Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Ethers de glycol : une interdiction pour les usages domestiques ?

Ethers de glycol : une interdiction pour les usages domestiques ?

Ethers de glycol : une interdiction pour les usages domestiques ?
Février 2003
Le Particulier n° 962, article complet.
A la demande de la Direction générale de la santé, le Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CSHPF) vient d'émettre un avis (du 7.11.02) proposant l'interdiction de certains éthers de glycol, notamment dans les peintures et vernis. Ces éthers sont aussi utilisés comme solvants dans les peintures de bâtiment (même celles dites à l'eau), colles, lave-vitres, décape-four, liquide vaisselle...

Des risques pour la santé.

Depuis 1990, certains de ces éthers sont soupçonnés d'entraîner des risques de malformation des fœtus ou de stérilité masculine, même par simple contact avec la peau ou inhalation. Saisie en 1996 par une association de consommateurs, la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) avait déjà recommandé, dans un avis du 8 novembre 2000, la substitution de ces produits par d'autres éthers de glycol ou substances ne présentant pas de risques. Cette substitution est en cours, mais pas achevée. Autre recommandation de la CSC, restée lettre morte : l'apposition de mises en garde sur les produits qui contiennent des éthers de glycol risquant d'être toxiques pour la reproduction humaine.

Une information des utilisateurs jugée insuffisante.

Actuellement, la présence de ces éthers dans les produits n'est signalée que si leur teneur dépasse 0,5 % – alors qu'ils peuvent être toxiques en dessous de ce taux – et de façon indirecte, par l'une des mentions suivantes : "Peut altérer la fertilité" ; "Risque possible d'altération de la fertilité" ; "Risque pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant". Pour un autre éther, dont la toxicité est moins établie, le CSHPF ne demande pas d'interdiction mais une mention "Risque possible pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant" à partir d'une teneur de 0,1 %. En attendant que les pouvoirs publics suivent l'avis du CSHPF, il est déconseillé aux femmes enceintes d'utiliser des produits pouvant contenir des éthers de glycol. Pour les autres personnes, il est prudent de ventiler les locaux où ils sont utilisés et d'éviter les contacts cutanés.

Mots-clés :

PRODUIT DANGEREUX




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier