Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Transports > Séjours tout compris, profitez des nombreuses promotions

Séjours tout compris, profitez des nombreuses promotions

Février 2009
Le Particulier n° 1034, article complet.
Auteur : DESHAYES (Sylvain)

Les prestataires multiplient les offres à prix cassés pour remplir leurs hôtels-clubs ou voyages organisés. Vous disposez donc de multiples opportunités pour partir à moindre coût.

Les séjours dits au forfait comprennent au moins deux prestations qui sont vendues en même temps et incluses dans le prix. Le transport, le plus souvent par avion, l'hébergement et, éventuellement la pension complète ou la demi-pension, voire des animations telles que des activités sportives ou des excursions.

Voyages organisés et hôtels-clubs

Pour ces prestations, l'offre abondante et la concurrence, très vive entre les tours opérateurs, bénéficie pleinement aux vacanciers. Le plus simple est de se faire une première idée des prix en fréquentant les principaux sites Internet spécialisés (voir encadré p. 78), à la rubrique « séjours ». Plus rapide encore : utilisez les services d'un comparateur de voyages de type liligo.fr ou voyagermoinscher.com. Toutefois, ces comparateurs n'incluent pas toute l'offre du marché, mais seulement celles de leurs – nombreux – partenaires commerciaux. La fréquentation des sites des spécialistes, comme le Club Med ou Nouvelles Frontières, est donc indispensable pour compléter le panorama. Vous disposez ainsi d'un large éventail de possibilités pour payer moins cher.

Partez hors saison

Si vous acceptez de décaler votre séjour en juin ou en septembre, vous réduirez la note de 30 à 50 % selon les destinations. Ainsi, pour un couple, une semaine à Agadir (Maroc) dans un hôtel 4 étoiles en demi-pension est facturée 1 684 € en haute saison (en août), contre 1 212 € en basse saison, soit une économie de 472 € (28 %). Et vous pouvez obtenir 50 % de rabais sur un séjour d'une semaine dans un hôtel-club en France sur la côte méditerranéenne (voir tableau p. 77).

Profitez des produits soldés

Si vous acceptez d'acheter votre séjour au dernier moment, vous bénéficierez des promotions consenties sur les séjours invendus. « Nous avons toujours des produits soldés 15 jours avant le départ », confirme Fabrice Dariot, PDG de Bourse des voyages. Les réductions accordées s'échelonnent entre 25 et 50 %. Pour reprendre l'exemple ci-dessus d'un hôtel 4 étoiles pour un couple à Agadir, vous pouvez trouver un tarif promotionnel de 842 € en haute saison ou de 606 € en basse saison. Plus vous attendrez, plus vous aurez de chances de voir les prix baisser. Vous avez ainsi intérêt à rester très souple sur les dates de départ si vous visez les 40 ou 50 % de remise : vous serez peut-être amené à décaler votre départ d'une semaine ou deux. Pour profiter d'une promotion vraiment intéressante, une autre stratégie consiste parfois à accepter l'idée de changer totalement de destination 

Achetez en grande surface

Il est toujours intéressant de regarder les offres de la grande distribution, comme Leclerc, Auchan ou encore Carrefour. Contrairement à une idée reçue, les hypermarchés ne vendent pas que des voyages « premiers prix ». Ils disposent, en fait, d'une large gamme de produits... proposés également par les voyagistes. Ainsi, alors qu'un séjour d'une semaine pour 2 personnes au club Look d'Agadir (un club de vacances de gamme moyenne) est proposé à 794 € sur le site Internet de Look, il est vendu, aux mêmes dates, à 746 € chez Vacances Carrefour, soit 48 € moins cher. Tout simplement parce que, sur certaines destinations, les hypermarchés peuvent écouler de grandes quantités de séjours ou de voyages organisés, et obtiennent en conséquence des prix plus serrés.

Réservez plusieurs mois à l'avance

Sur un quota limité de places, vous vous verrez alors consentir des remises de l'ordre de 10 à 15 %. Elles sont toutefois parfois assorties de restrictions. Bélambra, par exemple, accorde, dans ce cas, une remise de 125 € par réservation... Mais les réservations comprises entre le 11 juillet et le 22 août n'ouvrent pas droit à cet avantage.

Fréquentez les ventes aux enchères

Il n'existe, à l'heure actuelle, qu'un seul site Internet, celui de Nouvelles Frontières, proposant des ventes aux enchères, ouvertes tous les lundis et jeudis matin. Mais il mérite que vous vous y intéressiez 

Voyages et billets d'avion sont, en effet, proposés 2 à 3 semaines avant le départ avec une mise à prix très basse, s'échelonnant entre 25 et 40 % du tarif catalogue. Nous avons ainsi trouvé un séjour d'une semaine à Marrakech dont la mise à prix était de 155 € et qui s'est vendu, après mise aux enchères, à 250 €. Soit un rabais de 60 % par rapport au tarif catalogue de 619 €. Mais de « seulement » 16 % par rapport au tarif promotionnel de 299 € proposé sur le site de Nouvelles Frontières, au même moment que celui de la mise aux enchères.

Choisissez des destinations moins courues

Si vous souhaitez passer vos vacances en France, les tarifs des destinations méditerranéennes restent indéniablement toujours les plus élevés... Avec des nuances toutefois : à niveau de prestations comparables, un séjour coûte de 10 à 20 % moins cher dans le Languedoc-Roussillon que sur la Côte d'Azur. Reste que le littoral atlantique est bien plus abordable que la Méditerranée. Ainsi, alors qu'il faut débourser entre 1 600 et 2 000 € pour un séjour en club pour 4 personnes – dont deux enfants – au mois de juillet sur la Côte d'Azur, la note s'élève de 1 200 à 1 500 € sur le littoral atlantique. Certains professionnels sont d'ailleurs prêts à proposer des garanties originales. Bélambra, par exemple, propose une « garantie bonus soleil » dans 17 clubs de la façade atlantique : 3 heures consécutives de pluie pendant 3 jours de la semaine donnent droit à un remboursement de 200 € par semaine. Autre alternative : partir à la campagne ou à la montagne et économiser ainsi de 20 à 40 %. Au Club Med, par exemple, pour un séjour tout compris d'une semaine pour 2 personnes, vous paierez ainsi 2 109 € à Serre-Chevalier (Hautes-Alpes), contre 3 025 € à Cargèse (Corse), et 3 917 € à la Palmyre (Charente-Maritime).

éjours à la carte

Dans le cas d'un séjour à la carte, c'est le voyageur qui choisit lui-même le moyen de transport et le mode d'hébergement. Toutes les combinaisons sont alors possibles pour réaliser des économies plus ou moins conséquentes : opter pour un vol bon marché assorti d'un hôtel confortable ; ou s'orienter, au contraire, sur des prix serrés, à la fois sur le transport et sur l'hébergement.

Préférez un prestataire unique

Quelle que soit l'option retenue, vous avez, en fait, souvent intérêt à acheter l'ensemble à un seul prestataire, une agence de voyages. « Le plus souvent, un “package dynamique”, qui comprend un vol plus un hôtel revient moins cher au client que s'il l'achète séparément. En effet, nous faisons bénéficier nos clients de tarifs négociés auprès des transporteurs et des hôteliers », souligne Carlos Da Silva, PDG de Go Voyages. De fait, dans la majorité des cas, si vous réservez d'un côté un vol et de l'autre une chambre d'hôtel, vous ne ferez que rarement une meilleure affaire. Ainsi, un week-end de 3 jours à Vienne avec une chambre dans un Novotel (Novotel Wien West) revient, vol compris, à 513 € pour 2 personnes avec Voyages-sncf.com (pour un séjour en mai réservé 5 mois à l'avance). En utilisant les services d'une compagnie aérienne low cost et en effectuant une réservation directe dans le même hôtel, le tarif que vous obtiendrez sera très voisin, à plus ou moins 30 € seulement, selon la date choisie. De plus, réserver un package (vol + hôtel, par exemple) à un même agent de voyages permet de bénéficier de la protection de la loi sur les voyages à forfait (art L. 212-1 à 212-8 et R. 211-1 à R. 213-4 du code du tourisme). En cas de défaillance de l'un des deux prestataires – le transporteur ou l'hôtelier –, vous bénéficierez d'un dédommagement, qui peut prendre la forme d'un remboursement de tout ou partie du voyage, ou d'une prestation de remplacement par l'agence de voyages (qu'elle soit en ligne ou pas). En revanche, si vous achetez ces prestations séparément et que votre vol est annulé, l'hôtelier vous facturera tout de même votre hébergement pour le nombre de jours réservés. Et il vous appartiendra de trouver vous-même une solution de remplacement pour le transport.

Croisières

En 2008, pas moins de 300 000 Français ont goûté aux joies de la croisière. Deux types d'offres sont disponibles sur le marché : les croisières traditionnelles, dites également « de destination », pour lesquelles des voyageurs avertis découvrent le Grand Nord, la Patagonie ou encore les côtes japonaises ; et les croisières familiales, qui offrent des prestations comparables à celles d'un « club » classique, mais sur un paquebot naviguant le plus souvent en Méditerranée ou dans les Caraïbes.

Des promotions jusqu'au dernier moment

Comme pour les séjours en club, les croisiéristes consentent des remises sur les tarifs catalogue pour les réservations de dernière minute (entre 20 et 40 % de rabais), et pratiquent des tarifs plus abordables (de 30 à 50 % moins élevés) hors saison, notamment en mai, juin et septembre. Par exemple, chez Costa Croisières, le leader de ce marché en France, vous pouvez bénéficier d'une ristourne d'au moins 30 % pour une réservation 15 jours avant le départ. De même, cette compagnie prévoit des tarifs Prima (environ 10 % de réduction) pour les voyageurs qui acceptent de réserver suffisamment tôt. Toutefois, elle ne communique pas sur la durée de cette offre. Cette année, la volonté de remplir coûte que coûte ses navires pourrait l'inciter, comme ses concurrents, à maintenir ses tarifs préférentiels jusqu'à des dates très proches de celles des départs des croisières.

Dans le haut de gamme également, chez Star Clippers, par exemple, réserver tôt permet de se voir accorder une remise de 100 à 180 € – c'est-à-dire de 6 % – pour une croisière de 7 jours en Méditerranée en catégorie 3.

Attention aux suppléments

Pour calculer votre budget au plus juste, il faut toutefois compter avec les suppléments non compris dans le tarif de vente : en particulier, le forfait de séjour (45 € environ par adulte) et les extras, comme les boissons, les soins de beauté ou les achats dans les boutiques du bateau. Demandez également si les taxes portuaires sont comprises.

In fine, le coût d'une croisière n'est pas forcément plus élevé que celui d'un club de vacances. Comptez 1 149 € (+ 45,50 € de forfait) ou 1 629 € (+ 45,50 €) par personne, selon que vous choisissez une cabine intérieure ou extérieure avec balcon, pour 7 jours en Méditerranée au mois de juillet, ce qui correspond à des tarifs comparables à ceux du Club Med, mais supérieurs à ceux de Bélambra, pour ne citer que ces deux prestataires. Pour payer de 10 à 20 % moins cher, regardez du côté des croisiéristes qui serrent un peu plus leurs tarifs, comme Marmara.

Mots-clés :

AUTOCAR , ECHANGE D'APPARTEMENT , ECHANGE DE LOGEMENT , HOTEL , LOCATION SAISONNIERE , MOBIL HOME , PRIX




Outils pratiques :
Modèles de lettres

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier