Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Les traitements acaricides : la lutte contre les acariens est-elle un leurre ?

Les traitements acaricides : la lutte contre les acariens est-elle un leurre ?

Les traitements acaricides : la lutte contre les acariens est-elle un leurre ?
Mars 2009
Le Particulier pratique n° 344, article complet.
Auteur : FRANCISCO (Sylvie)

Près de 4 millions de Français sont allergiques aux acariens. Plus précisément à leurs excréments et à leurs cadavres, qui contiennent des substances allergisantes par simple contact avec la peau ou les muqueuses nasales. Les médecins et les associations d'aide aux malades préconisent différents traitements acaricides, actifs et/ou préventifs. Quel est l'intérêt de ces traitements ? Leur mode d'action ? Leur efficacité ? Leurs effets sur la santé ? Visent-ils à éradiquer les acariens ou juste à limiter leur prolifération ? Entre idées fausses et informations alarmistes, le point sur la lutte antiacariens.

Qu'est-ce qu'un acaricide ?

Il s'agit d'un produit contenant des sub­stances actives censées, selon les cas, tuer les acariens adultes, stériliser les femelles, empêcher leurs œufs d'éclore ou les larves de se développer. Vendu en parapharmacie, en grande surface, par les laboratoires qui les fabriquent (vente directe) et sur les sites Internet spécialisés, il se présente sous forme d'aérosols, de shampooings, d'additifs de lavage, de peintures murales, de cristaux pour aspirateur, de chiffons antipoussière... Comme il n'existe pas de réglementation ni de procédure d'autorisation de mise sur le marché ni d'organisme certificateur, n'importe quel industriel peut autoproclamer son produit acaricide. Cet argument commercial est rarement étayé par des tests.

Les acaricides sont-ils toxiques ?

La plupart des acaricides disponibles dans le commerce sont des pesticides chimiques. Ils contiennent du benzène, des perméthrines, des aldéhydes, des phénols, des ammoniums ou d'autres composants toxiques pour l'environnement et pour la santé, même à faible dose. Négligée par le passé, cette toxicité pose aujourd'hui problème, ne serait-ce que parce qu'elle touche un plus large public : de plus en plus de textiles sont imprégnés d'acaricide, dès le stade de leur fabrication. Les industriels vantent ce traitement préventif (baptisé Actigard, Allerban, Acaristop, Microstop, Aegis...), mais n'indiquent pour ainsi dire jamais sa compo­sition. Cette information serait pourtant utile puisque, lorsqu'il s'agit de linge de lit, nous y sommes exposés 8 à 10 h par nuit.

Les acaricides naturels sont-ils efficaces ?

Quelques produits à base d'extraits végétaux seraient acaricides sans être toxiques. La plupart contiennent du pyrèthre. Ce composé actif issu d'une variété de chrysanthème, en théorie inoffensive pour les animaux à sang chaud, peut se révéler allergisant chez des personnes. Par ailleurs, il se dégrade très vite à la lumière et à l'air humide. Autre substance active : l'huile de neem, tirée d'un arbre indien du même nom. Certaines gammes de linge de lit en sont imprégnées (traitement Proneem). D'aucuns prêtent des vertus acaricides aux huiles essentielles de lemon-grass (Cymbopogon citratus), citronnelle (Cymbopogon nardus), lavande, sauge, géranium et d'eucalyptus. Que cette croyance soit fondée ou non, sachez ­qu'elles nécessitent quelques précautions d'emploi, et peuvent également être source d'allergie. L'inoffensif bicarbonate de soude (ou bicarbonate de sodium), saupoudré sur les zones infestées, à raison de 20 g/m2, permettrait, pour sa part, de neutraliser les allergènes d'acariens.

L'efficacité des acaricides naturels est généralement contestée par les médecins et les associations de malades. Ils n'en sont pas moins utilisés par certaines personnes allergiques, inquiètes de la toxicité des acaricides chimiques. L'action de ces derniers est moins controversée, mais dépend beaucoup du respect des doses et des délais d'application. Or, ces informations ne sont pas toujours clairement mentionnées sur les emballages. Dans tous les cas, leur toxicité rend leur emploi contraignant : il faut passer l'aspirateur dans toute la pièce, pulvériser l'acaricide, laisser agir 4 à 5 h portes et fenêtres fermées, aspirer les cadavres, puis aérer longtemps la pièce avant de la réintégrer. Leur utilisation doit être renouvelée tous les 3 mois environ. En fait, les acaricides chimiques ne devraient constituer qu'un traitement d'appoint, dans l'attente d'un réaménagement intérieur et de changements d'habitudes de vie.

Comment éliminer les acariens sans acaricides ?

Les acariens ont besoin d'une humidité ambiante supérieure à 55 % (à 20 °C) pour se développer. Pour limiter leur prolifération, et par conséquent leur pouvoir de nuisance, il suffit donc de modifier un peu son intérieur et ses habitudes. La principale mesure consiste à renouveler fréquemment l'air intérieur (les maisons récentes sont souvent trop étanches), en faisant fonctionner une ventilation mécanique contrôlée et en ouvrant les fenêtres 10 min matin et soir. Aérez le linge de lit aux fenêtres dès qu'il fait beau (le froid et les ultraviolets tuent les acariens). Notez qu'une chambre située au sud profite d'un ensoleillement maximal, et est moins sujette aux moisissures (nourriture très appréciée des acariens). évitez les plantes en pots et les humidificateurs, sources de moisissures. Actionnez la hotte aspirante lorsque vous cuisinez. Ne fermez pas les bouches d'aération. Contrôler l'hygrométrie ne suffit pas, il faut aussi veiller à ce que la température ambiante ne soit pas trop élevée : pas plus de 20 °C dans les pièces à vivre, 18 °C dans les chambres.

Toutes les housses de matelas antiacariens se valent-elles ?

Une housse n'est véritablement antiacariens que si elle est confectionnée dans un tissu microtissé empêchant le passage de ces petits arachnides (0,30 mm), mais aussi de leurs déjections (0,005 mm) et de leurs cadavres, tout en laissant s'évaporer la vapeur d'eau (transpiration). Cette housse filtrante et respirante 100 % coton (ou polycoton avec une enduction de polyuréthanne sur la face côté dormeur) ne nécessite aucun traitement chimique pour être efficace. Elle doit, en revanche, être intégrale, autrement dit envelopper complètement le matelas, la couette ou l'oreiller pour éviter toute dissémination des allergènes dans l'air. Privilégiez les marques cautionnées par le corps médical. Attention, de nombreux modèles prétendument antiacariens sont, en fait, fabriqués dans un tissu ordinaire imprégné d'un pesticide chimique rémanent, et ne sont même pas intégraux. Non seulement ils sont absolument inopérants, mais en plus ils sont néfastes à la santé.

Que faire si vous accueillez une personne allergique ?

L'Association française pour la prévention des allergies (Afpral) recommande de vaporiser sur le canapé, voire le lit, Febreze AAA (action antiallergène), quelques heures avant l'arrivée de la personne allergique. Ce produit, qui n'est pas un acaricide, forme un film polymère : à défaut d'être tués, les acariens sont “enfermés”. L'action perdure une huitaine de jours.

Comment obtenir un diagnostic personnalisé ?

Sur prescription de votre médecin, un conseiller médical en environnement intérieur (CMEI) se déplace à votre domicile pour établir un état des lieux, et vous suggérer un réaménagement intérieur et/ou des changements d'habitudes de vie. Cette intervention est gratuite si le CMEI est employé par un organisme public (hôpital, centre médicosocial, mairie, conseil général...), parapublic ou associatif. En revanche, s'il exerce en libéral, la visite est payante (de 150 à 300 € suivant les mesures à effectuer).

Sylvie Franscisco


Mots-clés :

ACARIEN , ALLERGIE , PESTICIDE , PRODUIT TOXIQUE




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier