Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Impôt sur le revenu > Intégration de l'abattement de 20 % dans le barème de l'impôt

Intégration de l'abattement de 20 % dans le barème de l'impôt

Intégration de l'abattement de 20 % dans le barème de l'impôt
Novembre 2005
Le Particulier n° 994, article complet.
Le barème de l'impôt sur les revenus de 2006 (imposés en 2007) devrait être refondu. L'abattement forfaitaire de 20 % sur les salaires, pensions de retraite et revenus d'activités non salariées (si le contribuable a adhéré à un centre ou une association de gestion agréés) serait supprimé. En échange, les taux d'imposition seraient abaissés (voir ci-dessous). Un couple marié, avec 2 enfants, percevant 50 000 € de revenus salariaux, paierait ainsi 157 € d'impôts de moins. Pour 100 000 €, la baisse serait de 146 €, et, pour 150 000 €, de 3 224 €. Cette réforme implique cependant des aménagements pour l'imposition des revenus qui ne bénéficient pas actuellement de l'abattement, mais qui profiteront de l'abaissement du barème, comme les revenus fonciers (voir p. 6).

Le cas des revenus non concernés par l'abattement.

Par ailleurs, les revenus des contribuables n'ayant pas adhéré à un centre ou à une association de gestion agréés seraient majorés d'un coefficient de 1,25 s'ils ont opté pour un régime réel d'imposition. En cas d'imposition selon un régime forfaitaire, les actuels abattements de 72 ou 52 % pour les contribuables relevant du régime micro BIC seraient ramenés à 68 ou 45 % (ce régime peut concerner les loueurs de meublé). Dans le régime micro BNC, l'abattement passerait de 37 à 25 %.

Les conséquences pour les autres abattements.

Par ailleurs, l'abattement de 50 % applicable aux dividendes d'actions serait ramené à 40 %. En revanche, l'abattement forfaitaire sur ces mêmes dividendes, 1 220 € pour les revenus 2005 (2 440 € pour un couple marié), serait porté à 1 525 € (3 050 € respectivement). L'abattement applicable aux revenus d'un enfant marié rattaché au foyer fiscal de ses parents serait porté de 4 489 € (revenus 2005) à 5 398 €. Celui accordé aux personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides disposant de faibles revenus serait porté de 1 706 € (revenus 2005) à 2 132 €.

Mots-clés :

IMPOT SUR LE REVENU




Outils pratiques :
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier