Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Antibiotiques : la moitié des ordonnances injustifiées

Antibiotiques : la moitié des ordonnances injustifiées

Janvier 2002
Le Particulier n° 950, article complet.
Avec cent millions de prescriptions par an, la France se trouve en tête de la consommation européenne d'antibiotiques pour les ordonnances délivrées en cabinet médical, et au 2e rang pour les prescriptions à l'hôpital. Leur mauvais usage et la surconsommation (une augmentation de 2 à 3 % par an depuis 10 ans) entraînent une résistance bactérienne. Par exemple, 50 % des pneumocoques sont désormais résistants à la pénicilline. "Dans les otites des enfants, nous assistons à des échecs thérapeutiques qui n'existaient pas il y a 10 ans", a expliqué le Dr A.-C. Crémieux l'un des auteurs du rapport remis à Bernard Kouchner. Aussi, le 20 novembre dernier, le ministre délégué à la Santé a présenté, un plan pluriannuel de 190 millions de francs. Son ambition est double : modifier les ordonnances des médecins et la perception du public en informant sur l'inutilité des antibiotiques dans les infections virales. 80 % des bronchites aiguës et 40 % des rhinopharyngites d'origine majoritairement virales sont traitées par des antibiotiques. 90 % des 10 millions d'angines le sont aussi, alors que 2 millions seulement sont à streptocoques A, justifiant de ce traitement. La généralisation d'un test de lecture rapide d'un prélèvement dans la gorge (TDR) devrait faire chuter notablement le nombre de ces prescriptions inappropriées.

Mots-clés :

MEDICAMENT




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier