lorsqu’ils sont en vacances, en déplacement professionnel…
En dehors de Free, en mode non dégroupé, c’est Darty le moins cher (29,90 €/mois), mais avec des appels vers l’étranger limités à 44 pays, et le réseau ne couvre pas toute la France. En mode dégroupé, SFR et Bouygues Telecom sont les plus intéressants. Ce dernier a une option qui en attirera plus d’un : le forfait à 39,90 €/mois comprenant 3 h d’appels vers les mobiles. Ce FAI va même plus loin en proposant des couplages box ADSL et abonnement indépendant pour votre mobile à partir de 44,90 €/mois (2 h de communication avec votre mobile). Notez enfin que la Neufbox de SFR autorise, comme Free, l’Internet nomade.
Quant à Numericable, le principal opérateur du câble, il utilise généralement la fibre optique. Le débit peut donc aller jusqu’à 100 Gbit/s, au lieu des 20 Gbit/s au maximum des autres FAI. Mieux, ce débit ne subit jamais aucune baisse, et la qualité des communications téléphoniques est toujours bonne. Dommage que les zones câblées soient limitées !

Pierre Labeÿ


Mots-clés :

INTERNET , OPERATEUR , PRIX , TELEPHONE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier