Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Bilan : VPC, le Web a-t-il tué le catalogue papier ?

Bilan : VPC, le Web a-t-il tué le catalogue papier ?

Avril 2009
Le Particulier pratique n° 345, article complet.
Auteur : BARRON (Edwige)

Si à La Redoute 60 % des commandes sont prises sur le Net, le catalogue papier fait de la résistance, avec des tirages aussi forts qu'il y a 10 ans...

C'est plus une révolution qu'une simple mutation”, explique Marc Lolivier, délégué général de la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Aujourd'hui, sur 25 milliards d'achats à distance, seuls 5 milliards passent encore par les deux voies classiques que sont le courrier et le téléphone. Quant aux commandes faites sur le Net auprès des acteurs traditionnels comme La Redoute ou les 3 Suisses, elles atteignent déjà 60 %. Internet est devenu un canal dominant, utilisé pour s'informer, préparer l'achat ou le conclure. Nos habitudes d'achat ont radicalement changé.

Parmi les consommateurs qui achètent sur le Web, un sur trois se rend préalablement dans un magasin pour voir les produits, puis il prend le temps de réfléchir, de vérifier, chez lui, certaines données ; il s'assure, par exemple, que le meuble ou le sèche-linge entrera bien dans son logement. Appréciant la disponibilité 24 h/24 du Net, il n'a aucune envie, une fois décidé, de retourner dans une boutique pour finaliser son achat. Un internaute sur deux procède à l'inverse : il compare les prix pratiqués par les cybermarchands avant de se rendre dans un Darty ou toute autre enseigne d'électroménager. Pour ce consommateur utilisant tous les canaux, les entreprises développent ce que, dans leur jargon, elles appellent la“distribution multicanal”. Et le catalogue papier y garde toute sa place : beaucoup de clients le consultent avant de commander sur le Net ; 47 % d'entre eux veulent être informés des nouveautés par catalogue ou brochure arrivant par la poste.

On distingue ainsi deux types de consommateurs. Les familiers du Net, qui achètent directement en ligne des produits culturels, high-tech, des voyages. Le Web est, pour eux, l'évidence, la seule et unique voie en matière de VPC. Et puis il y a ceux qui restent attachés au catalogue, le feuillettent et choisissent en famille, préférant discuter pages illustrées en main plutôt que devant l'écran. à titre d'exemple, presque tous les internautes qui visitent le site de La Redoute, et y passent leurs commandes, réclament aussi, parallèlement, le catalogue papier. Ils estiment, en effet, que ce dernier permet de beaucoup mieux se représenter l'article que sur la page, purement descriptive, du site. La Redoute distribue toujours 8 millions d'exemplaires papier, le chiffre n'a pas baissé.

Néanmoins, qu'ils achètent en magasin, sur Internet ou sur catalogue, 84 % des internautes ont recherché l'information sur le Web avant de faire leur achat. Les avis et les notes des autres consommateurs, notamment, sont consultés par 63 % d'entre eux, davantage encore que les comparateurs de prix (57 %) et, bien sûr, plus que le site de la marque (44 %). C'est ce qui ressort d'une étude Médiamétrie réalisée pour la Fevad.

Edwige Barron


Mots-clés :

COMMERCE ELECTRONIQUE , INTERNET , VENTE A DISTANCE , VENTE PAR CORRESPONDANCE , VPC




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier