Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Banque > Les banques : elles peuvent tout faire pour tous les patrimoines

Les banques : elles peuvent tout faire pour tous les patrimoines

Septembre 2002
Le Particulier n° 957, article complet.

Du petit portefeuille jusqu'aux grosses fortunes, les banques s'occupent de toutes les formes de patrimoines et offrent toutes les formes de placements.

A la différence des autres professionnels du patrimoine, les banques sont les seules, d'un point de vue légal, à pouvoir proposer à leur clientèle l'ensemble des opérations financières : dépôts, crédits, placements, gestion sous mandat.

La gestion de patrimoine n'est plus l'exclusivité de certaines banques privées. Aujourd'hui, toutes les banques la pratiquent, même les grandes banques à réseaux. Cependant, chaque établissement vise une clientèle ciblée en fonction du montant de son capital. Pour un actif financier de 50 000 à 300 000 €, il s'agit de gestion de patrimoine classique pour une clientèle dite "aisée" ou "affluent". À partir d'un million d'euros (1,5 million dans certains établissements), il s'agit de gestion de fortune pour une clientèle riche. Au-delà de 6 ou 7 millions d'euros, on peut parler de gestion sur mesure pour une clientèle très riche dont les exigences vont bien au-delà d'une simple gestion patrimoniale.

Pour la clientèle aisée, les grandes banques à réseau et certaines banques étrangères.

Dans les grandes banques à réseau, à partir d'un certain seuil de capital financier, vous n'aurez plus affaire au conseiller de votre agence habituelle mais au spécialiste d'un département "gestion privée". Les seuils et l'organisation varient d'un établissement à l'autre. Par exemple, au Crédit lyonnais, à partir de 60 000 €, vous passerez par un "conseiller en investissements financiers" et, au-delà de 150 000 €, vous traiterez avec un "gérant". En revanche, BNP Paribas ne vous aiguillera vers un centre de banque privée que pour un patrimoine dépassant 225 000 €. En effet, si les conseillers patrimoniaux peuvent avoir un bureau au sein de très grosses agences (à Paris ou dans des grandes villes de province), la plupart sont regroupés dans des "unités de gestion privée". Il en existe 130 au Crédit lyonnais et 110 à la BNP Paribas. Au sein de ces unités, vous disposerez d'un conseiller personnel que vous pourrez rencontrer régulièrement ou contacter par téléphone. Sachant que le côté relationnel est fondamental, les établissements tâchent d'éviter les changements de personnes trop fréquents. À la Société générale, vous pourrez également vous tourner vers la nouvelle filiale du groupe, Nabab, spécifiquement créée pour les besoins de la clientèle aisée. S'il suffit de 10 000 € pour y ouvrir un compte, la majorité des clients disposent d'un avoir financier tournant autour de 400 000 €.

De leur côté, les banques mutualistes soignent davantage leur clientèle aisée et n'hésitent pas à se réorganiser. Ainsi, le groupe Crédit mutuel de Bretagne a créé l'année dernière un véritable pôle de gestion patrimoniale, organisé autour de quatre de ses filiales spécialisées dans le conseil, la gestion, le développement et la transmission de patrimoine. Les Banques populaires se sont dotées d'une banque spécialisée, la Banque privée Saint-Dominique, pour répondre aux exigences des clients dont le niveau de patrimoine dépasse les capacités de leurs banques régionales. Au Crédit agricole, c'est la Banque de gestion privée Indosuez qui prend en charge la gestion des clients haut de gamme.

De nombreuses banques étrangères ont choisi le créneau "clientèle aisée" pour s'implanter en France. Ainsi, la banque Sanpaolo a acquis plusieurs établissements français déjà spécialisés dans la gestion patrimoniale, notamment la Banque Vernes et la Banque Veuve-Morin-Pons. Elle vient de peaufiner une offre complète de produits et de services réservés aux patrimoines milieu-haut de gamme. L'italien Unicredito a choisi d'aborder la clientèle aisée par le biais de produits hautement spéculatifs via sa filiale Tradinglab. La CaixaBank, de Barcelone, vise une clientèle un peu plus milieu de gamme, en lui offrant une panoplie de services individualisés assez performants. La britannique Barclays est également bien implantée depuis près d'une vingtaine d'années auprès du même type de clientèle. Si le ticket d'entrée officiellement affiché n'est pas très élevé (environ 15 000 €), il faut néanmoins disposer d'un patrimoine d'au moins 50 000 € pour profiter réellement des services offerts et rentabiliser les frais facturés.

Dans ce type d'établissement, il ne faut pas se faire trop d'illusions sur la qualité des relations personnelles que vous pourrez avoir : le degré d'écoute et de disponibilité de votre conseiller sera directement proportionnel au montant de votre patrimoine. Et quel que soit l'établissement choisi, vos fonds seront en quasi-totalité placés en produits maison (en Sicav ou en Fonds communs de placement créés et gérés par la banque), même si votre conseiller vous propose un portefeuille dit "diversifié". Seule consolation : ces établissements disposent maintenant d'un choix de produits très étoffé.

Au-delà du million d'euros, c'est la gestion de fortune.

Passé le cap du million d'euros, le client entre dans ce qu'il est convenu d'appeler la gestion de fortune. Si presque toutes les grandes banques revendiquent un pôle de gestion de fortune (comme la Société générale avec la Société générale Private Banking), elles sont fortement concurrencées par des établissements plus spécialisés. Ce sont de petites banques privées (presque toutes filiales de plus grands groupes, français ou étrangers), parmi lesquelles la Cie Edmond de Rothschild, la Banque du Louvre, Lazard frères, Worms, HSBC, JP Morgan, UBS, Merrill Lynch... Leur clientèle est essentiellement constituée de grandes familles dont le patrimoine se transmet d'une génération à l'autre, de gros entrepreneurs ou de vedettes du show business et du sport. Même si ce secteur commence à s'ouvrir à un public plus large, la mise en relation se fait encore le plus souvent sur recommandation. Les services de ces établissements reposent sur des offres de placement personnalisées et sur une gestion de portefeuille individualisée. Il n'est donc pas question de traiter la clientèle avec des produits ou des procédures standard. Dans ces maisons, héritières des traditions de la "haute banque", vous serez toujours très écouté et votre interlocuteur vous suivra dans la durée.

À chaque client correspond un profil de gestion, sans cesse affiné.

Ici, le bilan de patrimoine prendra plutôt la forme d'un véritable audit patrimonial, extrêmement complet. Vous serez également destinataire de comptes rendus réguliers sur l'évolution de vos placements. Les documents qui vous seront remis n'ont rien à voir avec un relevé de compte titres classique. Ils s'apparenteraient plutôt au reporting, puisque les options choisies et les performances réalisées y sont largement détaillées avec force graphiques et tableaux. Si vous souhaitez vous décharger de tout souci de gestion, les services de ces banques étudient avec vous les modalités d'un mandat de gestion sur mesure. Vous pourrez aussi, si vous le souhaitez, "garder la main" sur tout ou partie de vos avoirs. Chaque conseiller a un portefeuille de clients relativement réduit, ce qui lui permet de consacrer à chacun d'eux plus de temps. La vision du patrimoine est globale et, pratiquement partout, les équipes sont pluridisciplinaires puisqu'il s'agit de conseiller les clients dans plusieurs domaines : la fiscalité, le droit des successions, l'immobilier, les assurances... Certains établissements proposent même leurs services dans des secteurs très pointus comme la bijouterie ou les pierres précieuses ! Dans tous les cas, ce que toutes les banques ont en commun, c'est que, quel que soit le niveau du patrimoine qu'elles gèrent, elles savent rester très discrètes sur le montant de leur rémunération. Généralement, les commissions tournent autour de 1 % des portefeuilles gérés.


Mots-clés :

BANQUE , GESTION DE PATRIMOINE




Outils pratiques :
 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier