Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Impôt sur le revenu > Prime à l'emploi : inciter les chômeurs à se remettre au travail

Prime à l'emploi : inciter les chômeurs à se remettre au travail

Juin 2001
Le Particulier n° 944, article complet.
Entre le RMI et le Smic, la différence est faible – 4 F de l'heure de plus seulement pour qui passe du chômage au travail. Un écart peu motivant qui ne favorise pas le retour à l'emploi. Pour le rendre plus sensible, inciter les chômeurs à reprendre un emploi salarié et les travailleurs à garder le leur, l'Etat offre, cette année, un bonus à tous les bas salaires. L'Assemblée nationale a définitivement adopté le 15 mai dernier la loi instaurant cette "prime pour l'emploi". La prime sera versée en une fois, en septembre prochain, aux quelque 10 millions de personnes actives remplissant une double condition : avoir, en 2000, un revenu fiscal de référence (figurant sur l'avis d'imposition) n'excédant pas 76 000 F pour une personne seule et 152 000 F pour un couple (plus 21 000 F par demi-part supplémentaire) ; avoir personnellement déclaré, pour l'année, des revenus d'activité (salariée ou indépendante) compris entre 20 575 F et 96 016 F (146 257 F pour les couples dont un seul des époux exerce une activité). Le montant de la prime varie en fonction des montants déclarés : 1 500 F par exemple pour un célibataire rémunéré au Smic et 3 400 F pour un couple (2 x Smic) avec 2 enfants.

Mots-clés :

IMPOT SUR LE REVENU , PRIME POUR L'EMPLOI




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier