Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Produire un froid écologique, les fabriquants y travaillent

Produire un froid écologique, les fabriquants y travaillent

Juin 2007
Le Particulier pratique n° 325, article complet.
Auteur : FRANCISCO (Sylvie)

Une nouvelle chimie du froid ; Des climatiseurs à énergie solaire ; Des appareils sans fluide réfrigérant.

Certains fabricants tentent de mettre au point de nouvelles générations de climatiseurs. Leurs deux axes de travail sont l'utilisation d'une source d'énergie autre que l'électricité, et la production de froid sans recours à des fluides réfrigérants. Il existe déjà des appareils qui répondent à ces critères, mais ils sont surdimensionnés pour les maisons individuelles et, de toute façon, indisponibles en France. En voici deux exemples. Les climatiseurs à absorption sont alimentés par du gaz naturel, par l'énergie solaire, et demain peut-être par des sources de chaleur pour le moment inexploitées (vapeur, fumées, etc.). Très silencieux, ils sont, en plus, exempts de fluides réfrigérants. Le froid est obtenu par réaction chimique entre un liquide et un sel (de l'eau et du bromure de lithium, par exemple). Dans les climatiseurs à adsorption, c'est la mise en relation d'un solide et d'un gaz (de l'ammoniaque liquide et du chlorure de calcium, par exemple) qui produit le froid. Avantage : celui-ci peut être “stocké”, et donc fourni à la demande, même si la source de chaleur initiale (l'énergie solaire par exemple) manque par intermittence.

En fait, l'énergie solaire peut alimenter presque tous les types de matériels produisant du froid : outre les climatiseurs à absorption et à adsorption (via des capteurs sous vide qui la convertissent en chaleur haute température), les rafraîchisseurs d'air à évaporation directe et les appareils à compression (via des cellules photovoltaïques qui la transforment en électricité), ou encore les climatiseurs rafraîchisseurs d'air à dessiccation-évaporation (via des capteurs à eau ou à air qui la convertissent en chaleur moyenne température).

Il est probable que dans les années à venir la climatisation sera plus économe et plus propre. En attendant, de nouvelles mesures européennes vont entrer en vigueur (le 4 juillet prochain), renforçant le contrôle des gaz fluorés tels que les HCF, présents dans la plupart des équipements actuels. Ces matériels devront être vérifiés plus fréquemment de manière que les fuites de liquides réfrigérants soient mieux réparées, et même évitées. L'obligation de recyclage des appareils en fin de vie sera également rappelée.

Sylvie Francisco

Mots-clés :

ISOLATION THERMIQUE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier