Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie professionnelle > Chômage > Reprise d'emploi: les aides de l'Assedic

Reprise d'emploi: les aides de l'Assedic

Reprise d'emploi: les aides de l'Assedic
Janvier 2002
Le Particulier n° 950, article complet.
L'Unedic aide les entreprises qui embauchent un chômeur inscrit depuis au moins 12 mois. Elle peut ainsi, pendant 3 ans maximum, verser à l'employeur une aide dégressive allant de 40 % à 20 % du salaire brut de l'intéressé. En outre, l'Unedic accorde des aides aux demandeurs d'emploi eux-mêmes afin de favoriser leur reclassement (circulaire Unedic du 22.10.01).

Le financement de stages.

Lorsqu'un chômeur bénéficiaire de l'allocation de retour à l'emploi (ARE) suit une formation prescrite par l'ANPE dans le cadre du projet d'action personnalisé (PAP), l'Assedic peut financer tout ou partie des frais à la charge du stagiaire (frais de formation, d'inscription, de dossier...). Mais l'Assedic réserve cette faveur aux stages qu'elle a sélectionnés, compte tenu des besoins identifiés au niveau local. Il s'agira soit de formations homologuées (financées par l'Etat, les régions...) soit de formations conventionnées (financées par l'Assedic qui conclut une convention avec un organisme de formation). L'Assedic finance également les formations préalables à une embauche : ces stages permettent aux chômeurs d'acquérir les compétences professionnelles requises pour occuper l'emploi offert par une entreprise. L'aide, versée à l'entreprise, consiste en une prise en charge de la formation, sur la base d'un coût horaire moyen qui ne peut être supérieur à 7,62 € (50 F) hors taxes et à un coût global de 1524,49 € (10 000 F). Quel que soit le type de formation (homologuée, conventionnée ou préalable à une embauche), lorsque le stage se déroule loin de son domicile, le chômeur peut être indemnisé de ses frais de transport et d'hébergement sur les bases suivantes : 0,50 € (3,28 F) par tranche de 10 km avec un plafond de 65 € (426 F) par mois civil (une franchise de 10 km aller et retour par journée de stage est appliquée) ; 5 € (32,80 F) par repas et 20 € (131,19 F) par nuitée. Au total, le remboursement des frais de repas et d'hébergement ne peut excéder 600 € (3 935,74 F) par mois civil.

L'aide à la mobilité géographique.

Le chômeur, bénéficiaire de l'ARE qui accepte un emploi à temps plein (contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée de 12 mois minimum) dans une localité éloignée de sa résidence habituelle peut bénéficier d'aides financières (1 829,38 € maximum ou 12 000 F) pour couvrir ses frais de transport, de double résidence, de déménagement, de réinstallation ou toute autre dépense liée au changement de domicile. L'éloignement exigé pour prétendre à cet avantage est fixé par chaque Assedic. Il est au minimum de 2 heures ou 100 km pour un aller et retour. L'aide est prescrite par l'ANPE qui transmet le dossier de demande à l'Assedic.

Mots-clés :

CHOMAGE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier