Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Une machine à laver sans détergent

Une machine à laver sans détergent

Avril 2008
Le Particulier pratique n° 334, article complet.
Auteur : SARGIS (Marise)
Retardé depuis des mois, le lancement de la dernière-née de Haier, quatrième fabricant mondial d'électroménager, est annoncé pour fin avril 2008 à la Foire de Paris. Cette machine à laver le linge s'adresse aux pionniers de la nouvelle ère du respect de l'environnement : elle nettoie sans lessive. En un an, le modèle a déjà été vendu à 200 000 exemplaires en Chine.

Présenté comme une révolution technologique par Haier, le procédé industriel a fait l'objet du dépôt d'une cinquantaine de brevets. La WasH2O fonctionne de manière hybride : elle comporte des programmes avec et sans lessive – “pour adoucir le changement”, justifie la délégation française. Vendue 899 € (garantie des pièces de 2 ans), elle accepte toujours les détergents – et même ne s'en passe pas dans le cadre du cycle de 25 min, car la méthode de lavage rien qu'à l'eau et à l'électrolyse exige 2 h au minimum. Ce prix élevé doit être amorti au fil du temps par les économies de produits lessiviels. Le fabricant les estime à 180 € par an pour une famille de quatre personnes.

Pour faciliter l'électrolyse, l'eau de lavage est d'abord adoucie par une résine échangeuse d'ions (avec apport de sels, sur le même principe que dans un lave-vaisselle). Ensuite, l'électrolyse sépare les ions négatifs (qui enlèvent les salissures) et les ions positifs (qui assainissent l'eau en l'acidifiant). à ce stade, il faut encore doper l'électrolyse par un produit, dont la formulation est tenue secrète. L'activateur contiendrait une dose minime de tensioactifs, “des alcools utilisés dans les cosmétiques”, consent à lâcher un technicien français. Un bidon est enfermé dans le cœur de la machine à laver, et ne diffuse pas plus de 3 g d'activateur par lavage, avec une capacité prévue pour quelques années (entre 3 et 10 ans d'après le fabricant). Un réseau de techniciens doit être organisé afin d'assurer le changement des bidons au domicile des clients.

Le marché français a procédé à quelques adaptations du modèle chinois. La couleur gris souris est passée au blanc et noir européens, et il a été prévu un cortège de parfums. Un bac adoucissant demeure, mais des sachets senteurs, cèdre et lavande, à disposer directement avec la charge de linge, sont commercialisés afin de donner une bonne odeur de propre, indispensable sur le marché européen.

Les 10 000 ventes pronostiquées dans l'Hexagone d'ici à la fin de l'année doivent servir au géant chinois à se faire une image de marque pour son marché intérieur, de près de 1,30 milliard de consommateurs.

Mots-clés :

LAVE-LINGE , LAVE-VAISSELLE , LESSIVE , PHOSPHATE , POLLUTION , PRESSING




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier