Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Retraite > Retraite de base > Vous complétez vos droits à la retraite

Vous complétez vos droits à la retraite

Septembre 2004
Le Particulier n° 980, article complet.

Entre la fin de vos allocations chômage et le moment où vous pourrez prendre une retraite à taux plein, il peut s'écouler quelques années. Il vous faut prévoir des réserves suffisantes pour traverser cette période, ou anticiper les conséquences d'un départ prématuré en retraite.

J'ai droit à 36 mois d'allocations chômage, explique Jean-Patrice, 56 ans, licencié économique depuis quelques mois. Je ne me fais pas trop d'illusions sur mes chances de retrouver un emploi, mais comme j'ai commencé à travailler jeune, j'aurai assez de trimestres pour prendre ma retraite à taux plein à 60 ans. Il va quand même me manquer une année pour faire la jonction entre allocations chômage et retraite. Nous allons nous arranger. J'ai mis de côté mon indemnité de licenciement pour financer cette année manquante. Ma femme, qui avait arrêté de travailler pour s'occuper des enfants, se remet sur le marché du travail. Et je vais faire moi-même, à la place d'un entrepreneur, les travaux que nous avions prévus dans la maison."

Le scénario qu'envisage Jean-Patrice est jouable. Pour un salaire mensuel brut de 4 500 € par exemple, il percevra pendant 3 ans l'équivalent d'environ 70 % de son ancien salaire brut. C'est supportable, dans la mesure où il n'a plus d'enfant à charge ni de crédit immobilier à rembourser. La quatrième année sera plus difficile : Jean-Patrice n'aura plus droit aux allocations chômage, et percevra alors, au mieux, quelques euros par jour d'allocation de fin de droits (voir p. 65).

L'indemnité de licenciement peut aider à faire la jonction.

C'est pourquoi il compte sur son indemnité de licenciement : si elle est de l'ordre de 9 mois de son ancien salaire brut, il disposera, pour cette année "blanche", d'une somme équivalente à son ancien salaire annuel net. Si cette indemnité était de 6 mois, elle représentera l'équivalent d'un an d'allocations chômage. Faire la "soudure" entre sa période de chômage indemnisé et l'âge d'une retraite à taux plein aurait été plus facile pour Jean-Patrice s'il avait eu, non pas 56, mais au moins 57 ans lors de son licenciement.

En effet, la durée de versement de ses allocations chômage serait allée jusqu'à ses 60 ans (57 ans + 3 ans au moins d'indemnisation). De plus, à supposer qu'à ce moment il n'ait pas validé assez de trimestres pour une retraite à taux plein, ces allocations auraient été maintenues le temps nécessaire (voir p. 65). Cependant, ce scénario suppose que Jean-Patrice, avant son licenciement, ait été affilié au moins 27 mois à l'assurance chômage, sinon, son indemnisation n'aurait pas pu durer jusqu'à ses 60 ans (voir encadré p. 62).

Vous pouvez racheter vos trimestres d'études.

Si vous n'avez pas accumulé suffisamment de trimestres pour une retraite à taux plein dès 60 ans, vous pouvez envisager de réduire la période délicate entre la fin de votre indemnisation et le moment de votre retraite, sans trop l'écorner, en rachetant des trimestres correspondant à vos années d'études (voir p. 20 de ce numéro et notre Hors-série Retraite, de juin 2004). Vous réduirez ainsi le nombre de trimestres qui vous manqueront pour une retraite à taux plein, et donc la décote que subiraient vos retraites de base et complémentaires. Mais ce rachat n'est possible que dans la mesure où vous n'avez pas encore 60 ans révolus. Et, il coûte d'autant plus cher que vous êtes proche de cet âge. Il faut donc disposer d'une épargne suffisante, ou, sinon, négocier avec votre employeur un complément d'indemnité de licenciement pour racheter ces trimestres, en compensation de votre carrière écourtée.

Négociez votre indemnité de fin de carrière.

Une autre possibilité est d'affecter votre indemnité de fin de carrière au rachat de trimestres (IFC, voir p. 64). Plus exactement, vous prélèverez d'abord sur votre épargne les fonds nécessaires au rachat. En effet, il doit non seulement avoir lieu avant 60 ans, mais avoir été intégralement payé avant que vous preniez votre retraite. Puis, une fois à la retraite et ayant perçu votre IFC, vous compenserez avec celle-ci la ponction faite sur votre épargne. Là aussi, vous pourrez devoir négocier avec votre employeur. Car cette indemnité sera moins taxée (voir p. 64) si vous partez à la retraite, non pas à votre initiative, mais à celle de l'employeur. Mais la loi Fillon interdit désormais à ce dernier (sauf si votre convention collective l'y autorise) de vous mettre à la retraite d'office tant que vous n'avez pas 65 ans, même si vous avez tous vos trimestres pour une retraite à taux plein. En pratique donc, vous pouvez, si vous savez que votre employeur souhaite votre départ, lui proposer un départ en retraite volontaire, moyennant un complément d'indemnité de fin de carrière compensant les prélèvements fiscaux et sociaux et, le cas échéant, le coût des trimestres que vous avez rachetés avant 60 ans. Enfin, n'oubliez pas que retraite n'est pas synonyme d'inactivité. "Pendant 3 ans, je vais garder un petit job, le temps de finir de rembourser le crédit de mon appartement", confie Françoise, toute jeune retraitée de 62 ans. Il est en effet possible de cumuler une retraite et une activité réduite, dès lors que le total du revenu de cette activité et des pensions perçues ne dépasse pas le dernier salaire d'activité (voir notre Hors-série Retraite, de juin 2004, p. 62). Désormais, passé un délai de 6 mois, vous pourrez même retourner travailler chez votre ancien employeur. Mais, contrairement à la retraite progressive (voir p. 66), vous ne pourrez pas acquérir ainsi de nouveaux droits à la retraite.


Mots-clés :

PENSION DE VIEILLESSE , RACHAT DE TRIMESTRES , RETRAITE




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier