Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Test comparatif : 4 machines à eau gazeuse, faire des bulles à la demande

Test comparatif : 4 machines à eau gazeuse, faire des bulles à la demande

Juin 2009
Le Particulier pratique n° 347, article complet.
Auteur : BIRON (Véronique)

Trois machines à eau gazeuse et un siphon, de 57 à 90 €, testés sur leur capacité à préparer de l’eau gazeuse en quelques secondes, ainsi que sur leur facilité d’utilisation.

L’eau gazeuse est appréciée en France, où elle représente environ 30 % de l’eau vendue en bouteilles. Il est vrai que son goût est généralement agréable, qu’elle désaltère, facilite la digestion et qu’il y en a suffisamment de variantes pour que chacun trouve celle qui lui convient. Mais comme pour l’eau plate embouteillée, les packs sont encombrants, lourds et reviennent cher à l’achat. C’est pourquoi il peut être tentant d’acquérir un appareil capable de faire de l’eau pétillante à la maison. Mais le résultat est-il convaincant ? C’est l’objet de notre test de ce mois-ci.
Nous avons sélectionné trois machines à eau gazeuse (Wasser Maxx, Soda Quick et Soda Club) et un siphon (Isi). Les trois premières, de conception assez proche, prennent de la place sur le plan de travail. Plus compact, le siphon se résume à une bouteille dotée d’une tête, avec cartouche et levier. Dans tous les cas, et comme pour les eaux du commerce, le pétillant est produit par l’action du gaz carbonique.
Que ces appareils portent le nom de fontaine à eau gazeuse, machine à eau gazeuse, machine à bulles ou gazéificateur d’eau, ils sont toujours constitués d’un support qui reçoit une bouteille en PET et une cartouche de gaz (voir “Les points clés” p. 26). Ils sont très simples à utiliser : il suffit de remplir la bouteille d’eau fraîche du robinet, de la visser dans l’appareil et d’appuyer sur le bouton de gazéification pour obtenir de l’eau pétillante, à grosses ou petites bulles, très ou peu gazeuse. C’est, d’ailleurs, l’un des points forts de ces appareils : vous laisser le choix. Que vous soyez plutôt Perrier, plutôt Salvetat ou San Pellegrino, vous retrouverez en bouche le type de bulles que vous aimez… Mais pas le goût ! Les eaux embouteillées ont chacune leurs particularités. Là, vous gazéifiez l’eau du réseau public qui arrive à votre robinet. Si elle est bonne, tant mieux ; sinon, le gaz n’y changera rien.
Une fois que l’eau est prête, on ferme la bouteille avec le bouchon ad hoc et on peut la conserver à température ambiante ou au réfrigérateur. Un conseil : la gazéification étant optimale quand l’eau est très fraîche, mieux vaut stocker une bouteille d’eau du robinet au frigo avant d’opérer, d’autant qu’elle perdra son goût de chlore pendant cette période de repos. D’autre part, ces machines permettent également de préparer des sodas en ajoutant du concentré (vendu par les fabricants 4,50 € les 500 ml, soit jusqu’à 12 l de soda) dans l’eau gazeuse.
Séduisants sur le principe, ces appareils sont-ils une solution vraiment avantageuse ?
Est-ce bon pour la santé ? Peut-être. Les sodas ainsi fabriqués sont moins caloriques que ceux du commerce, et l’eau gazeuse est peu chargée en sodium, contrairement à la plupart des eaux gazeuses embouteillées.
Bon pour la planète ? Probablement. Avec sa formule de cartouches rechargeables (tous les 20 à 60 l), le système réduit considérablement la pollution due aux transports et les déchets (bouteilles et emballages en plastique, canettes…).
Bon pour le budget ? Faisons le calcul… Selon les fabricants, 1 l d’eau gazeuse revient à environ 0,20 € et 1 l de soda à 0,55 €. Mais chaque modèle devant, en théorie, être utilisé avec la cartouche correspondante, lorsque celle-ci est vide, il faut l’envelopper et la renvoyer par Colissimo à la maison mère, qui la rechargera et vous la retournera (frais de retour offerts, en général). On paie donc la recharge (9-10 €), mais aussi le transport (6,70 € en Colissimo). à notre avis, le prix de revient oscille donc plutôt entre 0,26 et 0,60 € le litre pour l’eau gazeuse, et entre 0,71 et 1,26 € le litre pour le soda. à comparer avec vos marques habituelles.

Véronique Biron


Mots-clés :

APPAREIL ELECTROMENAGER , BOISSON GAZEUSE , EAU , EQUIPEMENT DOMESTIQUE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier