Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Copropriété > Diagnostic et réparations : 3 cas de figure

Diagnostic et réparations : 3 cas de figure

Juin 2009
Le Particulier Immo n° 254, article complet.
Auteur : NATTAGH (Kaveh)

1 Fissuration inesthétique après une modification de façade

Un petit immeuble de quatre étages a fait l’objet de travaux de transformation de sa façade en pierre sur rue, à hauteur du rez-de-chaussée, puis d’un ravalement sur toute la hauteur de l’immeuble. La transformation a consisté en la suppression de deux grandes baies dont l’une était l’entrée de l’immeuble. L’entrée a été réduite par un remplissage en parpaings et la deuxième grande baie a été modifiée en une simple fenêtre nécessitant aussi un remplissage en parpaings. L’ensemble de la façade a été revêtu d’un enduit monocouche projeté. Environ deux mois après l’achèvement des travaux, une fissuration est apparue sur l’enduit extérieur, suivant le contour des anciennes baies.

L’avis de l’expert

La fissuration est due aux déformations différentes des matériaux hétérogènes (pierres d’origine et parpaings de remplissage) constituant le support de l’enduit monocouche. Ce dernier n’a pas absorbé les déformations en raison de l’absence d’un grillage qui aurait dû être mis en œuvre à cheval de la limite entre les matériaux différents. Les fissures n’étant en l’occurrence pas infiltrantes, la réparation ne s’impose que pour supprimer un défaut d’aspect de l’immeuble. Leur amplitude est susceptible de varier en fonction de la température, de manière limitée cependant. Une réparation à l’identique nécessite le piochage du ravalement, puis l’application d’un nouvel enduit projeté après incorporation d’un grillage de type voile de verre qui absorbera une variation d’amplitude limitée. Ces travaux relèvent des compétences d’une entreprise de ravalement.

2 Fissuration infiltrante d’un immeuble d’habitation suite à sa surélévation

Un immeuble de trois étages comportait des combles perdus. Ils ont été rendus habitables, après réalisation d’un plancher constitué d’une dalle en béton armé et d’une charpente traditionnelle en bois. Les murs de la partie surélevée sont en béton. Quatre ans après l’achèvement des travaux, une fissuration, accompagnée d’infiltrations d’eau, a été observée. Ces fissures, d’une longueur moyenne de
1,50 m, apparaissaient au niveau des linteaux des baies d’angles du 3e étage. Leur amplitude atteignait 1,5 à 2 mm. Par ailleurs, une fissuration à 45° était visible sur la surface inférieure du plancher du dernier étage. La lèvre inférieure des fissures était en saillie (désaffleurement).

L’avis de l’expert

La présence des fissures sur la face inférieure du plancher montre que la dalle en béton armé a fléchi. Cette flexion, en soi normale, ne présente pas de problème particulier, sachant qu’il y a un faux plafond en plâtre au 3e étage. Cependant, elle a provoqué un soulèvement des quatre coins du plancher, matérialisé par un désaffleurement en façade. L’examen des plans de ferraillage de la dalle du plancher réalisé a montré l’absence de ­raidisseurs aux angles. Or, ces derniers sont nécessaires pour s’opposer à la flexion de la dalle. Leur absence est à l’origine de la fissuration en façade. Il s’agit d’une erreur de conception de la part du bureau d’étude qui a élaboré les plans. Le désordre dépasse le simple défaut d’aspect, puisque les eaux qui ruissellent en façade sont partiellement stoppées par le décrochement de la façade et pénètrent à l’intérieur des logements, à travers les fissures. Ces dernières une fois apparues, il est économiquement inenvisageable de revenir en arrière. Il est plus judicieux de ceinturer le bâtiment par un bandeau  ou un couvre-joint (dans ce cas après calfeutrement étanche des fissures) recouvrant la fissure. Cette modification de la façade nécessite néanmoins l’autorisation de l’architecte de l’opération.

3 Fissuration d’un immeuble collectif provoquée par une construction voisine

Les travaux de construction d’une maison de ville ont provoqué la fissuration d’un petit immeuble de trois niveaux juxtaposé au chantier. Une série de fissures et de lézardes ont fait leur apparition sur les différentes parois de l’immeuble ancien, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Toutes ces fissures se situent du côté du chantier contigu, sachant que d’autres fissures existantes affectaient déjà l’immeuble datant du début du siècle dernier.

L’avis de l’expert

Le diagnostic est relativement aisé : l’apparition des fissures est concomitante à l’excavation des fouilles pour l’implantation de la maison. L’examen des documents a permis de constater que l’entreprise a pris l’initiative de cette excavation, qui aurait dû être faite par phases, sans avoir obtenu la méthodologie que devait établir le bureau d’études. D’où une déstabilisation des fondations du bâtiment existant, caractérisée par les nouvelles fissures. Ces dernières étaient difficiles à différencier des anciennes fissures, en l’absence d’un constat d’huissier préalable, recommandé dans un tel cas de figure.
Autre difficulté : déterminer si le phénomène de fissuration était stabilisé. La règle en la matière veut que si l’amplitude des fissures ne varie plus, les fondations de l’immeuble existant peuvent être considérées comme étant confortées par le remblaiement des terres contre les fondations. On se contente alors de calfeutrer ces fissures et l’on procède à la réfection des revêtements des panneaux concernés. Lorsque l’amplitude des fissures augmente notablement, après plus d’un an de mise en observation, il est vraisemblable que les fondations sont dans un processus de détérioration irréversible. Dans ce cas, il faut envisager une reprise en sous-œuvre. Dans le cas du bâtiment qui nous intéresse, la mise en observation des fissures grâce à la pose de jauges, a permis de conclure à la stabilisation du phénomène et donc à la réparation des fissures et des revêtements correspondants.


Mots-clés :

FACADE , FISSURE , TRAVAUX




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier