Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Des menuiseries performantes :bois, PVC, aluminium

Des menuiseries performantes :bois, PVC, aluminium

Avril 2007
Le Particulier pratique n° 323, article complet.
Auteur : LABEY (Pierre)

Des goûts et des couleurs ; Qualité variable pour un même matériau ; Des classements et labels à surveiller.

Le bois, c'est la tradition ; le PVC, l'entretien en moins à peu près au même prix ; l'aluminium, également sans entretien, la solution privilégiée par les ­architectes, mais elle est plus chère. Mais cet inventaire doit être nuancé, car rien que dans le catalogue Lapeyre, on trouve trois ou quatre gammes de prix pour chaque matériau, et même une finition bois Finistar, qui protège la menuiserie durant une bonne partie de sa vie. Le top reste, cependant, les fenê­tres en aluminium laqué à l'extérieur, et en bois à l'intérieur (MC2, Pasquet...).

Si le bois est naturellement isolant, le PVC l'est aussi – et même plus. L'aluminium est doté de rupteurs de ponts thermiques, et offre également de bonnes performances en ce domaine. La tendance veut que les fenêtres en aluminium se démarquent esthétiquement des modèles en bois et en PVC par un ouvrant dissimulé, c'est-à-dire que le dormant cache le bord des ouvrants, ce qui renforce l'isolation, mais leur donne une forme inhabituelle lorsqu'ils sont ouverts. Une tendance qui gagne le PVC. Autres nouveautés pour l'aluminium, les très grandes baies coulissantes (voir ci-dessous), et les modèles coulissants à galandage, qui disparaissent dans les murs à l'ouverture : une option plus facile à appliquer en neuf si l'on veut garantir la continuité de l'isolation.

Toutes sortes d'“estampilles” concernent les fenêtres, à commencer par la marque NF pour les modèles en bois, et NF CSTBat pour ceux en PVC et en aluminium. Elles impliquent le classement d'étanchéité AEV, croissant de A1 à A4 pour l'air, E1B à E7B pour l'eau, VA1 à VA4 puis VB1 à VB4 pour le vent. Elles prennent toute leur importance dans les régions ventées ou en altitude, et concourent aussi à ­l'isolation thermique et phonique. Ces performances sont ­indiquées dans le label Acotherm avec les classements Th, qui vont de 1 à 10, chaque degré correspondant au coefficient Uw (transmission thermique) évoqué dans l'introduction, et AC, variant de 1 à 4 avec le ­niveau d'affaiblissement acoustique Rw.

La plupart des menuiseries sont fabriquées en usine dans des ­dimensions standard ou en sur mesure (même pour l'aluminium pour K.Line, Lapeyre, etc.). Mais il existe aussi des assembleurs, plus ou moins bons, travaillant avec des profilés, des joints, des vitrages qui leur sont fournis par une ou plusieurs sources. Les “estampilles” constituent donc de bonnes garanties.

Mots-clés :

BRUIT , FENETRE , ISOLATION ACOUSTIQUE , ISOLATION THERMIQUE , SECURITE , TRAVAUX , VOL




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier