Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > Immobilier : les taux révisables des crédits de nouveau attractifs

Immobilier : les taux révisables des crédits de nouveau attractifs

Immobilier : les taux révisables des crédits de nouveau attractifs
Septembre 2009
Le Particulier n° 1040, article complet.

Amorcée à l’automne 2008, la baisse des taux des crédits immobiliers se confirme. « Sur les 8 derniers mois, les taux fixes ont baissé de 1,10 point », note le courtier en crédit Empruntis. Les emprunteurs peuvent désormais espérer décrocher un crédit à 4,10 % sur 15 ans (hors assurance, voir p. 34), voire à moins de 4 % pour les clients les plus intéressants aux yeux des banques.

Forte baisse des taux révisables

Ce sont les prêts à taux révisables qui ont le plus profité de la baisse. Indexés sur les taux courts des marchés financiers (Euribor 3 mois ou 1 an, en général – voir p. 92 –, alors que les taux fixes dépendent des taux longs, comme l’OAT 10 ans), ils ont pleinement profité des baisses successives du taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE), descendu à 1 % depuis mai dernier. Emprunter à taux variables peut ainsi abaisser le crédit de 0,50 à 1 point, à moins de 3,50 %, voire 3 % sur 15 ans. À mensualité de départ égale, il est ainsi possible d’acheter un bien de 5 à 10 % plus cher qu’avec un taux fixe. Sachez que les crédits à taux variables sont ainsi généralement fixes pendant 1 ou 2 ans, avant d’évoluer, à la hausse comme à la baisse, en fonction de leur indice de référence, majoré de la marge du banquier. D’où la nécessité de privilégier un taux « capé » à 1 % ou 1,50 % – ce qui signifie que si son indice de référence grimpe, le taux du crédit ne pourra pas augmenter de plus de 1 % ou 1,50 %.

Davantage de transparence

Faute d’avoir bien appréhendé les risques inhérents à certains prêts à taux révisables non capés, de nombreux particuliers avaient vu, en 2007 et 2008, leurs échéances considérablement augmenter, ou la durée de leur crédit s’allonger. Pour remédier à ces dérives, les banques (sous l’égide de la Fédération bancaire française) se sont engagées, en mai 2008, à plus de rigueur et de transparence : suppression des taux d’appel (taux réduit sur une courte période), remise de simulations types sur l’évolution des mensualités en fonction de l’évolution des taux des marchés financiers, meilleure information sur les modalités d’un passage à un taux fixe… « Les conditions des prêts à taux révisables sont désormais beaucoup plus claires », relève le courtier en crédit Meilleurtaux. À la condition d’être ca­­­pés, ils constituent donc une alternative intéressante aux prêts à taux fixe.


Mots-clés :

CREDIT IMMOBILIER , PRET A TAUX VARIABLE , TAUX DU PRET




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier